Entreprise, économie & droit

  • Que sait-on des Wildenstein ? Leur nom est associé aujourd'hui à l'une des supposées plus grosses fraudes fiscales de ces dernières années, à l'un de ces dossiers noirs du mandat de Nicolas Sarkozy où de riches donateurs de l'UMP sont suspectés de négocier protections et arrangements avec Bercy. Mais la destinée des Wildenstein ne peut se résumer aux seules stratégies d'évitement d'une famille fortunée qui n'aime pas payer ses impôts. Au-delà de l'enjeu fiscal, l'histoire de cette dynastie est aussi fascinante qu'inquiétante. Sa discrétion légendaire occulterait presque l'influence extraordinaire qu'elle a acquise tout au long du XXe siècle sur le monde de l'art. Qui sait que les Wildenstein ont tout pouvoir pour faire et défaire l'expertise d'un tableau de Monet, de Manet, de Gauguin ? Qui connait le contenu de leurs coffres réputés renfermer plus de 10 000 tableaux et qui recèlent plus d'un secret sur les grandes familles de collectionneurs français ? À travers la succession mouvementée du patriarche Daniel Wildenstein, de la bataille judiciaire de sa veuve contre ses beaux-fils, Magali Serre nous plonge dans l'intimité de ce clan qui se jouerait des frontières et des lois. Au point d'en abuser, au point de devenir les marchands les plus admirés, les plus craints et les plus détestés de leur siècle.

  • Les périodes de crise sont fécondes pour les intellectuels. Il en est ainsi pour l'économie. Depuis 2007 et le début de la crise, la pensée économique est en effervescence. Pourquoi et comment a-t-elle eu lieu ? Comment s'est-elle propagée ? Quel est le meilleur moyen de s'en sortir ? Les idées et les hommes s'affrontent - souvent avec une certaine violence. Pierre-Henri de Menthon et Airy Routier nous dressent le panorama de ces combats.
    Première interrogation : les économistes sont-ils vraiment indépendants ? Le décalage abyssal entre les théories abstraites et l'économie réelle, la recherche de moyens, ne les incitent-ils pas à trop se rapprocher du monde des entreprises ? Comment un politique peut-il choisir entre un néolibéral prônant l'austérité ou un néo-keynésien qui au contraire croit à une politique de relance. Risque-t-il d'être trop à la mode s'il écoute les schumpétériens ou totalement dépassé s'il se tourne vers le renouveau du marxisme ou du monétarisme ? Doit-il porter son attention sur la " paléo-économie " qui compare les comportements humains et ceux des macaques du Japon, ou sur la " neuro-économie " qui analyse les tempêtes hormonales traversant le crâne des traders ?
    Les deux auteurs nous font aussi découvrir les lieux où les idées se construisent, s'opposent et se disloquent. Qu'ils soient connus comme des grandes universités américaines, les salons de Davos, ou moins connus comme Jackson Hole ou les rencontres d'Aix.
    Un ouvrage passionnant pour comprendre les grands enjeux économiques, leur complexité et la fragilité des hommes qui conseillent et de ceux qui décident.

  • Le profit vient en mangeant, et autres faits managériaux scientifiquement prouvés.
    Savez-vous que :
    - La tristesse rend myope et s'amuser rend patient, d'après les études d'Harvard et de Colombia.
    - Les personnes qui culpabilisent sont excellentes pour les entreprises, d'après l'université de Carnegie Mellon.
    - La paternité des P.-D.G. influe sur la rémunération des employés (Colombia Business School).
    - Le management à la Don Corleone fascine le Boston Consulting Group.
    - Plus de 35 % des entrepreneurs aux États-Unis sont dyslexiques.

    Depuis des années, Annie Khan recense pour Le Monde et sa fameuse chronique " Ma vie en boîte " les travaux des psycho-sociologues du comportement en entreprise afin d'optimiser les liens entre les gens. Une approche inattendue, enrichissante et souvent à l'opposé des idées reçues du monde de l'entreprise.

empty