Marie Maillard

  • L'école à la maison : une liberté fondamentale Nouv.

    Peu coûteuse, laboratoire d'innovations pédagogiques, l'école à la maison donne de surcroît d'excellents résultats à faire pâlir l'Éducation nationale :
    Le recul et l'expérience démontrent en effet que les enfants sont sociables, très curieux intellectuellement, en mesure de pratiquer toutes sortes d'activités artistiques ou sportives‚ tout en ayant le niveau scolaire attendu par les contrôles d'académie. C'est désormais un phénomène en constante croissance au niveau mondial. Pourtant, en France, le 2 octobre 2020, le président de la République a annoncé vouloir la restreindre aux impératifs de santé.
    Dans ce cadre hautement explosif et forts de leur propre expérience, Jean-Baptiste et Marie Maillard brossent un portrait fidèle de ces familles et de leurs motivations, de nombreux témoignages à l'appui. Ils décrivent les méthodes alternatives comme Montessori. Par ailleurs, les auteurs expliquent pourquoi cette liberté consacrée par Jules Ferry dès 1882 (l'instruction est obligatoire mais non l'école) ne peut être soumise à un régime d'autorisation préalable. Avec l'aide de nombreux chercheurs, ils démontrent qu'elle n'est pas le fer de lance de l'islamisme ou du séparatisme.
    Respect du rythme de l'enfant, absence de devoirs le soir, enfants aux profils atypiques ou qui échappent au harcèlement, etc., autant d'arguments pertinents ou de situations humaines qui méritent que cette liberté essentielle soit défendue, préservée et, si besoin, reconquise.

  • « Trop souvent, on ne les écoute pas, on les assomme de calmants. » Les personnes atteintes de troubles de type Alzheimer continuent d'avoir des besoins, des émotions et l'envie de rester en relation avec leur entourage. Le monde médical analyse, dissèque, traite les symptômes. Trop souvent il néglige la relation et enferme ces personnes dans la solitude. Certes, elles ont du mal à s'exprimer, on peut néanmoins les entendre. Et leur permettre une fin de vie plus paisible.
    Comment arriver à les écouter adéquatement en leur donnant la première place, autrement dit en considérant la personne avant le trouble ?
    Marie-Anne Sarrasin, aide-soignante et formatrice, fréquente les personnes atteintes de troubles de mémoire depuis 25 ans. Elle a créé un centre d'accueil de jour à Martigny dans le Valais (Suisse). Dans un précédent livre, Alzheimer : l'amour au-delà des mots (paru aux éditions Saint-Augustin, 2019, dans la collection « Aire de famille ») elle racontait son parcours à leur service, en donnant la parole à des proches aidants. Toujours avec son complice, le journaliste et écrivain Alain Maillard, elle partage ici sa vision du monde des soins. Ses réflexions sont accompagnées de témoignages bouleversants de personnes atteintes de troubles de type Alzheimer.

  • Évoquer la nature sauvage de la femme, c'est faire référence à cette force instinctive qui se manifeste dans un élan spontané au service de la vie. Une force souple, adaptable, capable de la protéger et de lui permettre de réagir à toute situation plutôt que de subir. Dans ce manuel très joliment illustré, vous découvrirez de nombreux exercices pratiques, rituels et méditations guidées afin de renouer avec le féminin sauvage, le guérir et le libérer. Danser avec sa louve, faire respecter son territoire, retrouver son animalité, créer son objet de médecine sauvage, faire face à un prédateur, dépasser ses peurs et répondre à l'appel du sauvage en soi. autant de pratiques ritualisées à explorer, en solo ou en groupe, chez soi ou en pleine nature.

  • Avec le vieillissement de la population, le nombre des victimes de la maladie d'Alzheimer augmente. Face à ces malades, nous avons tendance à avoir peur, à nous dire «?Il ne me reconnaît plus, il ne comprend plus rien, il retombe en enfance, c'est une plante verte.?» Mais ce n'est pas si simple.
    Ces malades ont besoin de liens. Et il est possible d'établir encore une relation avec ces per- sonnes dites démentes. De ne pas les exclure. L'auteur, riche de 25 ans d'expérience, nous partage des moments intenses et heureux vécus avec elles, en se situant au-delà des mots.
    En effet, infirmière dans une maison de vie, Marie-Anne Sarrasin a rapidement acquis la conviction que derrière le comportement parfois déroutant des malades, il y avait un sens.
    Et que tout un chacun peut le comprendre. Mais pour ce faire, la personne accompagnante doit se laisser reconnaître par l'autre en exprimant ses propres émotions. Car les personnes désorientées deviennent très sensibles, pour compenser leurs facultés mentales décli- nantes. Elles développent un sixième sens.
    Ce livre nous parle de l'accompagnement dans le respect de la dignité des personnes ma- lades, à travers l'expérience de l'auteur et les témoignages de familles venues dans le Centre d'accueil de jour ouvert par Mme Sarrasin. Sans oublier les points de vue de spécialistes, neurologue et neuropsychologue, qui après des années d'expérience ont dirigé la consulta- tion « Vieillir et bien vivre ».

  • Marie-France Brune a vu un jour débarquer chez elle un photographe et une journaliste. Aidée par ses amis Gitans, elle tient à bout de bras, la ferme familiale au Mont-Dol près de Saint-Malo. Cet ouvrage lui a permis de mettre en forme tout le long fil d'une vie décalée qu'elle n'a jamais voulu ancrer dans la norme.

  • Le Territoire nu c'est la mémoire où la vie va laisser des traces de plus en plus nombreuses, des sédiments jusqu'à former des strates. C'est aussi l'enfance particulièrement sensible aux marques de la vie, les premiers émois, premières émotions, premiers traumatismes... Ainsi la transplantation lorsque une enfant a « été confiée à d'autres bras. passagère d'un autre visage. une autre bienveillance ». Cela ne dure qu'un temps, peut-être mais risque de s'avérer déterminant pour l'avenir : « l'enfant est repartie. avec dans l'âme une déchirure folle. un grand morceau de silence » qui serait « un poids sur la langue ». Mémoire de l'enfance et enfance de la mémoire. Et l'enfance n'est pas toujours cette période heureuse que l'on prétend. Pas le moindre pathos chez Marie-Pierre De Maillard, son écriture est épurée, apurée comme une dette vis-à-vis d'un langage qui serait lui-même Territoire nu.

  • Un cours de base très structuré, intégrant la dimension européenne et les indispensables références historiques, sociologiques et jurisprudentielle. Idéal pour la révision, cet ouvrage comprend de nombreux schémas et tableaux synthétiques.
    L'ouvrage s'adresse à tous ceux qui ont à assimiler rapidement la matière :
    - étudiants en droit .
    - étudiants des filières non juridiques qui ont à préparer une épreuve de droit du travail .
    - candidats aux concours administratifs.
    A jour de la loi "Formation professionnelle, emploi et démocratie sociale" (5 mars 2014).

  • Comment le sexe est-il déterminé ? Comment se déclenche la puberté ? Quel dialogue l'embryon établit-il avec l'organisme maternel ? Comment le comportement maternel se met-il en place ? Par quels subterfuges le foetus échappe-t-il au système immunitaire de sa mère ? Quelles stratégies les oiseaux et les poissons utilisent-ils pour se reproduire ?

    Ensemble des processus par lesquels les espèces se perpétuent et évoluent en fonction de leur environnement, la reproduction a fait l'objet de nombreuses recherches et s'est enrichie de nouveaux outils d'exploration du vivant qui ont bouleversé nos connaissances des mécanismes et renouvelé les concepts. La façon dont l'embryon puis le foetus intègrent leur environnement, l'influence du métabolisme sur la reproduction, sa régulation centrale, ont été, par exemple, largement revisitées. La maîtrise des cycles sexuels et les biotechnologies de la reproduction ont également bénéficié d'importants progrès, tant chez l'homme pour la contraception et l'assistance médicale à la procréation, que chez les animaux où elles facilitent l'élevage et permettent la sauvegarde d'espèces menacées et de génotypes d'intérêt.

    Plus de cent spécialistes français et étrangers de renom ont contribué à cet ouvrage de référence qui synthétise les connaissances actuelles sur la reproduction et leurs applications chez l'animal et l'homme. Il s'adresse à un large public : étudiants, enseignants, chercheurs, ingénieurs et médecins au sein des universités, écoles agronomiques et vétérinaires, instituts de recherche et entreprises travaillant dans le domaine de la reproduction, et à toute personne souhaitant se familiariser avec les mécanismes passionnants qui sont à l'origine de la vie.

  • Un solide cours de base et de révision (droit positif et projets) très structuré intégrant la dimension européenne et les indispensables références historiques, sociologiques et jurisprudentielles. Ce livre à la fois clair,riche,complet, actualisé tous les ans, concis grace à de nombreux schémas et tableaux comprend aussi un lexique des sigles et un index.

  • Une plongée dans le monde de l'artiste Daniel Schlaepfer, où les aspects visuels et poétiques, la technique et l'explication se mêlent, s'associent, se fondent en une coulée cohérente. Au coeur de cet art : les jeux avec la lumière.

  • « Jack, le beau ténébreux, affichait une indifférence manifeste envers tout le monde : il parlait peu, semblait souvent perdu dans de profondes réflexions. Était-il prétentieux, imbu de sa personne, n'étais-je pas son type de fille, aimait-il tout simplement créer le mystère, voulait-il impressionner pour se donner une contenance, était-il déjà pris ? - sa copine ? sa mère ? un gourou ? - possédait-il d'autres centres d'intérêt : le foot, les maths, la philo, ou bien encore la traduction du grec ancien ? » Femme active, dynamique, mère de plusieurs enfants, je me suis trouvée confrontée à des situations personnelles ou professionnelles tout à fait particulières qui m'ont amenée à me poser beaucoup de questions sur le monde du travail, des femmes, de l'Éducation nationale ou encore de l'armée...
    Un homme s'est toujours dessiné à l'arrière-plan de cette vie... un homme merveilleux, mystérieux, insaisissable, imprévisible...

empty