Gabriel Schemoul

  • Ryoshi

    Gabriel Schemoul

    Dans un Japon rêvé, Ryooshi le pêcheur se verrait bien acteur de Kabuki. Depuis toujours, il pêche les poissons les plus impressionnants, à croire que les dieux l'ont béni. Très jeune, il se passionne pour le théâtre et ses attributs. Pourtant, sa collection de masques et sa découverte fatale au fond des abysses?lui feront côtoyer d'anciens dieux redoutables et bousculeront son destin.
    Sous couvert d'un scénario simple et efficace, ce surdoué du pinceau nous entraîne dans un monde au graphisme époustouflant, jouant de noirs et blancs délavés parfois, contrastés souvent, et de çà et là de touches de couleurs froides. On comprend pourquoi Sfar l'a pris sous son aile, son style abouti et sa liberté de trait l'ont séduit : « il suffit que je pose le regard sur des planches de Gabriel Schemoul pour me rappeler que ça vaut le coup de dessiner juste pour soi, je veux dire sans chercher à faire plaisir (à qui ?). »

  • Paris, XVIème siècle. Au mois de mars, a lieu dans le quartier du Marais un prestigieux concours de chant. Bernon l'Enfant, à la voix cristalline, suscite admiration et jalousie, surtout de son concurrent le plus mortel...

    Écrit en 2002, remanié, aiguisé, affûté vingt fois, adapté au théâtre en 2005, ce conte à la beauté cruelle révèle au fil d'un voyage en eaux noires et profondes toute la précision de la plume de l'un des auteurs contemporains les plus talentueux et savants du XXIème siècle. Pascal Quignard, véritable chantre du passé et gardien des portes de la mémoire et de la mort, se saisit des coutumes d'époque et de la fureur des Guerres de Religion pour révéler l'incommensurable et intemporelle vérité chez l'homme: la perte de son innocence face aux vicissitudes du temps présent.

    Séduisant comme le Styx, dangereux comme la voix des sirènes, Le Chant du Marais nous plonge dans les noirceurs des désirs et de la vanité humaine. Une malédiction aux échos doux-amers transcendée par les obscurs et fascinants dessins de Gabriel Schemoul - dédicataire de cette vingtième version - qui s'empare avec maestria de cet univers baroque où charrient natures mortes et apparitions flottantes.

  • Ce matin-là, près du rivage, tout autour de l'île, un brouillard épais s'est levé. Sitôt réveillée, Annette rejoint son père qui prépare son départ pour la pêche. La fillette attend le moment de porter pour lui son précieux filet. Annette est fière d'aider son papa. Lentement, la barque s'éloigne de la berge et Annette la suit du regard. Mais dans la maison vide, elle trouve le temps long.

empty