Maximilien Dauber

  • « Nous avançons peu à peu, lentement, mais dans la bonne direction, et on peut espérer dans quelques jours atteindre notre but... Et d'abord retrouver l'endroit. Retrouver la falaise et la source où se cache la plante que nous recherchons ».

    En 1940, Théodore Monod, au cours d'une expédition dans le Sud libyen, découvrait une plante d'un genre nouveau. Le spécimen se révélera unique. Depuis, la fleur, baptisée Monodiella flexuosa, conserve ses secrets dans l'herbier national du Museum. Jusqu'au jour où, sur les traces du Petit Prince, Théodore Monod, à l'âge de 94 ans, décide de partir à sa recherche...
    Cet ouvrage est l'histoire d'une aventureuse expédition, relatée en partie grâce au journal de bord de ce grand scientifique et humaniste, alors au soir de sa vie. Les conditions particulièrement éprouvantes du périple n'ôtent rien à la détermination de ce passionné du désert, heureux de chercher à saisir jusqu'au bout une part du mystère du monde.

  • Geisha et cosplay, haïku et mangas, art du thé et voie du sabre, bentô et MacDo, sumo et base-ball, kimono et bondage... Au Pays du Soleil Levant, l'harmonie naît des contraires et les paradoxes conduisent à la voie du zen.
    Le Japon se visite au gré du vent dans les cerisiers en fleur. Il se découvre dans des instantanés, des estampes délicates. Il ne s'explique pas, il se donne dans une multitude de détails. Il ne se comprend pas, il se ressent au fil de pérégrinations sans but, l'esprit ouvert à mille particularités.

  • Des tercets pour décrire un exode, la recherche d'un lieu, ou bien est-ce la recherche de soi-même. Des hommes et des femmes avancent, page après page, accompagnés dans leur marche par des paysages désertiques, des oasis captés par le photographe. Y trouveront-ils refuge.

  • La France possède le plus beau et le plus long réseau de voies navigables d'Europe.
    Voyager au fil de l'eau, c'est découvrir selon les choix géographiques une France tantôt royale ou intimiste, tantôt artisanale ou pastorale, tantôt villageoise ou sauvage.
    Ce périple bucolique proposé est avant tout une rupture avec notre mode de vie urbain et une façon de renouer avec une douce France.
    Au fil des canaux, des fleuves et des rivières qui arrosent les plus beaux coins de l'ouest de la France va se révéler un monde secret où vivent encore d'étonnants personnages passionnément attachés à leur région et à leur mode de vie. Ce livre n'est pas que l'inventaire des canaux de l'ouest de la France, c'est avant tout la découverte de l'extraordinaire patrimoine humain, historique et architectural que nous réserve l'arc géographique qui s'étend du pays des Ch'tis à celui des Basques en passant par les régions de Normandie, de Bretagne, de Vendée, de Charente, de Dordogne et du Bordelais en direction du canal du Midi.
    Ce fil maritime vous dévoilera un univers méconnu et poétique où baigne encore un indéniable art de vivre, appréciable de nos jours.

  • L'Egypte que Yers et moi fréquentons depuis de nombreuses années nous donne encore l'illusion d'être assis à la terrasse d'un de ces vieux carrefours de l'histoire.
    On y sirote un Orient bien à soi, à son gré, à son humeur. On y flâne, le crayon à la main, entre les rayons du grand bazar de la vie où s'étale la quotidienneté de ces mille petits riens à saisir, de ces curiosités, du coeur et de l'esprit que nous avons collées jour après jour dans l'album de notre imaginaire intitulé si joliment " souvenirs de voyage ". Il nous en reste des jeux de plumes, quelques taches d'encre, des crayonnages esquissés sur un vieux vélin florentin et abandonnés à votre libre examen.

empty