Privat

  • Pour son troisième ouvrage, Tony Moggio a choisi de revenir sur son parcours depuis ce jour de février 2010 où il s'est retrouvé tétraplégique suite à un accident de rugby. Étape par étape, avec ce franc-parler et cet humour qui le caractérisent, il nous retrace son cheminement vers le bonheur. De la confusion des premiers jours au retour de la combativité en passant par le choc du diagnostic, il se confie sans pudeur et raconte son évolution tant physique que psychologique.
    Plus qu'une leçon de vie, il s'agit d'une immersion au coeur des pensées d'un homme qui, à vingt-quatre ans à peine, s'est retrouvé contraint de tirer un trait sur son existence pour en reconstruire une nouvelle. Un message d'espoir et d'accompagnement pour toutes les personnes malmenées par la vie, mais pas seulement, auquel fait écho le titre du livre issu d'une citation de Martin Luther,

  • Ce livre est issu de la conférence tenue le 10 décembre 2018 au conseil départemental de la haute Garonne dans le cadre des Rencontres de la Laïcité.
    Il reprendra le texte liminaire du président Georges Méric, ainsi que la retranscription amendée sur la forme, des questions et interventions de la salle à l'issue de la prise de parole de Michel Wieviorka.
    La conférence, synthétisée par l'auteur en un texte compact et éclairant, porte sur différents points relatifs aux populismes en Europe.
    Après un court rappel sémantique et historique sur les populismes, Michel Wieviorka décrit et analyse la situation en Europe, différencie les populismes de l'Europe de l'Est de ceux en croissance à l'Ouest, pour finalement amener le lecteur sur une analyse des néo populismes, émanant autant d'extrême droite que d'extrême gauche, bâtis sur une société en crise morale et politique. Exclusion, xénophobie, préférence nationale pour certains, euroscepticisme, idéalisation de la lutte des classes et manichéisme pour d'autres, les populismes croissent et parfois, comme en Italie, convergent, au plus grand péril de la République et du vivre ensemble. Ce livre éclaire des concepts parfois utilisés sans aucune référence et, en prenant le soin de comparer, donne au lecteur les clefs pour se forger une opinion indépendante.

  • Entrez dans un monde d'opportunités : créez votre entreprise ! Que vous vous soyez déjà lancé ou que vous l'envisagiez, vous avez des questions pratiques sur le choix du statut juridique, la meilleure voie pour protéger famille et patrimoine, la retraite ou encore l'organisation.
    Avec ce livre, un expert comptable, partenaire essentiel des projets de création, vous conseille et vous guide pas à pas dans vos choix et démarches. Loin de se limiter à présenter les statuts juridiques et sociaux envisageables, il donne les clés essentielles pour créer ou reprendre une entreprise et devenir son propre patron, le rêve de beaucoup de français.

  • Avec l'élection surprise de Donald Trump, l'Amérique est retournée dans son passé. La plus grande surprise, en réalité, se trouve dans le constat incontournable que persistent ces démons qu'on croyait disparus : l'Amérique reste torturée et se cherche toujours un destin avec une ambitiongrandiose et qu'elle voudrait exemplaire.
    On s'est donc trompé lorsqu'on croyait que la boucle avait été bouclée dans cette Amérique qui avait fini par élire un président noir, après avoir dû lutter pour des droits aussi basiques que de s'asseoir dans le même bus, déjeuner ou diner dans les mêmes restaurants ou fréquenter les mêmes écoles. Car voilà que reviennent sur le devant de la scène les créationnistes,les suprématistes,le Ku Klux Klan. Toutserait-il donc à recommencer ?
    /> 1968-2018 résonnent comme le yin et le yang de l'histoire d'un pays qui ne cesse de fasciner et qui nous surprend toujoursautant.

  • Entrez dans un monde d'opportunités : créez votre entreprise ! Que vous vous soyez déjà lancé ou que vous l'envisagiez, vous avez des questions pratiques sur le choix du statut juridique, la meilleure voie pour protéger famille et patrimoine, la retraite ou encore l'organisation. Avec ce livre, un expert-comptable, partenaire essentiel des projets de création, vous conseille et vous guide pas à pas dans vos choix et démarches. Loin de se limiter à présenter les statuts juridiques et sociaux envisageables, il donne les clés essentielles pour créer ou reprendreune entreprise.

  • "Je ne suis pas le président du monde ; j'ai été élu président des Etats-Unis." C'est par ces mots que Donald Trump définit son rôle lorsqu'il accéda au pouvoir en janvier 2017. Il indiquait ainsi la route qu'il allait suivre, résumée par sa volonté de mettre "l'Amérique d'abord et seulement l'Amérique" au centre de ses préoccupations et de toutes ses décisions à venir. Cet objectif promettait de changer le quotidien des Américains, tant sur la place que l'Amérique allait jouer au niveau international que dans la politique intérieure.
    En seulement quelques mois, tout cela a changé. Donald Trump s'est retrouvé bien seul face à un monde politique qu'il connaissait mal. Le pouvoir judiciaire puis le Congrès se sont dressés sur sa route, l'empêchant de mettre en place sa politique de renversement et de "nettoyer le bourbier", comme il l'avait promis à ses électeurs. Le Parti républicain a très rapidement repris les rênes du pouvoir et le 45e président, en se retournant sur le chemin parcouru, n'a pu que constater les fractures qui divisaient son pays, notamment à cause de la campagne extrêmement brutale qu'il lui avait imposée : les stigmates seront longs à cicatriser, car il y a bien deux camps que tout oppose dans l'Amérique de Trump.

  • Celui que la gauche a érigé en totem de la pensée humaniste se reconnaitrait-il aujourd'hui dans le socialisme désinvolte de François Hollande ?
    Dans le Tarn, à Toulouse et à Paris, Jaurès a semé les valeurs fondatrices d'un socialisme introuvable. Lucide sur son temps, respectueux de valeurs dans lesquelles un homme de droite peut se retrouver : la nation, l'entreprise, le mérite républicain, la famille, les racines terriennes. Bien loin des lunes soixantehuitardes d'une gauche libertaire qui voudrait changer de peuple parce qu'il ne lui ressemble plus...
    Jaurès est, en fait, bien souvent insaisissable : pragmatique, il n'est jamais là où on l'attend. Il assume tout : ses convictions comme ses retournements.
    Occitan et jacobin, laïcard et mystique, c'est un républicain de synthèse, mais qui ne concède rien à l'esprit du temps.
    Parce qu'il est consubstantiellement lié à mon terroir et à ma mémoire familiale, Jaurès, mon voisin par la terre et les morts, n'est pas un héros « naphtaliné » : et c'est pourquoi, de l'autre rive politique, ce Jaurès, terriblement humain, paradoxal, souvent colérique, chaleureux et truculent, me plaît.
    Voilà enfin un homme politique enraciné, désintéressé et vertueux : tout ce qu'une certaine gauche déteste et qu'une droite humaniste peut aimer.

  • Fondée en 1982 par Germain Sahri, la communauté Emmaüs de Pau est devenue en trois décennies la plus importante de France, accueillant 130 compagnons et une quinzaine de salariés. Acteur régional de premier plan avec sa déchetterie et son bric-à-brac, qui attirent quotidiennement près de 1 500 personnes, elle s'est transformée en village alternatif avec sa ferme, son restaurant, son épicerie, ses constructions écologiques, ses festivals culturels... Archétype du « penser globalement, agir localement », elle a mêlé aux valeurs traditionnelles d'Emmaüs, que sont la solidarité et le partage, les combats écologiques et altermondialistes, et s'investit, après l'Afrique, dans des partenariats avec la Bolivie et la Palestine. Au village alternatif Emmaüs de Pau Lescar, l'utopie se vit au quotidien.

  • Imaginez une monnaie qui permettrait de capitaliser des remises comme une carte de fidélité et d'emprunter à taux zéro pour de la construction ou de la rénovation écologique. Imaginez une monnaie qui favoriserait les achats régionaux. Imaginez une monnaie entièrement numérique.
    Cet ouvrage montre comment, en complément de l'euro, une monnaie à rayonnement régional pourrait développer des circuits nouveaux, plus réactifs, plus citoyens, davantage en harmonie avec les notions d'un développement durable. Elle pourrait être un facteur de pouvoir d'achat, un outil de la transition énergétique, une stimulation pour l'emploi régional, une manière de consommer « local », quel que soit le produit. Au coeur de la réflexion sur les monnaies complémentaires en marche en France et à travers le monde, la proposition d'expérimentation régionale traitée ici permet d'ouvrir de nouveaux horizons.

  • Cet ouvrage se veut une illustration des principales questions que posent la construction et l'aménagement des prisons. Il s'appuie sur les communications et les échanges intervenus lors d'un colloque organisé, en décembre 2010, pour le dixième anniversaire de la délocalisation, à Agen, de l'École nationale d'administration pénitentiaire (ENAP).
    Le titre de cet ouvrage est chargé de significations. Il traduit d'emblée le processus classique d'élaboration d'une prison consistant à imaginer, projeter, puis construire réellement l'établissement. Plus prosaïquement, qu'il s'agisse de l'histoire de l'architecture carcérale ou de la construction d'un établissement pénitentiaire, il y a, au commencement, des mots. Les mots deviennent des murs. Les murs génèrent des maux et d'autres mots. C'est ce processus complexe que les contributions réunies dans cet ouvrage permettent de saisir. Elles analysent comment s'articulent les différentes logiques en jeu dans la conception d'une prison et les décalages qui s'insinuent entre les mots de départ (le projet), les murs livrés (la construction) et les usages qui en découlent (la prison).

  • Après le succès de l'ouvrage Le Rêve français édité par les Éditions Privat en 2011, le nouveau livre François Hollande, Président élu nous propose un témoignage unique, public et en coulisses, sur la campagne du candidat.

  • Et si la crise tuait le jacobinisme ?
    Voici des échanges entre Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, et l'économiste Nicolas Bouzou à propos de l'acte III de la régionalisation. Audelà de leurs appartenances politiques respectives, les deux hommes ont souhaité montrer que la poursuite de la décentralisation de l'État entamée en 1982 était une nécessité en ces temps de crise. À l'heure où l'on s'interroge sur les compétences, difficiles à cerner, des différentes collectivités locales et de l'État, il est temps de renforcer le pouvoir des territoires et de redéfinir le rôle de chaque acteur sur le terrain, à commencer par celui de l'État. Cette clarification est urgente. Elle doit redonner force et courage à tous ceux qui ont compris que, face à la crise, le centralisme n'était pas la solution.

  • La réflexion prospective contemporaine considère que l'avenir des sociétés est indéterminé et ouvert. Explorant, en fonction des connaissances du passé et du présent, les chemins envisageables vers le futur, elle pourrait constituer un outil précieux de la gouvernance territoriale. Cet ouvrage présente de façon simple les éléments théoriques et conceptuels utiles à une telle démarche, leur mise en oeuvre et leur adaptation éventuelle. Dans les années 1990, région Midi-Pyrénées s'est lancée dans ces expériences, déjà multiples sur le territoire national. Après avoir revisité " Les chemins de 2010 ", la section Prospective du Conseil économique, social et environnemental régional ( CESER) de Midi-Pyrénées élabore aujourd'hui des scénarios à l'horizon d'une trentaine d'année : " Les chemins de 2040 ".
    />

  • La reprise d'entreprise n'est pas uniquement une question de chiffres et de méthodes d'évaluations.
    Accompagnant régulièrement des repreneurs, les auteurs ont souhaité faire porter l'accent sur une cinquantaine de questions très pratiques, à la fois sur des problématiques courantes (évaluation, montages juridiques, questions fiscales, etc.), mais aussi, et c'est très nouveau, sur des questions humaines et de management.
    Face au nombre impressionnant d'entreprises à reprendre dans les 10 prochaines années, il s'agit de répondre à une double question éminemment sociale : faciliter les reprises et donc permettre le maintien des emplois menacés par la fermeture d'activité sans repreneur et donner au repreneur les outils nécessaires pour réussir cette mutation humaine, et ne pas mettre en péril l'activité reprise donc les emplois directement concernés.

  • On peut ne pas aimer François Hollande. On peut souhaiter le retour de la droite.L'honnêteté intellectuelle oblige toutefois à reconnaître qu'il a eu le courage d'effectuer le « sale boulot »qu'auraient dû faire ses prédécesseurs en rétablissant la compétitivité et en luttant contre l'islamisme radical. Honni par la droite, contesté par la gauche de la gauche, peut-il se représenter en 2017 et être réélu ? Pour ce faire, il faudra d'abord que les Français prennent conscience de son bilan, sur le plan économique et sur celui de la sécurité. C'est ce bilan que dresse Dominique Villemot dans cet ouvrage, éclairant point par point les actions et les réformes établies pendant le quinquennat de François Hollande. Il faudra aussi qu'il puisse incarner le rassemblement face à la droite libérale qui veut revenir sur de nombreuses avancées sociales, et face au Front national qui prône le repli sur soi et la sortie de l'Europe. S'il pense que ces conditions sont réunies, alors François Hollande se représentera.

  • « Les écrits restent ». L'exercice d'un élu qui publie ses écrits et ses discours, sans avoir l'âge des Mémoires, présente des risques : celui de tout dire et de ne rien cacher de ses idées n'est pas le moindre.
    L'auteur engage ainsi sa responsabilité d'élu et de citoyen.
    Il dénonce une droite et une gauche qui ne font pas la politique des électeurs, qui se laissent surprendre par les mouvements de la société et les secousses du monde.
    Bien souvent à contre-courant, il écrit contre les tabous et les totems de notre pays, il vitupère contre les codes du « politiquement correct » et le détachement de nos élites à l'égard des sentiments populaires. Il rappelle que nous sommes tous des « sang-mêlé », enfants du Parthénon, de Verdun et du monde entier, mais que notre culture comme notre sol est unique, en héritiers du pays des hommes Francs, ce qui veut tout dire. Et comme « le style, c'est l'homme », il exprime sous cette forme délicieusement française un « amour de France ».

  • Cet ouvrage est un vrai tour d'horizon du métier, des enjeux et de la vie de l'entrepreneur, le tout en un seul ouvrage. Rare et précieux. De nouveaux modèles de management émergent sans cesse, tous plus collaboratifs, et de plus en plus éphémères. Plutôt que d'adopter le modèle « à la mode » comment agir en s'adaptanten permanence ? Comment peut-onagir autrement ?

    Le lecteur trouvera dans ce livre ce qu'il faut savoir pour être un entrepreneur - un métier à part entière -, dans ses relations avec les parties prenantes, dans son apprentissage technique et opérationnel. Il appréhendera également les facettes de la vie de l'entrepreneur, celui qui anime, qui est au service de la collectivité. Aspirant à sortir des sentiers battus, l'ouvrage ne se contentera pas de parler stratégies comme tant d'ouvrages l'ont déjà fait mais s'appliquera également à aborder des enjeux d'actualité : le bien-être, la santé, l'équilibre. Trois chapitres seront consacrés à ces aspects essentiels :
    - N'ayez pas peur, faites confiance ! Se connaitre pour être pertinent, présent... ou intelligemment absent.
    - Dirigeant, pour quoi faire, sans tout faire. Pour être efficace.
    - Ma journée de 20 heures, c'est fini ! Pour durer, tout simplement.

  • Pour la première fois dans cet ouvrage un proche de François Hollande, un compagnon de route du président prend la parole pour replacer le parcours de l'homme d'état dans une perspective historique. Loin des affaires privées et du tapage médiatique, l'auteur nous explique de quelle façon François Hollande a dirigé sa carrière politique, quels furent ses grands modèles. Il nous montre également en quoi la politique qu'il mène avec abnégation à la tête de l'état est une illustration de sa volonté absolue d'effectuer une synthèse entre les valeurs de la gauche française et la politique économique de la socialdémocratie européenne.

  • Ce livre retrace, au moment où la Toulouse School of Economics commémore les 10 ans de la disparition de son fondateur l'économiste Jean-Jacques Laffont, le parcours innovant et singulier qui fut le sien.
    À mi-chemin entre grande école et université, la Toulouse School of Economics est considérée, au niveau mondial, comme l'une des trois écoles les plus importantes.

  • Comment faire pour créer son entreprise ?
    Comment choisir mon statut juridique ? Comment me protéger et protéger ma famille ? Comment fonctionne la TVA et l'impôt ? Dois-je prendre des dividendes ou de la rémunération ? Plutôt une SARL ou une SAS ? Ai-je intérêt à rester salarié ?
    Autant de questions courantes que se pose le créateur d'entreprise, qu'il se soit déjà lancé ou qu'il envisage de le faire. Avec cette nouvelle édition, réactualisée, un expert-comptable, spécialiste de la création d'entreprise, vous conseille et vous guide pas à pas dans les choix et démarches à mettre en oeuvre. Loin de se limiter à présenter les statuts juridiques et sociaux envisageables, il donne les clés essentielles pour créer ou reprendre une entreprise.

  • L'homme avait fait de la discrétion, de l'intégrité et de l'engagement les points cardinaux de sa vie publique. L'annonce de la disparition de Dominique Baudis a pris de court les observateurs de la vie politique française, mais aussi et surtout le peuple des toulousains.
    Incrédule, abasourdi, chacun mesurait l'abysse crée par cette perte. Pas une rue, pas un lieu de la ville qui ne soit, d'une façon ou d'une autre, marqué par l'action publique de Dominique Baudis. Ce livre, qui reprend une version très augmentée de la biographie publiée en 2001, fait toute la lumière sur la vie de l'homme, ses mandats, ses missions. Audelà des faits et des campagnes, ce sont surtout les témoignages de ses proches, de ses amis qui donnent à cet ouvrage simple et intègre, la force bouleversante des livres vrais.
    C'est pour cela que le maire de Toulouse, Jean Luc Moudenc, a voulu rédiger un long avant-propos en forme d'hommage souvenir à celui qui fut son mentor politique.
    Le livre que tous les toulousains, au delà des clivages partisans, voudront lire pour se souvenir de leur maire légendaire, Dominique Baudis.

  • Cet ouvrage s'adresse à ceux qui veulent connaître la réalité de la justice. En effet le citoyen est souvent ignorant de l'organisation et du fonctionnement des juridictions. Il s'agit ici de familiariser le lecteur avec ce monde très particulier.
    L'approche se veut critique au sens positif du terme et constructive. Il s'agit de mieux comprendre les juges, de mieux les former, de mieux les aider dans leur travail et de mieux les contrôler. La difficulté qui existait déjà sous l'Ancien régime en matière de justice, c'est que les magistrats se croient parfois investis d'une mission sacrée, qui les place, selon eux, en position de supériorité et pour laquelle ils demandent une quasi-irresponsabilité. Cela donne des ratages juridictionnels graves, comme l'affaire d'Outreau. Faut-il les menacer de la guillotiner pour leur apprendre à comprendre le justiciable qu'ils ont parfois le tort de mépriser ? On préfère suggérer qu'ils puissent accepter le regard des personnes soumises à leur autorité et désemparés devant certains comportements. Une des suggestions est de faire participer le citoyen au fonctionnement de la justice.

  • L'auteur est à la fois Maire de Montpellier et personnage politique de premier plan. Il prône une politique « autrement ».
    Ce manifeste n'est pas simplement un manifeste à usage local. C'est un « pavé dans la mare » dans le monde politique qui est décrédibilisé. C'est un livre qui propose des solutions pour sortir du marasme social, politique et économique. C'est un livre qui évite de tomber dans les extrêmes, qui prône une solution lumineuse : le retour à une république forte, à une démocratie participative et à une foi réelle envers les nouvelles technologies.

empty