Textuel

  • Le célèbre couple de sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot livre ici une dénonciation impitoyable de la complicité des gouvernements avec le destructeur Dieu Argent. Fidèles à leur méthode rigoureuse, ils démontrent, preuves à l'appui, comment l'argent s'est transformé en une arme de destruction massive aux mains d'une aristocratie de l'argent qui fraye intensément avec celle du pouvoir. À l'heure du « Fillongate », de la violence délirante de Trump, de l'arrogance de Marine Le Pen face à la justice, ou de la mondialisation du droit de polluer à coups de « crédits carbone », l'indignation sociologique des Pinçon-Charlot est indispensable.

  • Ce fut un scandale retentissant : La Marseillaise version reggae interprétée par Gainsbourg sous le titre «Aux armes et caetera». Un édito du très conservateur Michel Droit dans Le Figaro Magazine du 1er juin 1979 mit le feu aux poudres en attaquant Gainsbourg en tant que juif. C'est l'anatomie de ce scandale que présente ici Laurent Balandras

  • A partir de longues conversations avec Le Clézio, G. de Cortanze tente de retracer les étapes d'une vie et d'une oeuvre qui s'apparentent à une longue quête, en suivant à la trace ce voyageur immobile qui affirme ne pas inventer mais transmettre.

  • L'égalité ne se fera pas sans les hommes! Ceux-ci ont d'ailleurs beaucoup à gagner à devenir des alliés du féminisme. Ce petit guide ludique propose de les accompagner dans leurs prises de conscience du sexisme ambiant , des ré exes misogynes construits depuis l'enfance, des di érences au quotidien et d'accompagner la déconstruction de certains clichés et privilèges. Ce travail est basé sur une enquête lancée sur les réseaux sociaux, qui a permis à plus de 3500 hommes de parler de leur rapport au féminisme.

  • Conversation avec Régis Meyran.

    Cynisme économique, rendement optimal, narcissisme en réseau, normalisation sociale, conservatisme moral, crispation sécuritaire, recul de la démocratie au profit des experts, et en réaction, tentations de recroquevillement national ou de folie théocratique... Et si, derrière leur diversité, toutes ces facettes de notre présent formaient les éléments d'un seul puissant virage à droite de la planète entière ? Initié en Occident à la fin des années 1970, puis renforcé par le démantèlement du bloc soviétique dix ans plus tard et le décollage du capitalisme dans tout le sud du globe, ce tournant est-il irréversible ? C'est cette hypothèse générale d'une droitisation du monde depuis près d'un demi-siècle que François Cusset déplie ici au fil de la discussion. Il revient sur les fourbes années 1980, sur l'alliance des années 2000 entre néolibéraux et néoconservateurs, sur la prise en charge « biopolitique » de nos vies et l'engrenage marchand de la révolution numérique. Et surtout, contre la fatalité d'un tel tournant, il guette l'apparition de résistances nouvelles et pointe le réveil des forces d'émancipation - qu'on les nomme ou non « de gauche » -, des forces encore dispersées mais résolues à combattre.

  • Quatre grandes figures de l'engagement qui seront transférées au Panthéon le 27 mai 2015 sont présentées ici : Geneviève Anthonioz-de Gaulle, résistante et déportée, âme d'ATD Quart-Monde ; Germaine Tillion, célèbre ethnologue, résistante et déportée, opposée à la torture pendant la guerre d'Algérie ; Pierre Brossolette, unificateur des résistances françaises qui se suicida après son arrestation ; Jean Zay, ministre du Front populaire, assassiné par la Milice en 1944.
    Chacun des portraits sera illustré par des documents d'archives.

  • Figure du Mouvement du 22 mars en mai 1968, puis de la LCR (Ligue communiste révolutionnaire) et du NPA (Nouveau parti anticapitaliste), Daniel Bensaïd (1946-2010) est aussi un philosophe.
    Un philosophe qui a défriché des pistes originales pour un marxisme ouvert, récusant les impasses totalitaires d'hier. Au-delà même du marxisme, il a fourni une contribution majeure à une pensée de l'émancipation pour le XXIe siècle. Ce recueil de textes, allant de 1992 à 2006, offre une palette inédite des problèmes diversifiés que Daniel Bensaïd a été amené à traiter les vingt dernières années de sa vie.
    Il suit le fil d'une mélancolie radicale et joyeuse, de l'obstiné " pari mélancolique " pour un autre monde contre les illusions d'une prétendue éternité du capitalisme. Quatre personnalités historiques émergent de ces sentiers anticonformistes : Auguste Blanqui, Karl Marx, Charles Péguy et Walter Benjamin. Un rapport critique au thème de " l'engagement intellectuel " se dessine. De nouvelles questions, comme celle de l'écologie politique, font leur entrée.
    Daniel Bensaïd y révèle tout à la fois une profondeur philosophique, une acuité politique et un style littéraire. Ces textes ont été choisis et sont présentés par Philippe Corcuff, sociologue, ami de Daniel Bensaïd et également membre du NPA.

  • Ce livre est le premier à se consacrer à l'analyse de la dynamique essentielle de l'oeuvre de Marie
    NDiaye, à la singularité de ses motifs, à l'originalité de son écriture. Dans un parcours en quatre
    temps (l'étrangeté, la famille, le théâtre, les pouvoirs et limites de la parole), il rend compte de
    l'extraordinaire force d'émotion d'une écriture qui sait aller au plus loin dans l'écoute de la douleur
    d'être. Un CD comportant les entretiens de l'écrivaine et de Paula Jacques (Cosmopolitaines, 2001
    et 2005) prolonge l'essai.

  • Dans le choeur largement consensuel qui accompagne la politique du gouvernement Sharon dans les territoires occupés, les voix dissonantes en Israël ont du mal à se faire en entendre.
    Et pourtant, à contre-choeur et à contre-courant, elles existent. Ce livre leur donne la parole. Il présente dans sa diversité un paysage complexe des dissidences israéliennes. Voici une soixantaine d'articles, de discours, de pétitions, émanant du monde artistique, médiatique, universitaire, aussi bien que des soldats ou des mouvements féministes, sans omettre la voix des arabes israéliens. En filigrane de ces textes, se dessine une photographie inédite de la société israélienne, de ses clivages et de ses rêves, loin des clichés simplistes que les médias colportent trop souvent.
    Une riche introduction de Michel Warschawski situe cette polyphonie des oppositions dans le contexte de la société israélienne. Il souligne les détresses dont elle témoigne, mais aussi les espoirs dont elle peut être porteuse.

  • Voici un livre-CD " hors normes ": sur plus de six heures d'écoute, des écrivains, des historiens, des philosophes se penchent, à l'invitation de la philosophe Monique Canto-Sperber, sur des destins exceptionnels qui révèlent pour la plupart une forme d'exemplarité morale.
    Jean-Pierre Babelon y évoque les dilemmes moraux d'Henri IV, Hélène Carrère d'Encausse y analyse les ambitions tragiques d'Alexandre II, Danièle Sallenave la vitalité combattante de Simone de Beauvoir, tandis que Marc Fumaroli donne vie à Chateaubriand, Marie Darrieussecq à Ovide, Michel Jarrety à Valéry, Bernard Sève à Montaigne, et Emmanuel de Waresquiel à Napoléon et Benjamin Constant... Jean-Pierre Lefebvre, Carole Desbarats, Chantal Thomas, Diane de Selliers et Antoine Compagnon, évoquent quant à eux la force morale des récits littéraires ou cinématographiques.
    Tous ces auteurs posent la question de la difficulté morale de l'existence lorsqu'elle est immergée dans la complexité des choix et des décisions. Ainsi l'examen de vie devient-il pour nous tous une forme majeure de l'apprentissage moral. Pour prolonger l'écoute, Monique Canto-Sperber propose dans ce livre une introduction générale, des suggestions de lecture pour chacune des émissions et des indications bibliographiques permettant d'approfondir la réflexion.
    "Questions d'éthique" est une émission hebdomadaire de France Culture, diffusée tous les lundis de 21h à 22h, qui présente une question éthique liée aux choix individuels, duels, aux progrès des sciences et des techniques, à la www.franceculture.com bioéthique, à la vie publique, à la pratique politique ou aux dilemmes de la vie internationale.

  • À propos et incisif, cet ouvrage offre une critique richement documentée sur le récent conflit qui a opposé Israël et le Liban cet été. Écrit par deux experts reconnus, originaires de chacun de ces deux pays, le Libanais Gilbert Achcar et l'Israélien Michel Warschawski, il passe au crible l'évolution du Hezbollah depuis son émergence dans les années 1980, son implantation auprès de la population chiite, ses liens avec les autres communautés religieuses et les forces politiques du pays. Il s'arrête également sur le rôle de la Syrie, de l'Iran et du Hamas dans cette guerre tout comme il interroge les politiques étrangères des pays européens et des Etats Unis. Cette observation minutieuse du contexte politique et stratégique, à travers les récentes actions menées par Israël montre l'impact de l'invasion israélienne au Liban et ses effets sur la population libanaise ainsi que les conséquences de la guerre sur la politique et la société israéliennes. Au fil du temps, le Liban a confirmé sa position de Vietnam d'Israël : la dernière guerre a engendré le plus sérieux bouleversement qu'Israël ait eu à affronter depuis la guerre du Kippour en 1973.

  • En partant en quête des échos qui traversent les romans de Modiano, ce livre cherche à en dégager
    les lignes de force, les harmonies majeures, et dans cette recomposition de la fresque qui mène de
    La Place de l'Étoile au Café de la jeunesse perdue, ce sont les thèmes du temps, du lieu et de
    l'identité qui s'imposent. À cet essai critique est joint un document sonore exceptionnel : une
    Radioscopie de Jacques Chancel réalisée en 1972 : Patrick Modiano n'a alors que 25 ans...

  • Voici la novelle enquête de Claude Jeancolas dédiée à Rimbaud : l'Afrique. Et quelle enquête ! 650 page vibrant des très nombreux témoignages exhumés des archives donnant à revivre l'Ethiopie telle que le poète l'a vécue, les paysages, les cultures, les coutumes à l'identité non frelatée. Et les hommes : depuis la poignée d'aventuriers occidentaux jusqu'aux différentes ethnies tels les Ethiopiens chrétiens, les Harraris nourris d'un islam éclairé, les Oromo, les Afar, les Somalis... Une enquête où livres de comptes et correspondance avec sa mère à Charleville disent le regret lancinant de la poésie.

  • Les courriers de demandeurs d'emploi reproduits dans ce livre sont des réponses à un avis de radiation émis par Pôle Emploi. Des lettres en forme de supplications, excuses, appels au secours pour préserver des indemnités. Car une absence à un atelier collectif ou un retard de plus de dix minutes à un RV sans excuse tangible avec preuve entraîne la radiation. Nora Philippe, réalisatrice du très remarqué documentaire « Pôle Emploi, ne quittez pas » (2014 et qui sort en DVD fin mai 2015) introduit ces lettres en éclairant le contexte kafkaïen dans lequel elle les a découvertes.

  • Illustré par les magnifiques affiches de Michel Bouvet, ce " Petit répertoire du théâtre " propose un panorama passionnant d'auteurs dramatiques - classiques et contemporains. De Sophocle à Koltès en passant par Goldoni, Shakespeare, Marivaux, Musset, Dostoïevski, Ibsen, Pinter Césaire, ou encore Claudel, Feydeau, Tchekhov et Maeterlinck, le lecteur chemine parmi les plus grands noms de l'écriture théâtrale.
    Ces 60 figures majeures ont marqué la programmation du Théâtre des Gémeaux à Sceaux depuis 20 ans, qui a su également faire la part belle à la danse contemporaine, au jazz et au lyrique.
    Ce petit abécédaire donnera la parole à de nombreuses personnalités des arts vivants : metteurs en scène (Christian Schiaretti, Declan Donnellan, Thomas Ostermeier, Didier Bezace, Jacques Nichet, Dominique Pitoiset, etc.) ou chorégraphes (José Montalvo, Didier Deschamps, Mourad Merzouki, Aurélien Bory), qui délivreront leur vision de leur pratique aujourd'hui et qui diront ce qui les met encore en appétit artistiquement parlant...

  • De la guerre du golfe à celle des balkans, apparaît un nouveau discours de la guerre que dénonce ici daniel bensaïd.
    L'intervention militaire au kosovo a été saluée comme un événement fondateur : la victoire de l'humanité sans frontières. une grande première, donc : la " guerre éthique " désintéressée ! une histoire à dormir debout !
    Pour l'auteur, cette guerre qui refuse de dire son nom se présente comme une simple descente policière de maintien de l'ordre mondial. le droit est-il désormais soluble dans la morale ? les souverainetés politiques du " droit du plus faible ", c'est en réalité la morale du plus fort qui prend le relais du droit du plus fort.
    Un discours aux relents de guerre sainte ! sous le masque avenant de l'oecuménisme humanitaire, l'europe et l'amérique sont engagés dans une nouvelle course à l'hégémonie mondiale. sur ces nouveaux sentiers de la guerre, nous ne sommes pas au bout de nos surprises. le monde de demain qui s'y invente s'annonce gros de périls inédits.

  • Radioscopie d'un cas d'injustice exemplaire, écrite en prison, précédant l'actualité du jugement Battisti et le débat sur le droit d'asile et l'extradition. Paolo Persichetti a été enlevé et extradé précipitamment sur décision du gouvernement Raffarin pendant le dernier week-end d'août 2002, au mépris de la parole donnée au nom de la France par François Mitterrand puis par Lionel Jospin.
    Il a été livré la nuit même à la justice italienne pour purger une condamnation à 17 ans de prison sans aucun recours ni procédure d'appel.
    Aujourd'hui détenu à Viterbo, Paolo Persichetti développe dans ce livre, à partir de son cas personnel, une critique ravageuse de la procédure pénale italienne et de la collusion entre les déraisons d'Etat dont il est devenu l'otage. À travers la démystification de la « démocratie judiciaire » et son analyse de la « judiciarisation » de l'espace public, il conduit une réflexion de fond sur les refoulements et les pathologies d'une société italienne, hantée par ses années de plomb et refusant obstinément de tourner la page par une mesure d'amnistie.
    Écrit d'une plume alerte et souvent féroce, le livre de Persichetti est précédé de deux préfaces, l'une de Gilles Perrault (lui-même critique impitoyable de l'institution judiciaire dans Le pull-over rouge) et l'autre de Erri di Luca. En écho à l'émoi suscité par la probable extradition de Cesare Battisti, le réquisitoire de Persichetti revêt une actualité brûlante. Condamné sur la simple délation d'un repenti, victime d'une injustice révoltante, bouc-émissaire d'un combat perdu depuis longtemps, à l'heure enfin où l'état d'exception tend s'imposer dans l'espace judiciaire européen, son auteur risque d'être englouti dans les oubliettes pénales de l'Etat italien.

  • Tariq Ali jette ici une lumière vive sur la zone de tempêtes au carrefour de l'Afghanistan, du Pakistan, du Cachemire, de l'Inde et des anciennes républiques soviétiques d'Asie centrale.
    Nourri d'une grande connaissance de l'histoire, il démêle l'imbroglio des contradictions nationales, sociales et religieuses explosives au seuil du XXIe siècle. Il dévoile ainsi la logique infernale qui aboutit aux attentats de Manhattan. Engagé sans simplisme, ce livre inclassable défie les conformismes culturels en brassant l'histoire, la littérature, la politique, et l'autobiographie. Il introduit ainsi une part de Lumières dans les labyrinthes obscurs de l'histoire au présent.

  • Cet ouvrage présente une analyse de la vie politique hexagonale dont l'originalité repose sur la place décisive accordée aux mouvements sociaux qui ont occupé le devant de la scène et aux transformations profondes de la société française. Il y a vingt ans, des commentateurs autorisés saluaient l'avènement de la « République du centre », celui d'une société fondamentalement pacifiée, réconciliée avec les réalités de l'économie « de marché » et les principes du libéralisme politique. Aujourd'hui, le constat d'une société en proie à une crise profonde, qui va en s'aiguisant, s'impose à l'observateur le moins averti. Quelles sont les raisons de cette crise ? À partir des mobilisations grévistes de l'hiver 1995, mouvements sociaux et séismes électoraux se succèdent à intervalles rapprochés. Ce qui prend corps alors c'est une révolte populaire, issue non du passé mais des contradictions d'une période nouvelle. Pourquoi ce réveil social, après une longue période d'atonie ? Quelles sont les caractéristiques nouvelles de ce mouvement populaire multiforme, différencié, mais uni dans son refus du néolibéralisme ? S'agit-il d'une « exception française » ? Comment penser ses rapports à la politique ? Cet essai aborde sous un angle neuf la question des perspectives d'avenir de la gauche antilibérale et offre en conclusion une analyse des résultats électoraux des présidentielles de 2007.

  • À l'heure de la parité, un guide pratique et polémique à l'usage des femmes qui s'interrogent sur leur engagement en politique. Cet ouvrage propose des témoignages de femmes politiques, de Martine Aubry à Simone Veil, et tous les conseils pour se présenter aux municipales. Un ouvrage qui déclenche l'envie d'agir et donne les moyens d'y parvenir.

  • Serions-nous trop sur la planète ? Trop de naissances dans le Tiers-Monde, d'étrangers ici et ailleurs, de femmes et de jeunes sur le marché du travail, de retraités par rapport aux actifs...
    Michel Husson met ici à jour la morbidité libérale que véhiculent ces discours insidieux. S'il y a trop de vieux au Nord et trop de jeunes au Sud, ne pourrait-on pas envisager d'autres solutions que la baisse des retraites d'un côté, et le retour des régulations barbares de l'autre ? A la recherche d'une planète où il ferait bon vivre pour l'ensemble de ses habitants, Michel Husson dessine ici un véritable programme alternatif où les aspirations écologistes viennent refonder les vieux projets de transformation sociale.
    En réaffirmant la valeur de la vie humaine au regard du calcul capitaliste.

  • Figure emblématique de l'intellectuel engagé, pierre bourdieu apparaît comme l'un des grands penseurs de la deuxième moitié du xxe siècle.
    Ses interventions publiques contre le néolibéralisme et son ouvrage la misère du monde (1993) ont rencontré un écho considérable. pourtant, il est sans doute trop connu pour n'être pas méconnu.
    Ses adversaires ont souvent fait une lecture caricaturale de ses textes. ses partisans n'ont pas toujours su saisir les complexités de sa pensée. pour mieux aborder les questions fondamentales de ce début de xxie siècle, philippe corcuff propose de lire bourdieu autrement, à l'écart des manichéismes simplificateurs.
    Au-delà de marx, jusque dans ses fragilités et ses limites, sa sociologie nous fournit non des fétiches ou des idoles, mais des repères. elle invite - y compris contre bourdieu lui-même - à un travail permanent sur soi et sur les phénomènes de croyance. cela fait partie de son message libertaire, nécessairement inachevé.

  • Nul n'ignore le nom d'Alfred Dreyfus, ce jeune officier juif victime d'une machination d'Etat qui l'accuse à tort de haute trahison, le condamne à la dégradation et la déportation en Guyanne. Mais qui connaît Lucie Dreyfus, la femme du capitaine ? Pourtant son rôle dans cette tragédie fut vital. Sans elle, Dreyfus serait vraisemblablement mort, terrassé par le déshonneur, la relégation, la folie, l'enfer climatique de l'Ile du Diable.
    Il serait mort trop tôt, sans laisser à l'Affaire le temps de devenir ce scandale d'Etat qu'elle fut et aux intellectuels le temps de faire triompher la justice républicaine. Mais Lucie le somme de vivre et va durant ses quatre années de bagne le tenir à bout de bras à travers les lettres qu'elle lui envoie, puis le soutenir jusqu'à ce qu'il recouvre son honneur. L'auteur a mené l'enquête de Tel Aviv à la Suisse.
    Elle a découvert une correspondance jamais publiée entre Lucie Dreyfus et Hélène Naville, amie suisse, protestante et dreyfusarde au coeur de l'affaire, et récupéré de nombreuses photos de famille. L'ouvrage comportera ainsi en ouverture un cahier de documents visuels : photos, portraits et facsimilés de lettres. Elisabeth Weissman a construit son récit sur l'Affaire mais aussi après, dans la tourmente des années sombres qui vont suivre.
    Parce que Lucie Dreyfus, française et juive, aura tout vécu des drames de cette première moitié du XXe siècle.

empty