Pierre de Vallombreuse

  • Perdus aux frontières du nord de Bornéo, de l'archipel des Célèbes en Indonésie et du sud des Philippines, naviguant sur les mers de Sulu et des Célèbes, des milliers de nomades de la mer de Badjao voient leur mode de vie menacé, tout comme leurs cousins sédentaires et toutes les populations de la région qui vivent de la pêche sur les hauts-fonds. Des millions de personnes sont concernées. Dans cette région, véritable poudrière, où les pirates, les extrémistes musulmans désormais liés à Daesh, les policiers corrompus, les trafiquants de toutes sortes (humains, drogue, cigarettes, armes...), ces quelques milliers de nomades apatrides tentent de survivre, victimes de ces groupes armés.

    Depuis 1986, Pierre de Vallombreuse est le témoin infatigable de la vie des peuples indigènes sur les cinq continents. Il a créé une collection photographique unique de 42 peuples en constante évolution, rendant hommage à la précieuse diversité du monde.

  • Le nouveau projet de Pierre de Vallombreuse souhaite mettre en lumière la relation intime qui lie l'homme à son environnement, afin de promouvoir une réflexion sur l'humanité durable dont le corollaire est la protection de la nature.
    En rencontrant 10 peuples solidement ancrés dans leur territoire, et d'autres, déracinés, qui tentent de retrouver une part de leur identité, le travail photographique de Pierre de Vallombreuse montre la profonde mutation de la nature dans notre monde contemporain. Il aborde aussi l'impact des bouleversements écologiques (déforestation, réchauffement climatique, pollution...).
    Vulnérables et souvent en première ligne, les peuples autochtones sont aux prises avec des questions cruciales pour l'ensemble de l'humanité. Ils sont souvent les derniers dépositaires des savoirs essentiels à la préservation de la biodiversité.

  • Étudiant des Arts Déco dans les années 1980, Pierre de Vallombreuse décide de devenir un témoin nomade après avoir partagé pendant quelques mois le quotidien des Punans de Bornéo, les derniers nomades de la jungle. Il a ensuite consacré son existence à parcourir le monde en s'immergeant durant de longues périodes au sein des tribus rencontrées, afin de créer de véritables échanges et de les comprendre au mieux.
    Depuis son premier voyage, Pierre de Vallombreuse a constitué un fonds photographique unique de plus de 140 000 clichés, qui documente la vie de quarante-trois peuples autochtones. Il rend ainsi hommage à la précieuse diversité humaine et aux combats de peuples fragilisés par la mondialisation.
    Des jungles philippines aux contreforts de l'Himalaya en passant par la Tanzanie et le Groenland, à la rencontre d'hommes et de femmes dans la simplicité de leur vie quotidienne, la trajectoire de l'artiste a un seul objectif : la marche vers l'homme. Y a-t-il la lune chez vous ? retrace un itinéraire fascinant où se mêlent questionnements intimes, réflexions sur la photographie et engagement pour le droit des peuples à choisir librement leur destin.

  • * Après avoir sillonné le monde et en avoir rapporté des images belles et fortes à la fois, Pierre de Vallombreuse s'installe au coeur de notre pays, plus précisément à Choisy-le-Roi, où il nous donne à voir une humanité plus proche, celle de nos villes, de nos banlieues.Pierre de Vallombreuse a arpenté la dalle de Choisy-le-Roi, à la rencontre du quartier et de ses habitants. Avec son talent, sa poésie et sa pudeur, ses photographies panoramiques évoquent la solitude, l'abandon, la vétusté, mais également la vie, l'espoir.À travers le cas particulier de la dalle (un quartier en pleine réhabilitation), le livre souhaite ouvrir plus largement le propos sur les banlieues, l'aspect universel de ces zones de mixité sociale et l'importance du patrimoine humain. Dans cette optique, Edgar Morin a été sollicité pour signer une introduction (à confirmer). * Pierre de Vallombreuse est né en 1962 à Bayonne. Le contact avec Joseph Kessel, grand ami de ses parents, va lui donner le goût de l'aventure et d'être un témoin de son temps. En 1984, il entre à l'École nationale supérieure des Arts décoratifs de Paris. Un voyage à Bornéo, l'année suivante, où il vit avec les Punans, les derniers nomades de la jungle, va transformer sa vie. Il décide alors de devenir un témoin nomade. La photographie devient son mode d'expression. Il passe ensuite de longs séjours répétés avec une tribu perdue dans la jungle des Philippines : les Palawans. Dès 1989, il expose la première partie de son travail sur les Palawans, aux Rencontres internationales de la Photographie d'Arles. Depuis, il collabore régulièrement avec les grands magazines internationaux : L e Monde, Le Monde 2, Le Nouvel Observateur, Le Figaro Magazine, GÉO, Terre Sauvage, Newsweek, El Mundo (Espagne), Illusteret (Suède), Fakta (Norvège), La Republica dell done (Italie), Il Venerdi (Italie), Lo Specchio de la Stampa (Italie), l'Illustré (Suisse)...Pierre de Vallombreuse est co-auteur d'un film sur les Palawans "La dure vie de Tulibac " ainsi que d'un livre Peuples paru aux éditions Flammarion en 2006.

  • Itinéraires

    Vallombreuse Pierre

    Pierre de Vallombreuse ne cesse, depuis plus de vingt ans, de sillonner le monde pour photographier les minorités ethniques, devenant le témoin des conflits qui bouleversent la vie de ces peuples. Il a constitué un fonds photographique, en évolution constante, sur plus de trente minorités, sans équivalent connu à ce jour. Ce livre est un carnet « photo-graphique » qui montre les différents voyages de l'auteur comme autant d'étapes dans sa façon de capturer le réel. Il révèle l'oeuvre d'un grand photographe qui n'a cessé d'évoluer et dont les photographies, portées par la poésie et l'étrangeté de son regard, saisissent les traces d'une humanité fragile et de ses profondes inégalités.

empty