Zeraq

  • Seul autour du monde

    Joshua Slocum

    En 1895, Joshua Slocum partait de Boston avec le voilier qu'il avait restauré pendant trois ans d'un long et difficile travail personnel. Il ne savait pas exactement quelle serait sa destination, il savait seulement qu'il voulait retrouver les grands espaces sur les océans du monde. Et qu'il voulait le faire seul. Après trois ans et deux mois il jette l'ancre dans le port de Newport: il avait réalisé le premier tour du monde en solitaire. Désormais légendaire, la navigation du Spray a inauguré l'âge d'or de la voile et de la navigation océanique en solitaire; depuis plus de cinquante ans, elle inspire des générations de marins du monde entier.

  • Un manuel de voile complètement illustré et très innovateur quant au langage et structure. Le lecteur est imaginé, non pas comme un élève mais comme un membre de l´équipage, qui, en commençant par un simple noeud, avance à travers les manoeuvres et l´équipement de bord en réalisant une expérience unique dans la littérature de ce genre. Renonçant à quelques notions théoriques en trop, pour privilégier la manière dont se font réellement les choses sur un bateau. Le livre est entièrement écrit et illustré à la main, avec un style unique qui captive le lecteur qui ne s´aperçoit même pas des dizaines de notions qu´il reçoit et apprend, comme s´il était à bord, en train de tirer des écoutes et encaisser des seaux d´eau. Publicitaire, navigateur, Davide Besana est célèbre pour ses bandes dessinées sur la voile, il a navigué avec les plus grands skippers, de Sicouri, à Peyron, à Paul Cayard. Pour Editions Zeraq, il a publié Bêtisier Marin et 52 erreurs fatales à éviter dans un bateau.

  • Dans le sillage du Vendée Globe 2020, épreuve sportive hors norme désormais engagée dans la sauvegarde des Océans, ce livre propose les meilleures réponses de la science aux questions que tous les amoureux de la voile et de la mer (et les autres) se posent. Certains coureurs vont toujours plus loin en embarquant à bord des dispositifs capables d´alimenter les scientifiques en données indispensables sur les mers les plus isolées du Globe : ce Grand Sud où trois océans n´en forment qu´un seul, témoin d´un Océan Primordial source du vivant et de son évolution. Ouvrage positif, il explore les solutions aux maux dont souffrent les océans et qui se trouvent aussi dans les océans eux-mêmes tout comme bien des perspectives d´une économie soutenable porteuse d´avenir. Une économie bleue, comme notre planète elle-même. Jean-Pierre Pustienne, ancien rédacteur en chef de la revue de référence Bateaux. Laura Damiola, journaliste, couvre notamment les grandes manifestations de la voile.

  • éclipse(s)

    Ezio Sinigaglia

    • Zeraq
    • 9 Février 2021

    Eugenio Akron, architecte triestin à la retraite, réalise son dernier vrai voyage. Sa destination ? Une île nordique, un radeau de basalte perdu en pleine mer d´où il pourra assister à une éclipse totale de Soleil. La solitude d´Akron - quoique plutôt paisible - sera de courte durée : il fait connaissance avec Mrs Wilson, une charmante Bostonienne venue elle aussi admirer ce spectacle. Leur rencontre est une chance, un coup du destin, qui fera ressurgir à la surface le passé d´Eugenio. Un roman à la page, qui traite de sujets modernes et qui pousse à réfléchir sur soi?même et sur le but de la vie sans toutefois attrister grâce aux images surprenantes, aux descriptions magnifiques et aux langues enchâssées qui donnent du rythme. Akron est un personnage attachant, tout comme Mrs Wilson et son entrain décalé. Ezio Sinigaglia (Milan, 1948). Il a traduit et suivi l´édition de classiques français (Perrault, Marcel Proust, Julien Green). Eclissi est le vainqueur du Prix Modus Legendi 2020.

  • Tomber à la baille, Le triangle des Bermudes, Traverser le pot au noir... Une série d'articles de "philologie déconnante", qui explique, dans un mélange de faux et de vrai, de mensonge et de vérité, l'origine des expressions maritimes.
    Il ne s'agit là que de passer de bons moments de lecture à bord, au mouillage ou les jours de pétole, bien calé au pied du mât, le dos sur un sac à spi, à rêvasser.

  • Trilogie marine

    Jean-Luc Coudray

    • Zeraq
    • 25 Août 2020

    Une trilogie qui parcourt les vantardises humaines, individuelles ou sociétales, révélées par la relation à la mer, depuis l´Antiquité jusqu´à un futur proche, sur fond de critique écologique et sociale. « Cinq nuances de pirates » évoque cinq personnages ayant écumé les mers pour des actes de piraterie. « Océan cherche avenir » poursuit les conséquences de cette tendance irrépressible de l´humanité au délire de toute puissance. « Les Vantards de la mer », s´attache au coeur du sujet. Associé à deux nouvelles d´Émile Salgari et traitant deux cas d´égos surdimensionnés, le récit analyse, sous forme d´un roman court humoristique, la vantardise contemporaine. Les livres sont illustrés par les dessins de Philippe Coudray. Jean-Luc Coudray a la manie de tout éclairer par le sens de l´humour. Il a publié notamment L´Avenir est notre poubelle, Je suis heureux par vengeance , Lettres d´engueulades et Musée des Animaux et monstres marins dans la littérature (ce dernier avec Philippe Coudray).

  • Près de 5 500 milliards de morceaux de plastique flottent sur les mers du globe. Environ 300 000 tonnes, soit 50 grammes par être humain. Des chiffres en croissance perpétuelle et exponentielle : on estime qu'en 2050 le poids du plastique présent en mer sera supérieur à celui du poisson. En août 2016, un groupe de chercheurs a parcouru le mythique passage du Nord-Ouest, pour recueillir des données sur la présence de plastique et micro-plastique dans cette extrémité de l'océan Arctique.
    Au travers du récit de son voyage et des résultats de la recherche, l'auteur nous aide à prendre conscience de l'étendue et de la gravité de cette pollution moderne, suggérant les comportements à éviter dans la vie de tous les jours, pour ne pas mettre en danger la mer et l'avenir de notre planète.

  • Je me suis dit que puisque j´avais été capable de faire soixante-quinze violons et cinquante violoncelles je pouvais peut être faire un bateau. Voilà un manuel sous forme de reportages de construction. Des navigations racontées, toutes intérieures. Très souvent d´ailleurs littéralement puisqu´elles se déroulent pour l´essentiel à l´intérieur d´un hangar loué ou construit pour l´occasion. Les tempêtes sont sous un crâne, aux moments cruciaux de la construction. Et l´on assiste à cette curieuse gestation pendant laquelle architectes et constructeurs vont se retirer quelque peu du monde pour donner vie à un rêve. Rêve qui peut être un canot voile-aviron ou un catamaran de quinze mètres, peu importe. L´essentiel est que pour eux le faire l´emporte sur l´avoir. Enseignant et ensuite inspecteur dans le primaire, David Lefebvre s´installe en Bretagne en 1992. Personnage éclectique, il fait partie du peuple qui passe autant de temps à bricoler sur ses bateaux qu´à naviguer avec.

  • Un an à la voile autour de l´Atlantique, en hommage à Jacques Cartier et au prétexte de fêter les 450 ans de la fondation de Québec . Au gré des escales, ils ont gouté le plaisir d´arriver et celui de repartir.

  • « Nous sommes une famille tout à fait normale, maman et papa travaillent trop et, par conséquent, j'ai toujours le sentiment qu'ils n'ont jamais assez de temps pour moi. Ou bien, ils sont toujours contents si tout se passe comme prévu et si jamais ce n'est pas le cas, alors c'est... le stress !
    Mais tout cela a changé soudain un dimanche, quand papa dit à maman : « Penses-tu que c'est le bon moment pour leur dire ? ».
    Vous voulez savoir comment nous sommes devenus des navigateurs, alors qu'auparavant nous étions une famille tout à fait ordinaire ? Lisez mon histoire... » Préparer les bagages, s'installer dans un bateau et le connaître, cuisiner et organiser les activités et les tâches pour les enfants : un vrai manuel pour la vie en famille et pour ...familiariser à bord.

  • Un ouvrage sur les bateaux de la lagune né de l'expérience de grands connaisseurs de Venise et de sa Lagune (y compris la traductrice, Delphine Gachet). Le vieux proverbe vénitien barca xe casa (« notre bateau est notre maison ») tout comme l'écho des témoignages qui, depuis la lettre de Cassiodore, datée de 538 après J.C. (« Aux murs de vos maisons, vous attachez des bateaux, comme on attache des animaux domestiques »), attestent l'importance tout à fait singulière qu'ont les bateaux à Venise. Une galerie inédite d' "objets d'art" trop souvents disparus, illustrée par les magnifiques photos du Musée Correr et les aquarelles d'un des plus célèbres célèbres peintres de marine italiens.

  • Une toute nouvelle édition de Naviguez Plus, pour mettre dans l'air du temps les deux premières éditions qui datent de 1992. Un outil précieux pour tous les plaisanciers qui veulent améliorer leurs compétences concernant la navigation au grand large, notamment la navigation océanique. Un ouvrage conçu dans l'éternelle tradition de la Marine Marchande : apporter richesses et connaissances.

  • Ce livre regroupe, pour la première fois, 34 animaux et monstres marins emblématiques de la littérature, depuis la Bête de l'Apocalypse jusqu'à Moby Dick, en passant par la pieuvre géante de Jules Verne.
    Des textes documentés et humoristiques accompagnent des illustrations oniriques pour un musée de ces héros marins qui ont peuplé nos imaginaires depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours.

  • Les bateaux pour les jeunes qui débutent à la voile et rêvent peut-être de participer à des régates. Par les auteurs de Le 470, conduite, réglages et mise au point, le premier guide entièrement consacré aux voiliers pour débutants: l'Optimist, l'Équipe et le 420, les meilleurs bateaux que les écoles de voile puissent proposer à ceux qui veulent découvrir la voile.
    Un précieux compagnon de voyage, qui, avec l'aide d'illustrations et de photographies, guidera le lecteur à la découverte de la navigation et de ses principes de base:
    Gréer, régler la voile et naviguer en toute sécurité. Un manuel fondamental pour ceux qui abordent pour la première fois ce sport. Un ouvrage utile à tous les clubs de voile.

  • Vous êtes-vous jamais demandé quelle civilisation a eu la première l'idée de s'embarquer sur l'eau ? Qui a trouvé le moyen de mesurer les distances ou de tracer sa route en mer ?
    Ou pourquoi le modeste citron est devenu tellement important dans le régime alimentaire des marins ?
    S'appuyant sur cent objets qui ont marqué l'histoire du nautisme, Histoire de la navigation en 100 objets nous donne une vision fascinante du monde de la mer. Depuis les premières petites embarcations jusqu'aux prouesses de technologie qui équipent les voiliers les plus modernes, en passant par les bateaux de guerre Vikings, le livre s'intéresse également à des progrès décisifs comme la lentille de Fresnel ou les aides à la navigation que sont l'astrolabe, le sextant ou la boussole.
    Parmi les sujets abordés, certains sont aussi inattendus que l'effrayant chat à neuf queues, les boucles d'oreilles des pirates, les tatouages des marins ou encore Popeye, l'amoureux des épinards.
    Cadeau idéal autant pour le marin d'eau douce que pour navigateur confirmé, l'ouvrage donne une vision originale de la navigation et apporte de nombreux éléments de réponse éclairant la fascination de l'homme moderne pour la mer.

  • En ce temps de déplacements, où l´on fait la Chine une année, le Pérou l´année suivante, où l´on fera l´Australie l´hiver prochain, où des milliers de transportés vont d´un aéroport à l´autre connectés aux utopies formatées du numérique, il faut bien que sur les chemins de traverse flânent encore quelques poètes. Plus qu´à un simple voyage, c'est à la naissance d´un roman que nous sommes invités. L´auteur part des montagnes du Jura en songeant aux îles lointaines amarrées au large de l´Ecosse, là où rêvent encore les nuages venus du grand large. Il va du Jura à Jura, en train, en autobus, à pied, marche en compagnie de Georges Orwell, de Gustave Flaubert, ou de Jean Giono, croise sur un bateau antique une mystérieuse conteuse aux cheveux gris. « Je m´étais dit que là-bas, je ferais de grandes découvertes.un terrain de jeux fabuleux » .

  • "Appelé ""quatre sept"", le 470, dériveur dessiné en 1963 par le français André Cornu est devenu classe olympique à partir de la moitié des années 70. Il est un des dériveurs les plus aimés et diffusés dans le monde, sans doute un de ceux qui conjuguent le mieux de la technique et le charme de la navigation. Ce manuel, entièrement en couleurs et enrichi d´illustrations et de photographies, célèbre les 50 ans du 470 et offre à tous ceux qui désirent faire les premiers pas sur ce dériveur un vademecum pratique des réglages principaux à effectuer à terre et sur l´eau, ainsi que des explications concernant les manoeuvres et les techniques en régate. Les conseils et les solutions présentés permettront au lecteur d´améliorer les performances du bateau et de trouver en navigation le petit truc supplémentaire que tous les régatiers recherchent."

  • La Bible de la Cuisine à Bord est un guide pratique, clair, et complet pour les marins professionnels et les marins en herbe. L'organisation et les goûts changent quand on pose le pied sur un bateau afin de s'adapter aux contraintes des quarts, du froid, de la chaleur ou du mal de mer. Près de 60 pages consacrées aux méthodes d'avitaillement et de conservation. 100 recettes adaptées à la navigation. Savoir naviguer, savoir cuisiner, savoir partager, tels sont les mots d'ordre de cette référence de la cuisine en mer. L'auteur, avocat d'affaire de renom, admet volontiers trouver depuis toujours son équilibre dans son obsession pour la cuisine et ses escapades en mer. Rigoureux dans ses passions, il a mené de nombreuses navigations en France et à l'étranger. Il avoue avec gourmandise que l'un des meilleurs souvenirs de sa vie est peut être cette «délicieuse blanquette de veau entre amis en plein milieu de l'Atlantique après le passage d'une énorme dépression hivernale ».

  • Qui aujourd'hui s'en irait naviguer sur les océans, muni simplement d'un sondeur, d'un compas et d'un sextant ?
    Remplacé par le GPS, ce dernier appareil on le sait, a rejoint depuis longtemps les musées pourtant, il est en 1976 l'instrument auquel se fient Jean-François Delvaux et son épouse Janette pour accomplir cinquante-six mille milles à la voile tout autour de la terre. Avec comme seuls repères le soleil et les étoiles, ils se sont parfois égarés, mais ne se sont jamais perdus et si parfois le désarroi les a menacés, à bord de l'Alkinoos, solide ketch de cinquante pieds, jamais le couple ne s'est avoué vaincu. Au fil de leurs escales, parmi de nombreuses rencontres, Pierre Auboiroux, Bernard Moitessier, Peter Tangvald, Paul-Émile Victor, Madeleine et Joseph Merlot ont partagé avec eux leur soif de liberté. Écrite avec authenticité, cette passionnante aventure de quatre ans sur toutes les mers du globe est celle d'un marin appelé par le large, d'un médecin qui a choisi de changer de vie du jour au lendemain.

  • L'océan cherche un avenir parce qu'il n'en a plus. Du moins, pas celui qu'il souhaite. Étouffé, intoxiqué, il espère une issue. Cette inquiétude de l'océan est aussi la nôtre. Car la connaissance de la gravité de nos actes ne nous empêche pas de continuer à détruire.
    En effet, le savoir ne suffit pas. Il faut des représentations qui parlent à notre sensibilité. C'est pourquoi ces récits, déclinés sur un mode humoristique, proposent dix visions d'avenir pour tenter d'imaginer ce qui nous attend. Nous déployons, pour tuer la vie et organiser notre suicide, une intelligence et une créativité hors du commun. Ces mêmes qualités devraient plutôt servir à sauver l'océan et nous-mêmes.
    Le temps presse.
    L'humanité a juste le temps de lire ce livre avant son demi-tour intérieur.

  • Cap à l'Est

    Ernesto Tross

    « Chaque fois que je sors du Tibre, je tourne à gauche », répète souvent Tross, et Cap à l'Est est l'histoire de son incroyable existence employée en grande partie à voyager en Orient, à la découverte de ce qui, pour lui, est le berceau de toute civilisation et de toute culture. C'est pour cela qu'il a passé dix-huit ans de sa vie, avec de brèves pauses, dans l'Océan Indien, entre l'Inde, la Malaisie et l'Indonésie. Toujours avec des bateaux de sa fabrication (il en a déjà construit dix), bourrés de détails originaux et toujours hors des schémas et des modes imposés par le marketing nautique. Mais Tross a aussi voyagé avec d'autres moyens: à moto dans l'Himalaya, en buggy (de sa fabrication) dans le désert, en planeur, à pied. Sa vie est l'image même du désir de voyager pour découvrir le monde.
    Une histoire marquée du sceau de la passion pour la mer et la voile, et plus largement pour le voyage au sens classique, l'occasion d'aller à la rencontre de gens, de civilisations et de cultures différentes des nôtres.

  • C'est une marche sur une route vieille de plusieurs siècles empruntée par les artistes, artisans, peintres, sculpteurs, écrivains, voyageurs. Ils voulaient apprendre, faire connaissance afin de témoigner. Rendre compte de cet « usage du monde » qui est le fondement de toutes disciplines.
    Pieter Breugel l'Ancien et Jean Michel Bénier, quatre siècles les séparent. Et cependant ils marchent ensemble, conversent. De la Mer du Nord à l'Adriatique, ils vont sur les chemins, d'auberges en auberges, visitant les églises et les musées. A pied, parcourant les sentiers, ils franchissent les cols, traversent les Alpes. Ils nous parlent du monde d'aujourd'hui, de l'homme et de ses enfances. Sur les routes d'Europe, ils cherchent des raisons d'espérer, de croire que la beauté peut encore sauver le monde.

  • Cruels, vantards, ambitieux et souvent prodigieusement inefficaces, les pirates sont aussi ridicules qu'effrayants. Ces cinq histoires, aux fondements authentiques, romancent la vie de personnages dont les échecs sont aussi tonitruants que les réussites. Classés par ordre de méchanceté, ces récits couvrent toutes les époques jusqu'au vingtième siècle, depuis Avilda de Cotland, femme pirate nordique, jusqu'aux Brigades Rouges contemporaines, en passant par Dimitri le Monstri, Thomas Cavendish et Lancelot Blackburne, productions pimentées de l'Histoire humaine.
    Cinq épopées humoristiques et instructives qui montrent que les gagnants et les perdants sont souvent les mêmes.

empty