Jean Le Moal

  • Jean le Moal

    Jean Le Moal

    Jean Le Moal est né le 30 octobre 1909 à Authon-du- Perche et mort le 16 mars 2007 à Chilly-Mazarin.

    « De plus en plus j'éprouve le besoin de dessiner par la touche et par l'intérieur de la forme. C'est pour moi la manière la plus intense d'exprimer la substance de la peinture. [...] J'ai maintenant besoin de mouvement, de quelque chose de plus lyrique, qui éclate davantage. »

    Ajouter au panier
    En stock
  • Bretzel et beurre salé T.2 ; une pilule difficile à avaler Nouv.

    Locmaria, tranquille petite station balnéaire ? Cathie Wald commence sérieusement à en douter quand elle découvre sur la plage proche de sa maison un cadavre rejeté par la mer.

    Il n'en faut pas plus pour relancer les rumeurs les plus folles à propos de notre joyeuse quinquagénaire : après tout, avant l'arrivée de Cathie il n'y avait jamais eu de mort suspecte ici. De plus, n'est-il pas curieux que son arrivée coïncide avec un tout nouveau trafic de drogue ?
    Et voilà la machine à ragots qui s'emballe.
    Quand les forces de l'ordre arrêtent un proche de Cathie et qu'elle-même subit des menaces, elle n'a plus d'autre choix que d'enquêter. Aidée par des amies enthousiastes et par Yann, le journaliste secrètement amoureux d'elle, elle va affronter des ennemis sans scrupule. Et leur montrer que rien ne peut faire plier une Alsacienne à la tête d'une troupe de Bretons !

  • Mais qui est le nouveau propriétaire mystère de la plus belle maison de Locmaria, celle de la pointe de Kerbrat ?

    Tout ce paisible village du Finistère le guette depuis des semaines et voilà que débarque, en pleine tempête, Cathie Wald, une pimpante Strasbourgeoise. La cinquantaine, divorcée, caractère bien trempé, elle a décidé de prendre un nouveau départ en Bretagne, et d'ouvrir à Locmaria un restaurant de spécialités alsaciennes.

    La plupart des habitants l'accueillent à bras ouverts,ravis de ce petit vent de changement. Mais certains voient son installation d'un mauvais oeil. Et ne tardent pas à lancer les hostilités. Après une soirée choucroute, un notable du village s'effondre, et Cathie est accusée de l'avoir empoisonné.

    Une tentative de faire plier bagages à l'étrangère ?
    Quoi qu'il en soit, Cathie n'est pas du genre à se laisser intimider. Et rien ne l'arrêtera pour prouver l'innocence de sa choucroute traditionnelle, quitte à se lancer elle-même sur les traces du coupable !

    Au propre comme au figuré, on se régale dans ce savoureux cosy crime à la mode bretonne !

  • Cet or noir accompagne l'humanité depuis des milliers d'années. Que ce soit pour des rites religieux, des parfums, des remèdes ou pour la cuisine, rien ne se fait sans lui. Des hommes ont traversé les océans ou les déserts pour le vendre ou l'acheter et des cités se sont fait la guerre pour en posséder le contrôle. Le monde serait très différent sans lui ! Et pourtant, aujourd'hui, on ne le voit même plus, on en ajoute dans la cuisine en suivant la recette, sans y réfléchir, on en saupoudre notre omelette sans même y penser.
    Ce produit devenu si banal, c'est le poivre.
    Mais que de produits différents sous ce nom ! Entre certaines poudres grises ou certaines baies plus ou moins piquantes qui n'ont plus du poivre que le nom, les abus de langage sont nombreux et demandent des éclaircissements.
    Ce Petit traité du poivre redonne ainsi à cette belle perle noire ses lettres de noblesse, avec deux objectifs : savoir reconnaître un bon poivre et savoir l'utiliser.
    Un voyage dans le temps mais aussi un tour du monde gustatif et culturel, avec de nombreuses recettes issues d'expériences culinaires asiatiques, de livres anciens datant des Romains ou du Moyen Âge ou encore des remèdes traditionnels.
    Le vrai poivre, ou plutôt les poivres retrouvent ici la place qu'ils méritent : celle d'un produit noble qu'il faut redécouvrir, lui qui donne aux plats des saveurs exceptionnelles, des arômes quasiment envoûtants, venus de loin.

  • Cette démarche originale testée par 150 enseignants de cycle 3 et collège sur Lea.fr est présentée comme un parcours de formation organisé en 4 parties :
    - Connaître sa mémoire pour mieux apprendre : les enjeux de la mémorisation dans l'apprentissage, les systèmes de mémoire, le cheminement de l'information.
    - Attention et mémoire de travail pour la réflexion : charge cognitive, les procédures...
    - 4 règles fondamentales de la mémorisation : savoir pour comprendre, comprendre pour mémoriser, mémorisation par questionnement, consolidation et réactivation.
    - Conditions psychologiques pour mieux mémoriser : motivation, sommeil, métacognition.
    Les + - Une méthode éprouvée sur le terrain, testée par 150 professeurs de primaire et collège sur Lea.fr;
    Deux auteurs « experts » :
    Jean-Luc Berthier : créateur des « Cogni'classes », spécialiste en sciences cognitives de l'apprentissage et de la formation, Président du Comité scientifique de Apprendre & Réussir, membre d'un groupe de travail Neurosciences et pédagogie de l'Inspection Générale EN ;
    Frédéric Guilleray : formateur académique sur les sciences cognitives de l'apprentissage, chargé de mission « Innovation et sciences cognitives » auprès de la CARDIE (académie de Versailles), Pilote du LLab-J, le Learning Lab du Lycée L.Jouvet ;
    OFFERT avec cet ouvrage 1 mois d'abonnement à lea.fr ;

  • Cet ouvrage associe le chant et la psychologie à travers des séances structurées en 3 temps :
    - Exercice de découverte de la pratique du chant par le corps (travail sur le souffle, sur l'interprétation, les sentiments à travers une chanson du patrimoine français).
    - Exploration du son et des émotions (répétition du temps 1 avec transposition sur un air de musique classique).
    - Restitution du cours (ressentis, temps de parole des élèves).

    Ouvrage multisupport comprenant :
    - Un guide pédagogique.
    - Des cartes présentant les différentes postures (photos).
    - Un poster.
    - De l'audio : extraits d'opéra et chants populaires chantés par l'auteure.

    Les + :

    - Malika Bellaribi Le Moal est cantatrice et fondatrice de l'association Voix en développement. Son ambition est d'aider les gens à se transformer à travers la musique grâce à une nouvelle pédagogie autour des 5 sens et des émotions. Elle intervient dans les centres sociaux, les maisons de quartiers, les écoles.
    - Support de travail plurimédia (audio, vidéo, photos, fiches pédagogiques) : tutoriels vidéo pour exemple sur la chaine YouTube Lea.fr.
    OFFERT avec cet ouvrage : 1 mois d'abonnement à lea.fr ;

  • En 1939, Pie XII est élu grâce aux cardinaux français. La presse de l'Hexagone exulte. La France a son pape, un antinazi qui la soutiendra dans la lutte contre l'hydre brune. Depuis, la réputation du souverain pontife de la Seconde Guerre mondiale a été remise en cause et on a oublié qu'il était alors considéré comme le plus humaniste des prélats.
    Fondé sur des archives inédites et exhumées en France, en Italie, en Belgique et au Vatican, ce livre démontre que, du rétablissement des relations diplomatiques entre Paris et le Saint-Siège en 1920 à l'arrivée d'Hitler au pouvoir en 1933, l'Église et sa fille aînée ont fait front commun contre les totalitarismes. L'homme à la manoeuvre de cette alliance n'était autre que le jeune secrétaire d'État et futur pape Pacelli.
    Cet ouvrage détonant éclaire d'un nouveau jour le rôle fondamental de Pie XII, militant acharné de l'humanisme chrétien.
    Une contribution majeure à l'histoire du xxe siècle.

  • Un ouvrage pleinement inscrit dans la dynamique d'accompagnement du programme de 2015 intégrant les références aux ressources d'accompagnement du programme de l'école maternelle. Côté pratique, il s'agit de 35 fiches-actions qui vont aider l'enseignant(e) à concevoir un projet pédagogique raisonné.

  • Qu'est-ce que le fascisme ? Fut-il un mouvement réactionnaire, conservateur ou révolutionnaire ? Se situait-il à gauche ou à droite ? Et bien entendu : quelle place occupa Mussolini dans les débats idéologiques et dans le fonctionnement du régime ?
    Le présent ouvrage donne non seulement des réponses à ces questions cruciales, mais porte sur le fascisme un regard nouveau et inhabituel chez les historiens français. Réaffirmant avec force le caractère totalitaire du régime, il replace l'idéologie qui le fonde dans sa nature révolutionnaire tout en la rattachant à la Révolution française et au socialisme. Si les fascistes cherchèrent à détruire par la violence la modernité libérale de leur temps, ce ne fut pas au nom d'un âge d'or révolu et dans une démarche passéiste, mais avec la volonté farouche de construire une société et un homme nouveaux. Cette ambition imprégnait aussi bien les pensées et les actes du Duce que ceux de ses disciples, y compris dans la radicalisation sanglante de la république de Salò. Pour toutes ces raisons, l'histoire du fascisme, ici racontée de la prise de pouvoir de Mussolini jusqu'à sa mort, est celle d'une révolution avortée.

    Frédéric Le Moal, docteur en histoire (Paris IV-Sorbonne), professeur au lycée militaire de Saint-Cyr et à l'Institut Albert le Grand, est l'auteur de plusieurs ouvrages dont, chez Perrin, Victor-Emmanuel III. Un roi face à Mussolini, et Les Divisions du pape. Le Vatican face aux dictatures 1917-1989.

  • XVIIIe siècle : un conflit d'indépendance fait entrer l'Occident dans la modernité. Sur terre et mer, il oppose à la Grande-Bretagne colonisatrice les "insurgents" américains des Treize Colonies (on ne dit pas encore Etats-Unis d'Amérique ! ). Ceux-ci ont de grands noms à leur tête, tel le savant Benjamin Franklin, une star en France à l'époque. Qui est aussi un fin stratège militaire, mobilisant des corsaires irlandais, appelés les "privateers", afin de nuire à la flotte britannique, avec bien sûr la bénédiction de Paris.
    C'est dans les ports de Dunkerque et de Morlaix que ces audacieux contrebandiers de la verte Erin se regroupent lorsqu'ils ont coulé ou pillé les centaines de navires de leur ennemi héréditaire. Parmi eux, un véritable personnage de roman : Luke Ryan. Voici donc une grande histoire méconnue de marins entre Irlande, France et Amérique. Jacques Blanken puise aux sources les plus vivantes, et brosse une fresque haute en couleur, appuyée sur sa solide connaissance du monde maritime.
    Avec une empathie à peine dissimulée pour ces intrépides privateers...

  • Comment naviguaient les marins le long des côtes atlantiques de l'Europe à la fin du Moyen Age ? S'adressant aux navigateurs chevronnés ou non, aux esprits curieux du monde de la mer comme aux amateurs d'histoire maritime, ce livre apporte des réponses à travers l'étude d'instructions nautiques rédigées en 1483-1484 par Pierre Garcie dit Ferrande, maître de navires de Saint-Gilles-sur-Vie, et imprimées en 1520 sous le titre de Grand Routier.

    Avec une boussole et une ligne de sonde pour seuls instruments, Pierre Garcie explique la manière de longer les côtes du Ponant et de traverser la Manche ou le golfe de Gascogne. Pragmatique et pédagogue, il accompagne ses explications de dessins d'amers qui font de son routier une oeuvre unique à l'époque.

    Au moment où la victoire de Jean-Luc Van den Heede dans la Golden Globe Race (29-01-2019) a attiré l'attention sur la navigation "à l'ancienne", Le Grand Routier permet d'approcher des techniques plus vieilles encore et oubliées des historiens : les savoirs empiriques des marins de l'Atlantique à la fin du Moyen Age, avant le développement de la navigation astronomique.

    Avec l'aide d'une équipe internationale, Michel Bochaca et Laurence Moal font redécouvrir Le Grand Routier 500 ans après sa première édition. Alliant la passion de la recherche avec celle de la mer, ils entraînent le lecteur dans le sillage d'un maître de navires de la fin du XVe siècle au gré de nombreuses illustrations qui donnent tout son sens au texte de Pierre Garcie.

  • La boîte "Apprendre et vivre ensemble" permet aux enseignants de maternelle de transmettre à leurs élèves deux compétences indissociables de la réussite scolaire : s'adapter aux divers aspects de la vie en communauté ainsi qu'aux contraintes de l'environnement particulier qu'est l'école.

    Les objectifs de cette boîte d'activités pour la classe, en conformité avec le programme de maternelle 2015, sont d'apprendre aux élèves à :

    Se connaître, avoir confiance en soi et s'affirmer face aux autres, exprimer leurs émotions, se préoccuper des autres, respecter les règles, gérer les conflits sans violence.



    Autant de compétences structurant l'apprentissage à l'école et permettant aux élèves de devenir, plus tard, des adultes citoyens.

    Ces compétences leurs sont transmises par le biais de divers jeux (observation, tri, langage, etc) et d'activités autour de thèmes liés au vivre ensemble (l'égalité, les stéréotypes, l'environnement, la solidarité, etc).


    La boîte "Apprendre et vivre ensemble" contient une multitude de supports :

    Deux imagiers de format différent : 91 photos au format A5 et 91 photos au format carte (8,4 x 12,5 cm) 6 supports et 4 pinces pour maintenir les photos 5 posters au format A4 Un DVD-Rom contenant toutes les ressources à projeter :

    - Deux versions des 5 posters : une en couleur, et une en noir et blanc pour un travail individuel des élèves, - Les 91 photos aux mêmes formats que dans la boîte, - Un document PDF listant les cartes fournies et les légendes associées, - 5 films, - Des PDF personnalisables permettant à l'enseignant de créer des jeux et d'importer ses propres photos pour les ajouter à ses imagiers.

    Un guide pédagogique présentant le matériel de la boîte, les notions du programme que le matériel permet de développer et la mise en place des jeux et des activités.

    CD-Rom pour Mac et PC.

    Configurations requises :
    PC : Windows XP, 7, 8, 10.
    Mac : IOS 10.5, 10.6, 10.7, 10.8, 10.9, 10.10, 10.11, 10.12.
    Flash Player 11.
    Internet Explorer 8 ou versions ultérieures, Firefox version 3.4 ou versions ultérieures, Chrome, Safari, Opera toutes versions.

  • Faisant suite à Enseignement-apprentissage à l'école maternelle, cette réflexion est consacrée plus spécifiquement à la délicate question pour tout enseignant de l'articulation théorie-pratique en école maternelle. Le langage oral et l'écriture sont abordés ainsi que le développement moteur et psychologique. A l'heure de la création de classes de moins de trois ans, la spécificité de la toute petite section est explorée.

  • Negotiation is all around us. We negotiate all the time without knowing it or calling it a negotiation: with our family and friends, with our colleagues and boss at work, while purchasing a second hand car or to get out of a conflicting situation. Negotiation is a solution oriented approach of a problem, which aims at finding a mutually beneficial outcome for the parties involved.

    In a business context, goals need to be achieved which often involve more than one person or institution. They are related to sales development, profitability management, delivery, after-sales services, or the payment of invoices. Since it places the parties involved in a professional context, they must learn to become professional negotiators and perform as such. Negotiation is thus an essential business skill.

    This book takes the reader step by step from the introductory to the advanced negotiation level. Each chapter is illustrated with examples, short cases and video interviews of sales managers. More complex negotiations are approached through three dedicated chapters: solving problems to develop loyalty, negotiate under pressure and negotiate with foreign clients. A chapter also addresses the sensitive topic of business negotiation ethics. The book provides a rich glossary of business negotiation vocabulary available in four different languages: English, French, German and Spanish.

  • « Le pape, combien de divisions ? » Cette repartie ironique de Staline à Pierre Laval, qui lui demandait un geste envers le Vatican, témoigne du sentiment de supériorité que le maître de l'URSS éprouvait à l'encontre de la papauté et qu'il partageait avec Hitler et Mussolini. En effet, de quelles troupes les papes disposent-ils pour combattre les Etats totalitaires et leur volonté de contrôle absolu des sociétés et des individus ?
    En réalité, le Vatican eut d'autres moyens pour survivre aux sanguinaires ambitions du fascisme, du nazisme et du communisme. Face aux dictateurs du XXe siècle, les papes ont emprunté des chemins parfois sinueux, alterné condamnations et discussions, signé des accords avec des régimes dont ils pourfendaient l'idéologie non seulement pour préserver l'Eglise et ses fidèles, mais aussi au nom d'une certaine conception de l'homme.
    C'est l'histoire de cette étrange mais réelle confrontation que raconte ce livre. S'appuyant sur les avancées historiographiques les plus récentes, l'auteur couvre pour la première fois toute la période des totalitarismes de 1917 à 1989, décrypte les évolutions de la diplomatie vaticane et apporte une réponse claire, précise et documentée à la méprisante question de Staline.
     

  • Depuis toujours, les Bretons ont quitté leur pays pour courir les océans, tenter l'aventure ou chercher une vie meilleure. A travers les siècles, on retrouve leurs traces sur tous les continents avec, parfois, de véritables colonies comme en Andalousie, en Amérique ou en région parisienne. Cet ouvrage ambitieux est la première synthèse évoquant l'ensemble des diasporas bretonnes.

    Avec passion et talent, Marcel Le Moal dresse le portrait de ces explorateurs, marins, marchands et autres scientifiques qui ont quitté les rivages armoricains pour sillonner la planète. Il évoque aussi l'histoire méconnue des communautés de migrants bretons venus s'établir dans les grandes métropoles d'Europe et d'Amérique du Nord.

    Cet ouvrage de référence nous fait revivre les étonnants destins de ces Bretons voyageurs, marchands de toile dans l'Espagne médiévale, corsaires et marins du grand siècle, ouvriers agricoles dans les plaines de Beauce et de Picardie, ouvriers à New York ou Paris... Il nous décrit également la part importante et souvent mésestimée de ces émigrés dans la création d'une identité bretonne moderne et ouverte sur le monde.

    Une histoire étonnante qui se lit comme un roman.

  • Le slogan de campagne de François Hollande, élu en mai 2012, promettait le changement maintenant. Un changement d'emblée très sérié puisqu'il se limitait à soixante mesures à la réalisation déjà incertaine (cf la taxation des plus hauts revenus). Un an après, où en est-on précisément ? De combien le Smic a-t-il augmenté (quand il a été augmenté de 10 % en 1981) ? Quelles mesures ont été prises pour aider les plus fragiles (comparé au blocage des prix pendant six mois en 1981-1982, ou au contrôle des loyers et des expulsions de logements en juin 1982) ? Est-ce que la justice sociale et fiscale a été restaurée (rappelons-nous la création de l'ISF en décembre 1981) ? Quelle politique pour l'emploi (on se souvient des nationalisations en février 1982 pour les trente-six premières banques de dépôt et de la plupart des grandes entreprises industrielles) ? Il y a eu cette année des plans de licenciements en cascade.
    Quelles avancées pour les salarié(e)s (avec les accords Wagram, nous sommes si loin des lois Auroux, des 39 heures, de la retraite à 60 ans en mars 1982, et de la cinquième semaine de congés payés en janvier 1982) ? Quelle réorientation de la politique énergétique ? Quelle politique d'aménagement du territoire (cf les choix faits avec l'aéroport de Notre-Dame des Landes) ? Quels changements pour les sans-papiers, les sans-toit, les sans-emploi ? Quels rapports aux multinationales, aux institutions européennes, au FMI, aux banques qui endettent les peuples ? Pourquoi ce choix de l'austérité ? Sous la forme d'un abécédaire, à l'instar de Sarkozy, bilan de la casse, cette Note de la Fondation Copernic veut dresser l'inventaire des promesses réalisées ou oubliées, depuis un an de présidence Hollande.
    Et d'évidence, la politique développée, très souvent, ne marque pas de ruptures avec les orientations libérales. Tantôt, le gouvernement Ayrault revient sur certaines mesures de la droite au pouvoir, mais sans pour autant restaurer les droits perdus (cf la formation des enseignants ou la LRU ou bien encore la RGPP). Tantôt, le gouvernement Ayrault poursuit les mêmes politiques, les mêmes projets que l'équipe Sarkozy (cf la compétitivité ou l'Europe).
    Et puis, le gouvernement n'a pas dit un mot, n'a en rien défait tant de mesures insupportables prises par la droite (cf services minimums dans les services publics).

  • Cet ouvrage est destiné aux enseignants d'école maternelle. L'enseignement en école maternelle prend appui sur la connaissance du développement de l'enfant. Ce qui est particulier, à l'école maternelle, est que les applications dans la classe ne reposent pas sur des protocoles mais se construisent au plus près des possibilités de l'enfant. Le professeur d'école maternelle doit donc être outillé pour organiser les savoirs abordables par ses élèves.

  • Une méthode d'évaluation pour les ostéopathes. L'iDEST ou " l'art de donner à voir ce qui se perçoit avec les doigts".

  • La négociation collective, à rebours du rôle qu'elle a pu jouer, n'a plus aujourd'hui pour fonction d'ajouter de nouvelles protections au socle légal.
    Elle prétend dicter le contenu de la loi, par des négociations interprofessionnelles.
    Elle prétend surtout se substituer à la loi, pour la remplacer par des conventions d'entreprise négociées au cas par cas.
    Or, le système traditionnel de la négociation collective à la française est déséquilibré et, sauf réforme de très grande ampleur, il le demeurera.
    Dans ce contexte, la revendication d'un nouvel essor de la convention collective, n'est qu'un moyen pour le patronat de réclamer plus d'influence (encore) sur les normes du travail.
    Cette tendance à la vampirisation de la loi par la convention collective n'est pas nouvelle.
    Elle a commencé il y a une trentaine d'années. Elle a déjà eu de graves répercussions. Elle a notamment permis que de nombreux salariés ne sachent même plus, d'une semaine sur l'autre, à quels horaires ils vont travailler.
    Aujourd'hui, il est question de poursuivre, voire de parachever, ce mouvement et d'autoriser la destruction non plus seulement des rythmes de travail et de vie, mais la destruction par convention collective de la représentation du personnel, du droit du licenciement, et finalement de l'ensemble du droit du travail.
    L'objet de cette « Note de la Fondation Copernic » est de dresser le bilan critique de cette « démocratie sociale », de mesurer les évolutions en cours en France et dans d'autres pays européens et de mettre en évidence le processus de détricotage du Code du travail.
    Elle a pour objectif d'aider à mesurer les enjeux de la discussion actuelle, pour ébaucher les voies d'une contre-offensive, et de redonner toute sa place au débat démocratique sur les droits des salariés.

  • Dans les ouvrages de la collection contrôle continu trouverez : des résumés de cours, pour réviser rapidement ; des exercices corrigés, variés et progressifs pour vous entraîner et tester vos connaissances ; des problèmes avec résolution pour se préparer efficacement aux contrôles écrits de votre classe.

  • La danse en Occident, de la Renaissance à nos jours : ce dictionnaire en plus de 4 000 entrées, rend compte de la diversité chorégraphiques en faisant une large place à la danse barque et classique, ainsi qu'à la danse contemporaine et au modern cet Il prend, également en compte la dimension cinématographique de cet art. Rédigé par des spécialistes français et étrangers dans tous les domaines de cet art : histoire, musique, décors et arts plastiques, l'ouvrage de référence dictionnaire, enrichi par plus de 500 illustrations, indispensable à tout amateur de spectacles de danse.

empty