Accueil / Une généalogie littéraire des pratiques de soi - Rencontre d'écrivains
<em>Une généalogie littéraire des pratiques de soi</em> - Rencontre d'écrivains

Une généalogie littéraire des pratiques de soi - Rencontre d'écrivains

La Machine à Musique
Jeudi 29 Novembre 2018 à 19h
Soirée lecture - Une généalogie littéraire des pratiques de soi. Michel Foucault/Roland Barthes/Claude Mauriac.

Dans le cadre du colloque international consacré aux pratiques de soi à l’Université Bordeaux-Montaigne, La Machine à Lire accueille une lecture réalisée par le comédien Serge Renko. Aux textes des écrivains au programme du colloque – Michel Foucault, Roland Barthes, Claude Mauriac – seront associés les récits de soi de Xiaolu Guo, de Marielle Macé, ainsi que de Mathieu Riboulet.

 

En présence de Xiaolu Guo (National Book Critics Circles Award 2017 pour l’autobiographie) et de Marielle Macé.

  

Organisé à la Maison de la recherche et Archéopôle de l'Université Bordeaux Montaigne, le colloque « Une généalogie littéraire des pratiques de soi. Michel Foucault, Roland Barthes, Claude Mauriac » se tiendra les 28, 29 et 30 novembre.

Il s’agit dans le cadre de ce colloque de s’interroger, du point de vue de la littérature et de la philosophie, sur ce moment charnière de la fin des années 1970 qui voit infléchir la pensée de Michel Foucault vers une problématisation autre de son objet de recherche. Après avoir publié en 1976, le premier tome de l’Histoire de la sexualité, Foucault délaisse les ars eroticae pour recentrer son propos sur les pratiques du souci de soi antiques, l’Epimeleia heautou.

Ce moment coïncide avec un retour implicite, indirect et non formulé à la littérature. S’il évoque alors officiellement un intérêt pour la « non-littérature », dans « La vie des hommes infâmes » c’est bien une généalogie de la « littérature au sens moderne » qu’il tente d’échafauder. De même, s’il définit à partir de Kant et de l’article « Was ist Aüklarung ? », une « attitude de la modernité » répondant à une « critique ontologique de soi-même », c’est Baudelaire qui vient l’incarner.

Alors même que Michel Foucault avait souhaité rompre avec la littérature dans les années 1960, le tournant des années 1970-1980 s’ouvre sur une nouvelle approche du littéraire, de l’écriture littéraire, qui n’est plus un objet d’étude mais paraît revêtir un intérêt autre. Ce retour à la littérature semble nourrir sa réflexion sur les pratiques de soi antiques par l’observation de pratiques littéraires contemporaines, qu’elles relèvent du récit de soi, avec Claude Mauriac dans Le Temps immobile, ou d’une théorisation, dans les cours au Collège de France de Roland Barthes.

 La littérature aurait été en quelque sorte l’autre de la pensée foucaldienne des pratiques de soi, cette « grande étrangère » (Michel Foucault, La grande étrangère. A propos de la littérature, EHESS, 2013).

  

Colloque soutenu par 

Les équipes de recherche TELEM (Textes, Littératures : Écritures et Modèles) et SPH (Sciences, Philosophie, Humanités)

Le Centre Malagar

Le Centre Michel Foucault

Le Columbia Global Centers

Il s’inscrit dans le cadre du programme de recherche ‘Procesos de subjectivación’ (Université de Grenade et soutenu par le Ministère Espagnol de l’Économie et de la Compétitivité (FFI2015-64217-P)

Livraison express à vélo

Livraison express à vélo

dans Bordeaux intra-muros
Livraison colissimo

Livraison colissimo

frais de port forfaitaires
PAIEMENT SECURISE

PAIEMENT SECURISE

BNP PARIBAS
Expédition 24/48h

Expédition 24/48h

pour les livres en stock
8 place du Parlement 33000 Bordeaux
05 56 48 03 87

lundi de 14h à 20h

mardi au samedi de 10h à 20h

Suivez-nous

Facebook Twitter Instagram

Accueil

Les Machines

Coups de cœur

Actualité

Contact

Dossiers

Agenda

Le Wok

Nouveautés