Luc Massardier

  • Mais qui est la belle Josépha, madone angélique et perverse qui emballe tout le monde ? Fille de personne et pourtant riche héritière d'une dynastie de femmes, elle mène la danse avec sa frange et ses gants noirs, fascinant tous ceux qui cherchent à percer les mystères de sa belle indifférence.

  • Depuis 2004, le centre parental Aire de famille protège le bébé avec ses deux parents en situation de détresse, en favorisant le tissage des liens d'attachement père-mère-bébé dès la vie prénatale.
    Les auteurs décrivent son action innovante, psychique, sociale et politique, qui constitue le ferment d'une révolution pacifique pour réussir la prévention précoce.

    Comment protéger un enfant qui vient de naître quand ses parents vivent dans l'insécurité psychologique, sans domicile et travail stables ? Accueillir l'enfant avec ses deux parents en centre parental dans le cadre de la protection de l'enfance n'est inscrit dans la loi que depuis le 14 mars 2016. L'alliance des professionnels et du couple autour du bébé dès la vie prénatale est un défi ! Il offre un cadre favorable au développement du sentiment continu d'exister du bébé. Cela s'avère être une véritable prévention précoce dans des situations de grande précarité. À Aire de famille, les jeunes parents sont les premiers acteurs de la protection de leur enfant avec le soutien intensif des professionnels.
    La visée est de promouvoir l'émancipation des parents et de susciter la créativité des professionnels au profit du bébé. C'est un investissement pour l'avenir.

  • En 1996, à l'initiative du Dr Nicole Bru, veuve du Dr Jean Bru, fils du fondateur des laboratoires UPSA, est ouverte, à Agen, la Maison d'accueil Jean-Bru. Son objectif : offrir, dans la limite des places disponibles, soit une vingtaine au total, une structure d'accueil et un lieu de vie à des fillettes et des jeunes filles âgées entre 7 et 18 ans, venues de la France entière, qui ont été victimes d'abus sexuels dans leur famille.
    Au fil des années, l'équipe (éducateurs spécialisés, assistante sociale, psychiatres consultants, médecins, psychologues, etc.) chargée d'aider ces mineures en souffrance met au point un protocole d'encadrement et de soins de plus en plus affiné en même temps que se précisent les difficultés liées à une prise en charge spécifique, mais aussi les thérapeutiques les plus adaptées.

empty