Eau

Pour plonger les racines de vos nouvelles pensées dans l'eau, voici quelques livres qui vous permettront de devenir un "roseau pensant".

  • L'eau : un regard et des mots

    Stephane Reiss

    • La martiniere
    • 25 Novembre 2021

    « Je suis le cycle qui ne finit pas, l'origine, votre nécessité vitale, la source de l'émerveillement, je suis l'Eau multiple. Je frôle l'infiniment grand, parle à l'infiniment petit, je suis le trait d'union de tous les commencements, je suis l'intention de l'univers. Je suis cette énergie mouvante portée par notre planète bleue. Prenez soin de moi, car je suis en vous, je suis vous. Protégez-moi, protégez notre fabuleux berceau d'azur où ses mystères vibrent de beauté. Je suis le passeur de Vie, la source de votre Humanité. » Ainsi pourraient être les mots que nous adresse l'eau, source de vie, force vitale de la Terre. Fascinée par cet élément, l'ingénieure et photographe Stéphanie Reiss lui rend hommage dans ce bel ouvrage. Ses photographies, qui éveillent l'imaginaire et convoquent la sérénité, offrent une vision poétique de l'eau à laquelle des artistes, des scientifiques et des ambassadeurs de l'environnement associent leurs textes qui émerveillent ou questionnent. Et si une poésie du réel nous permettait de réenchanter notre monde, de considérer la nature en fonction non plus de ce que nous pouvons en tirer mais de ce que nous pouvons en apprendre ?

  • H2O, les eaux de l'oubli

    Ivan Illich

    • Folio
    • 13 Janvier 2022

    En 1984, un groupe d'habitants de Dallas contacte Ivan Illich pour l'interroger sur l'opportunité de créer un lac à l'emplacement d'un quartier central. Deux camps s'affrontent:les partisans rêvent d'un parc urbain avec un lac, qui serait aussi utilisé comme réservoir pour les eaux usées épurées; les opposants évoquent le gaspillage des deniers publics. Mais tous s'accordent sur la beauté de l'eau et sa vertu apaisante. Ivan Illich se rend sur place le temps d'une conférence:«Ce que je veux étudier, c'est l'historicité de la matière, le sens que l'imagination d'une époque donne à la toile sur laquelle elle peint ses imaginaires.»La symbolique de l'eau contient une puissance mythologique et son observation déclenche d'innombrables rêveries. Ivan Illich emprunte à l'histoire des villes, à celles des techniques, du corps et de la médecine, des religions, de quoi démontrer que la canalisation de l'eau, sa décantation, son traitement chimique ne suffisent pas à rendre la ville habitable. Habiter exige un rapport direct à la matière et non pas la simple «consommation» d'un «bien» rare, «géré» techniquement... L'eau exprime la vie, sa valeur n'a pas de prix.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Réparer l'eau

    Olivier Rey

    • Stock
    • 20 Octobre 2021

    Qui ignore ce qu'est l'eau ? Chacun a une connaissance intime et immédiate de cet élément frais, liquide, miroitant et irrésistiblement attiré vers le bas. Comment en sommes-nous arrivés, dès lors, à laisser cet élément premier, si présent dans notre expérience de tous les jours, si prégnant dans notre imaginaire, si riche de symbolique, être défini par la laconique formule chimique H2O ? Que perdons-nous dans cette opération ?
    La science moderne s'est édifiée en répudiant les sensations, les impressions immédiates, au profit de la raison et des mesures : notre rapport au monde en a été bouleversé. Précisé à bien des égards, appauvri à d'autres. À présent qu'une chose aussi simple que l'eau devient une affaire d'analyse chimique et une ressource à gérer, on peut se demander : la science a tenu sa promesse de dévoiler le monde dans sa vérité ? Nous en a-t-elle rapproché, ou éloigné ?
    Dans cet essai brillant et sensible, Olivier Rey s'attache à retrouver ce que, chemin faisant, nous avons perdu de l'eau. De Léonard de Vinci à Bachelard et Ponge, en passant par Courbet, il remonte son cours, afin de rendre à l'eau sa dignité, et nous faire éprouver, grâce à elle, ce qui ne se laisse pas mettre en formule : la poignante volupté d'être au monde.

  • « Connaissez-vous la «question de l'Escaut» ? L'embouchure de ce fleuve d'Europe du Nord n'a longtemps été navigable que pour de petites embarcations. Dès la fin du XVe siècle, sa morphologie évolue, et Anvers devient un port important jusqu'à ce qu'une frontière nationale (celle des Pays-Bas) bloque cet accès maritime... C'est ce type de faits qu'explore cette histoire de l'humanité sous le prisme de l'eau. On y parle des royaumes mésopotamiens domptant l'Euphrate, du monstrueux barrage des Trois-Gorges en Chine ou du difficile drainage des Fenlands en Angleterre. Alors que le réchauffement climatique accentue les sécheresses et les inondations, il est utile de rappeler que l'histoire des hommes ne se fait pas sur un fond «naturel» immuable. [...] Ce livre a les qualité des big books, tel Sapiens, qui se lisent d'une traite. » L'Obs La maîtrise de l'eau est à l'origine de toute société organisée, depuis les premières populations d'agriculteurs sédentaires jusqu'à l'apparition d'un nouvel ordre mondial instauré par la géopolitique de l'eau.
    À travers la fascinante histoire de l'eau, Giulio Boccaletti révèle comment l'or bleu a façonné nos civilisations : on découvre comment l'irrigation a influencé les structures sociales, pourquoi la sécurisation des ressources en eau et la construction des infrastructures hydrauliques ont donné naissance aux premiers cadres juridiques et à nos institutions, comment la propriété des puits, des rivières et des fleuves a jeté les bases de la démocratie. L'eau est aussi, depuis toujours, à l'origine de nombreux conflits.

    Dans le contexte actuel de profond changement climatique, une crise de l'or bleu s'annonce. Le défi de l'anthropocène est désormais suspendu au sort de l'eau. En révélant de manière documentée et approfondie les liens inextricables qui lient nos civilisations à l'eau, notre bien commun, Giulio Boccaletti nous livre les clés de notre futur.


    Ambassadeur mondial de l'eau et directeur stratégie de The Nature Conservancy, Giulio Boccaletti dirige la plus grande équipe de scientifiques et d'acteurs de terrain oeuvrant pour la préservation de l'eau douce sur les cinq continents. Physicien climatologue, il est membre du Global Agenda Council on Water du Forum économique mondial. Conseiller scientifique de la série documentaire « H2O : l'eau, la vie et nous » diffusée sur Arte, Giulio Boccaletti écrit de nombreux articles sur la géopolitique de l'eau et sur l'environnement, notamment pour The Guardian.

  • Tourbillons impressionnants, flots tumultueux des rivières, torrents bouillonnants, cascades vertigineuses, violentes intempéries, douces pluies poétiques, neige immaculée et silencieuse : l'eau sous ses multiples formes occupe une place essentielle dans les estampes japonaises des XVIIIe et XIXe siècles. La mer surtout, omniprésente dans l'archipel nippon, participant de l'identité des Japonais, est sublimée. Parmi les représentations récurrentes de vagues impétueuses déferlant sur le rivage, menaçant des embarcations, se brisant sur les falaises, les rochers et les récifs, une image aussitôt s'impose : celle de la célèbre Grande Vague de Hokusai. Des artistes tels que Hokusai en effet, mais aussi Hiroshige et Kuniyoshi vont devenir les maîtres incontestés de cette représentation de l'eau, relevant de véritables défis techniques pour saisir à la fois l'instantanéité et la pérennité du mouvement, en exprimer l'éternel recommencement, en traduire l'ampleur et la force. Jeux de lumières, de couleurs et de lignes, stries profondes, traits vifs, courbes ou volutes leur permettent de synthétiser et de schématiser les divers mouvements des eaux, tour à tour dormantes, bouillonnantes ou écumantes. À partir des années 1830, un nouveau pigment, le bleu de Prusse, va leur permettre de rehausser leurs oeuvres d'une teinte intense et profonde, donnant à l'eau toute sa force d'expression, autorisant tous les contrastes et les variations infinis de bleus.Dans un style tout à la fois réaliste, abstrait et innovant, ces maîtres de l'estampe capturent le caractère unique et quasiment sacré de l'eau dans une véritable communion avec la nature, et nous livrent leur vision d'un monde empreint de spiritualité.

  • Vingt mille lieues sous les mers

    Jules Verne

    • Librairie generale francaise
    • 1 Mars 1976

    Un monstre marin, « une chose énorme », ayant été signalé par plusieurs navires à travers le monde, une expédition est organisée sur l'Abraham Lincoln, frégate américaine, pour purger les mers de ce monstre inquiétant. A bord se trouvent le Français Pierre Aronnax, professeur au Muséum de Paris, et Conseil, son fidèle domestique.
    Une fois parvenus en vue du monstre, deux immenses trombes d'eau s'abattent sur le pont de la frégate, précipitant Aronnax, Conseil et le harponneur canadien Ned Land sur le dos du monstre... qui se révèle être un fabuleux sous-marin, le Nautilus, conçu et commandé par un étrange personnage, le capitaine Nemo, qui paraît farouchement hostile à toute l'humanité !
    Condamnés à ne plus jamais revoir leur patrie, leurs parents, leurs amis, la plus extraordinaire aventure commence pourtant pour les trois hommes...
    La mer était une passion pour Jules Verne ; c'est elle l'héroïne de Vingt mille lieues sous les mers, l'un de ses meilleurs et plus célèbres romans.

  • Les saisons

    Maurice Pons

    • Christian bourgois
    • 11 Juin 2020

    Un beau jour du seizième mois de l'automne, Siméon arrive dans une vallée perdue où se succèdent inlassablement deux saisons, une de pluie et une de gel bleu, et où seules les lentilles parviennent à germer. En pleine saison pourrie, cet étranger qui se déclare écrivain cherche dès lors à prendre place dans la communauté hors du temps qui y vit, vaille que vaille. étranger au milieu de ces habitants taciturnes, Siméon devra s'affronter à une hostilité grandissante. Il est le paria, l'autre absolu.
    Parviendra-t-il à écrire le livre dont il a le projet ?

    Depuis près de quarante ans, Les Saisons conquit un réseau souterrain de lecteurs enthousiastes, souvent prosélytes, qui n'hésitent pas à faire circuler ce livre. Une confrérie d'initiés qui partage un même univers ; ils se connaissent et se reconnaissent entre eux, un peu comme les lecteurs de Malcolm Lowry ou de Julio Cortázar. Voici pour la première fois ce « livre culte » en poche chez Christian Bourgois. Maurice Pons s'y saisit de toute la crasse humaine pour la transformer en or.

    « Quand un monde est inhabitable, on le change, ou on en change. »

    En stock

    Ajouter au panier
  • Dégâts des eaux

    Donald Westlake

    • Rivages
    • 10 Février 2016

    Tom Jimson, ancien compagnon de cellule de Dortmunder, veut le convaincre de l'aider à récupérer un gros butin. Hélas, pendant son incarcération, les autorités ont construit un barrage qui a englouti la vallée où il est caché. Résultat : le butin gît désormais sous vingt mètres d'eau. Mais Tom a un plan, efficace et radical : faire sauter le barrage pour assécher le réservoir et récupérer son magot. Que les populations locales périssent noyées dans l'histoire n'est pour lui qu'un détail. Un détail d'importance majeure, pense Dortmunder, qui ne veut pas se faire complice de pareil forfait. Il faut d'urgence détourner Tom Jimson de ses projets.

    En stock

    Ajouter au panier
  • La petite histoire des flocons de neige

    Etienne Ghys

    • Odile jacob
    • 17 Février 2021

    Vu de près, un flocon révèle toutes sortes de splendeurs : une merveille de géométrie et de symétrie. En 1610, le grand astronome Johannes Kepler en fut étonné et voulut expliquer pourquoi les flocons ont six branches.
    Étienne Ghys s'est à son tour pris de passion pour les flocons de neige. Dans ce livre aux magnifiques images, il nous conte l'histoire de la science de la neige.
    On y rencontre en chemin des personnages pittoresques et savants, un archevêque suédois, un philosophe français et un scientifique anglais, d'autres hollandais, américains, japonais, sans oublier «?une Lady?» et un pêcheur de baleines.
    Peu à peu, on apprend que la forme des cristaux est liée à la température et à l'humidité du lieu de leur formation. Qu'en observant un flocon, on peut connaître l'état de l'atmosphère qui nous surplombe...
    Étienne Ghys, avec son talent d'écriture inégalé, nous fait découvrir toute une science. Le ton est chaleureux, le récit nous entraîne. On parvient jusqu'aux marches de la science la plus moderne et on aperçoit, par des illustrations très simples, l'horizon mathématique de la cristallographie.
    Un formidable voyage initiatique, pour tous les âges. Un livre où se mêlent la poésie et la science. Un livre à la portée de chacun.

  • L'eau et les reves - essai sur l'imagination de la matiere

    Gaston Bachelard

    • Librairie generale francaise
    • 10 Mars 1993

    Gaston Bachelard L'Eau et les rêves C'est près de l'eau que j'ai le mieux compris que la rêverie est un univers en émanation, un souffle odorant qui sort des choses par l'intermédiaire d'un rêveur. Si je veux étudier la vie des images de l'eau, il me faut donc rendre leur rôle dominant à la rivière et aux sources de mon pays.
    Je suis né dans un pays de ruisseaux et de rivières, dans un coin de Champagne vallonnée, dans le Vallage, ainsi nommé à cause du grand nombre de ses vallons. La plus belle des demeures serait pour moi au creux d'un vallon, au bord d'une eau vive, dans l'ombre courte des saules et des osières.
    Gaston Bachelard.

    A l'écoute de l'eau et de ses mystères, Gaston Bachelard entraîne son lecteur dans une superbe méditation. Plongée fascinante depuis les surfaces brillantes et claires, où naissent les images fugitives, jusqu'aux profondeurs obscures, où gisent mythes et fantasmes. Le texte d'un philosophe érudit métamorphosé en poète.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Les océans sont en danger. Mais il y a une bonne nouvelle : on peut agir pour les sauver ! Ce livre ludique (vrai ou faux, jeux, dialogues entre les enfants dessinés en situation) accessible dès 7 ans présente 10 écosystèmes marins du monde, leurs merveilleuses spécificités, leur fragilité - et surtout, des moyens concrets d'agir pour les protéger.
    L'enfant est encouragé à participer à son niveau (Et toi dans tout ça! ?), à travers des gestes simples qui engagent toute la famille.

  • Classe sous-marine

    John Hare

    • Ecole des loisirs
    • 13 Janvier 2021

    C'est une sortie de classe exceptionnelle, les élèves embarquent dans un sous-marin, direction : les profondeurs de l'océan ! Un petit plongeur est cramponné à son fidèle appareil photo pour tout immortaliser. De la carcasse d'une frégate corsaire à un temple grec digne du mythe de l'Atlantide, il ne rate rien du spectacle. Mais qui est donc l'ombre immense qui suit le cortège depuis son arrivée ? Une rencontre surprenante dans les abysses de l'océan qui lui (nous ?) ferait presque oublier de réémerger !

  • Elle est bonne ?

    Jean Gourounas

    • Atelier du poisson soluble
    • 10 Mars 2017
  • La mer vue par les peintres

    Agata Toromanoff

    • Ouest france
    • 22 Octobre 2021

    Refonte en version revue et augmentée de La mer vue par les peintres (9782737378737) Cet ouvrage invite à se plonger dans différents styles de peintures, une variété de sujets et un grand nombre d?artistes. Il s?adresse à tous les amoureux, passionnés, amateurs ou curieux de la mer. On vogue ainsi au gré des peintures bucoliques dépeignant une mer calme comme Impression soleil levant, de paysages côtiers avec Concarneau. Calme du soir, Opus 220 ou encore de scènes de batailles navales avec en toile de fond des flots déchaînés comme La bataille de Trafalgar.
    Ce livre, à la présentation claire et limpide permet de découvrir ou de redécouvrir des artistes connus tels que Claude Monet, Eugène Delacroix, Édouard Manet, Salvador Dali, Caspar David Friedrich, Gustave Courbet, Paul Signac, Walter Crane aussi bien que des peintres moins connus comme William Joy, Johannes Tavenraat, William Bradford, Kamisaka Sekka et Ivan Aivazovsky.
    Cette nouvelle édition est ennrichie d'oeuvres d'artistes tels Auguste Renoir, Piet Mondrian, Maxime Maufra ou encore Roy Lichtenstein.

  • Une remarquable collection de maisons contemporaines d'exception construites sur des sites côtiers spectaculaires.

    Des plages de sable blanc, des falaises vertigineuses et des criques secrètes font partie des remarquables sites où ont été construites les maisons contemporaines d'architectes présentées dans Habiter la mer. Illustré de magnifiques photographies en couleur, ce livre rassemble les plus beaux exemples d'architecture côtière résidentielle à travers le monde.
    Chaque maison, dont l'intérieur et l'extérieur sont révélés par de superbes images, entretient un lien profond avec la beauté brute et exaltante de la mer et du littoral environnants.

empty