Rue De Seine

  • Conversation avec ma mort Nouv.

    Fred Dewilde était dans la Fosse ce jour-là, le sinistre 13 novembre 2015. Il est resté couché dans les flaques de sang en entendant siffler les balles autour de lui, en voyant les chaussures des assassins passer à 15 cm de son visage. Il a tenu pendant 4 heures la main d'une jeune fille gravement touchée, elle aurait pu être sa fille. Il s'en est sorti vivant, mais la Mort réclame toujours un prix.
    Ce que raconte ici Fred, c'est une bataille constante contre sa propre Mort qu'il livre depuis 6 ans, les flashs constants de cette barbarie intense, son sentiment d'impuissance, sa difficulté à reprendre pied et son incroyable force pour se battre encore et encore.
    Ce roman graphique raconte de manière poignante et sidérante par sa force ce que c'est, 6 ans après que de vivre avec sa propre Mort en horizon.

  • Mon nouveau pays est ici Nouv.

    Deux adolescents, une fille et un garçon quittent leurs pays au péril de leur vie.
    Issiatou fuit le Nigéria après que son village ait été attaqué par des djihadistes. Yuva, jeune kabyle, fuit la pauvreté. Ces deux-là n'ont aucune raison de se rencontrer, ils sont seuls, sans leur famille ou un adulte pour les protéger?; pourtant le destin va en décider au- trement. Dans leur périple, les deux jeunes traversent le désert li- byen, affrontent la folie des adultes et doivent leur survie à leur intelligence, leur débrouillardise et leur incroyable sens de l'en- traide. Leur voyage les mènera des Hautes Alpes et du sud de la France jusqu

  • Sortir de la violence : ce que l'Amérique latine nous enseigne Nouv.

    L'Amérique latine passe, à juste titre, pour un continent de violences, souvent extrêmes. C'est pourtant aussi une région qui, dans les dernières décennies, donne à voir le plus grand nombre d'expériences, réussies ou non, de sortie de la violence, à travers négociations de paix, transitions démocratiques, processus mémoriels, mobilisations sociales et créations culturelles. En résonance avec ce que vit la France depuis 2015, mais aussi face à cette période qui voit des ex- plosions de violence essaimer le Territoire; rixes entre bandes de jeunes, agres- sions des forces de police, contestations sociales violentes (Gilets jaunes), cet ouvrage ouvre des pistes de sortie de la violence. Sortir de la violence. Ce que nous enseigne l'Amérique latine est le premier ouvrage entièrement consacré à une étude comparative de ces expériences.
    Des chercheurs en sciences sociales (sociologues, politistes, historiens, anthro- pologues) y confrontent leurs analyses et leurs réflexionsur ce thème.
    Le programme a débuté dans le cadre d'un appel à projets du CNRS, suite aux at- tentats de 2015 en France. Il s'est poursuivi à la Fondation Maison des Sciences de l'Homme-FMSH, en collaboration avec le Centre national de la mémoire his- torique

  • Visages voilés : quand les traits s'effacent Nouv.

    Le livre est une réflexion autour des multiples occurrces du voilement du vi- sage qui traversent l'histoire et les cultures. Les élémes recensés ici n'ont, en apparence, pas de rapport entre eux. Et pourtant, de Fantomas à Jackie Kennedy le jour de l'enterrement de son mari, des religieuses espagnoles aux Touareg en passant par le voile intégral de certaines musulmanes, Agnès De Féo ouvre la porte à un extraordinaire voyage autour d'un bout de tissus qui dissimule un visage. Un retour à la tradition de voilement du visage, féminin et masculin, da le judaïsme et le catholicisme, mais aussi une recherche dans la culture au sens large afin de replacer le niqab dans un contexte occidental riche de manifesta- tions d'occultation du visage.
    Les manifestations de visages masqués qui alimentent notre culture populai permettent de réaliser que le niqab est le seul objet occultant le visage à être considéré comme infériorisant pour la personne qui le porte.
    Les autres occurrences sont au contraire gage de puissance et d'invincibilité, comme chez les justiciers, les hors-la-loi héroïsés, lmilitants altermondi listes résistants au néolibéralisme. Pourquoi les expressions de la disqualifica- tion et les accusations d'opprsions ne sont-elles utilisées que pour les femmes musulmanes et jamais pour les superhéros ou les blac

  • Métamorphose ou déchéance : où va la France ? Nouv.

    L'échéance de la présidentielle approche. Michel Wieviorka penche un oeil sans complaisance et impertinent sur les éléments qui ont été le terreau de ces 4 années : les violences sociales avec les Gilets jaunes, les violences policières, les violences sanitaires avec l'épi- démie du COVID et ses répercussions sur la société française. L'Au- teur, sociologue de renom, va bien plus loin qu'une simple analyse, il restitue magistralement et de manière transversale les respon- sabilités des 5 derniermandats présidentiels. Cela pique les yeux et cela ouvre des piste

  • Les surgissants , ces terroristes qui viennent de nulle part Nouv.

  • Psychologie du racisme et de la haine de l'autre Nouv.

  • Ce que le feminisme n'est pas Nouv.

  • L'islam et le christianisme au defi de leur theologie Nouv.

empty