Arts et spectacles

  • Danser

    ,

    • Arthaud
    • 3 Février 2021

    Hugo Marchand s'est réveillé un matin avec un rêve. Il avait neuf ans. C'est à ce rêve de danse que ce virtuose de la nouvelle génération d'étoiles de l'Opéra de Paris s'est accroché. Quatre ans après son entrée au conservatoire de Nantes, médaillé d'or à treize ans, il est admis à l'École de danse de l'Opéra national de Paris. Malgré son profil atypique, Hugo Marchand intègre le corps de ballet de l'Opéra à dix-sept ans. Il gravit les échelons, se mesure aux autres, comme à lui-même, dans les concours internationaux et accède au grade ultime de danseur étoile en mars 2017.
    En partageant son apprentissage, Hugo Marchand pose un regard sur la danse comme école de l'acceptation. Celle de l'immensité du travail qu'impose la concrétisation d'un rêve. De la quête d'excellence au façonnage de la confiance en soi pour le réaliser. Le bras de fer entre doutes et détermination. De la solitude à la surexposition, de l'amitié possible malgré la compétition. La perpétuelle confrontation au miroir, reflet des imperfections à dépasser.
    L'expérience d'une métamorphose.

  • Bienvenue dans le monde déconcertant et fascinant de la sexualité animale où tout, des organes génitaux aux comportements reproductifs, n'est que diversité.
    Montaigne nous avait prévenus : « Nature peut tout et fait tout », en particulier lorsqu'il s'agit d'assurer sa descendance, voire d'éprouver du plaisir... En ouvrant ce livre, vous découvrirez des pénis géants, doubles, à crochets, mobiles, sonores, détachables, des clitoris pourvus d'os ou d'épines, des vagins stockeurs de sperme, à clapets ou en labyrinthe...
    Autant de variabilité morphologique en lien direct avec une multitude de pratiques sexuelles : viol, castration chimique, élimination de la concurrence, tromperie, sacrifice, homosexualité, transsexualité, masturbation, fellation, cunnilingus, orgasmes !
    Tout est dans la nature ! Ce livre vertigineux vous entraînera au-delà de vos idées reçues.

  • Atlas des paradis perdus

    Gilles Lapouge

    • Arthaud
    • 18 Octobre 2017

    "Les hommes savent bien que le jardin d'Éden ne rouvrira pas ses portes mais ils en ont toujours cherché le reflet, la fuyante annonciation. Ils ont consacré beaucoup de nuits blanches à se confectionner leurs propres Champs-Élysées et se sont fait une collection d'eldorados : cités idéales, châteaux de la liberté, îles sans péché et sans chagrin, communautés d'amour et de chair fraîche, jardins de fleurs et d'oiseaux, phalanstères et «fais ce que voudras».
    Rares sont les réussites. Pourtant, faute de savoir édifier des paradis doués d'une éternelle espérance de vie, les civilisations ont parfois réussi à manufacturer des petits bouts d'édens, des olympes provisoires capables de luire quelques jours ou quelques siècles à l'horizon de nos mélancolies."

  • Où rencontrer des extraterrestres bienveillants ? Comment entrer en communication avec des intelligences stellaires, socialiser avec des Petits Gris, éviter les Reptiliens anthropophages ? Où sont conservées les observations des « contactés » et « abductés », dont les récits s'accumulent depuis soixante-dix ans ?
    Depuis les premières «soucoupes volantes» observées en 1947, plusieurs vagues d'ovnis ont apporté des milliers d'informations, suscité les théories les plus folles, ravivant toutes les superstitions et toutes les utopies. Mythomanes, imposteurs et gourous foisonnent dans l'univers de l'ufologie, cependant les gouvernements ont pris au sérieux certains signaux difficilement explicables : militaires et scientifiques, services de renseignement et organisations internationales ont collecté suffisamment de données pour qu'il soit aujourd'hui possible de cartographier le phénomène.
    Spots d'observation, bases cachées, ambassades secrètes, traces de passage millénaires : de l'ovniport d'Arès au centre souterrain de la Zone 51, pour la première fois un atlas recense les points de rencontre entre Terriens et EBE - les mystérieuses Entités biologiques extraterrestres.

  • L'exploration urbaine n'a pas de frontières. Plus on y prend goût, plus loin on s'aventure. Le deuxième volet d'Urbex présente une trentaine de lieux en France et en Europe, tous situés à moins de deux heures de vol de Paris. Ces sites oubliés, cachés reprennent vie grâce aux nombreux adeptes d'urbex. A leur suite, grâce aux indices, partez à la découverte de ces édifices désaffectés. En Suède, grimpez en haut d'une ancienne piste de saut à ski tombée dans l'oubli et encore intacte.
    L'Italie prend le visage d'un village-fantôme. En Ecosse, un ancien séminaire côtoie un château à ciel ouvert. Au Portugal, l'ancien plus grand parc aquatique repose aujourd'hui au milieu des ronces. En Allemagne, le visiteur pénètre dans l'ancien hôpital où aurait été soigné Hitler... Revivez le passé en visitant ces lieux oubliés, réduits au silence, et pourtant si proches... Il suffit de contourner un grillage, de se faufiler dans les décombres, d'affronter parfois des orages à la tombée de la nuit...
    Et, soudain, un nouvel univers surgit.

  • Découverte en images de 50 lieux urbains abandonnés de France, d'un orphelinat à une usine désaffectée en passant par un parc d'attraction et un cimetière. Des indices sont donnés pour aller les explorer soi-même.

  • Béjart, le démiurge

    Ariane Dollfus

    • Arthaud
    • 8 Novembre 2017

    C'est l'un des plus célèbres chorégraphes du monde. Qui se cachait vraiment derrière ce fameux barbu aux grands yeux bleus, qui créa Boléro, Le Sacre du printemps, L'Oiseau de feu, et plus de trois cents autres ballets au sein de son Ballet du XXe siècle puis du Béjart Ballet Lausanne ?
    Ariane Dollfus nous raconte ce créateur infatigable, homme très érudit, fils aimé d'un père philosophe, courtisé mais très ascète, zen et obstiné, qui voulait dire son ressenti du monde en mettant la danse, ses danseurs et son public aux prises avec la modernité. En s'appuyant sur de nombreux entretiens inédits, avec Béjart comme avec ses proches, elle dévoile les coulisses de la création, mais aussi la personnalité ambivalente de Maurice Béjart, médiatique et humble, aimant et distant, généreux et exigeant.

  • Les grandes aventurières ne sont plus seulement des courtisanes : ce sont des conquérantes d'un type nouveau apparu dans la première moitié du XIXe siècle. Des femmes qui voulaient être des géographes, des botanistes, des ethnologues - bref des exploratrices à part entière !

  • Près de 100 photos pour raconter une histoire d'amour et de passion: hommes et paysages, impressions purement graphiques du sable et des dunes, lumières magiques du soir...

  • Parmi les régions les plus prisées de France, la Bretagne est une terre de légendes aux innombrables richesses naturelles. Des falaises de Plouha à celles de la Mine d'Or, de l'île de Bréhat aux marais salants de Guérande, Au pays des merveilles invite à découvrir quatre-vingts des plus beaux sites bretons et rapporte les étapes de leur formation, réelles ou imaginaires. Faune et flore sont à l'honneur dans cet ouvrage, qui dévoile à ceux qui le souhaitent des lieux où la nature règne encore en maitre. Département après département, ce recueil, illustré de nombreuses photographies, donne tous les conseils pour profiter au mieux de ces découvertes.

  • La Guyane est un petit morceau français d'Amazonie. Dans ce pays de contrastes, la nature montre toute sa puissance et sa diversité : forêt primaire, telle qu'elle était avant l'apparition de l'homme, traversée par les grands fleuves amazoniens, marais, savane, plages et îles tropicales. Sans oublier que cette terre à la flore exubérante accueille une faune exotique encore préservée :
    Terrifiants anacondas, tortues géantes ou oiseaux majestueux...À travers 120 photos de Thierry Montford, photographe animalier et nature spécialisé sur la Guyane, ce livre vous guide dans un monde merveilleux, pour vous faire découvrir les prodiges de la nature sur une terre qui se fait tour à tour enfer ou paradis.

  • Oh yeah ! souvenirs

    Antoine

    • Arthaud
    • 1 Mars 2007


    Incarnation de la liberté, le chanteur raconte sa jeunesse voyageuse, puis sa rencontre avec le succès populaire et le monde du show business, brossant au passage le portrait d'une époque, celle des années 60-70. Après la découverte de la navigation à voiles, en 1974, il part en solitaire sur les mers lointaines...



  • Portraits des grandes aventurières présentés en 3 parties : 1850-1890, l'ère des crinolines (Ida Pfeiffer, Alexine Tinne, Florence Baker...) ; 1890-1918, entre deux siècles (Gertrude Bell, Alexandra David-Néel, Isabelle Eberhardt...) ; 1918-1950, les femmes libres (Freya Stark, Rosita Forbes, Ella Maillart, Margaret Mead...).


  • Une promenade lyrique et légendaire en terres celtes, aux côtés d'Alan Stivell.

    Compositeur et musicien attaché à composer au présent la culture de ses ancêtres, Alan Stivell nous entraîne de la Bretagne au pays de Galles, en passant par l'Irlande et l'Écosse, à la découverte des grands mythes celtes. Au fil des lieux magnifiquement photographié par Yvon Boëlle, Alan Stivell évoque avec Thierry Jolif les grands textes qui ont nourri son imaginaire et sa créativité musicale.

    Une échappée poétique à la découverte de contrées millénaires.

  • Atlas de botanique elementaire Nouv.

    De ses promenades philosophiques à ses errances bucoliques, Jean-Jacques Rousseau a toujours témoigné d'une véritable passion pour l'herborisation. Entre 1771 et 1773, il rédige huit lettres élémentaires sur la botanique, adressées à Madame Delessert, à l'usage de sa jeune fille Madelon. Ces lettres, l'une des oeuvres ultimes de sa vie avec les Rêveries du promeneur solitaire, eurent un retentissement européen, au début du XIX? siècle.Véritable invitation à l'observation des fleurs, le projet de Rousseau dépasse la pédagogie. Sous sa plume, la description s'élève au rang d'art, la contemplation au statut de science. Liliacées, crucifères, papilionacées, ombellifères dessinent un herbier poétique.

empty