Littérature traduite

  • Manfred von Richthofen a été le plus brillant des aviateurs allemands durant la Première Guerre mondiale.
    Il a abattu quatre-vingt-un avions ennemis. Ses escadrilles, les escadrilles rouges où servaient aussi son frère, Lothar, et son cousin, ont remporté plus de victoires que n'importe quel autre groupe aérien allemand. Lui-même finit par être abattu le 21 avril 1918, dans la Somme.
    La réputation de Manfred von Richthofen était telle qu'il fut le seul pilote allemand auquel les Britanniques ont réservé des funérailles solennelles. Les correspondants des plus grands journaux français et anglais y ont assisté. Ceux-ci ont consacré de nombreux articles à ses combats et à sa mort.
    Son Journal de Guerre est un document de tout premier plan, non seulement pour les épisodes de guerre qu'il rapporte, mais surtout pour sa contribution à l'étude psychologique du pilote isolée, élément rare, durant la Première Guerre mondiale.

  • À travers des récits simples et sans prétention, deux commandants de submersibles, un Anglais et un Allemand, nous racontent l'histoire souvent dramatique de leurs campagnes sous-marines.

    L'Anglais Alastair Mars et son «?Unbroken?» coula plus de 30?000 tonnes de navires ennemis, prit part à des opérations secrètes, survécut à quelques 400 mines sous-marines, sans compter les innombrables attaques d'avions et de bateaux, attaqua seul douze navires de guerre et détruisit deux croiseurs lourds.

    L'Allemand Schaeffer nous raconte son U-977 et l'incroyable odyssée qui le mena des côtes de Norvège à celles de l'Argentine en échappant aux flottes alliées.

    Deux témoignages parmi les plus impressionnants de la Seconde Guerre mondiale.

empty