Sciences & Techniques

  • Et si l'oxygène nous contait son histoire ? Juste retour des choses pour celui sans qui la vie serait impossible. Représentant 21 % du volume atmosphérique terrestre et 87 % de la masse des océans, il est tout simplement un acteur indispensable de notre monde. Sans lui, point de Terre et d'humanité ! Quels rôles joue-t-il ? Quelles sont ses relations avec les autres molécules ? Efficace et originale, une autobiographie bien particulière que celle d'O ! Le professeur Jean Coudert signe un brillant ouvrage de vulgarisation scientifique qui ne sacrifie en rien à la précision. Environnement, nutrition, santé : toutes les problématiques sont abordées. Un style agréable pour une mine d'informations, s'adressant aux lecteurs de tout âge.

  • Astrodéfis

    Carlos Ordonez

    Quel âge a l'univers ? Etes-vous capable de distinguer les différents types de galaxie ? Qu'est-ce qu'une supernova ? Pluton est-elle une planète ? Sauriez-vous situer les constellations de Cassiopée, de l'Aigle, des Gémeaux ou de la Vierge ? Expliquer les légendes qui leur sont associées ? Voire même nommer leurs principales étoiles ? Indispensable complément au jeu de société « Astrodéfis », cet ouvrage éponyme sur les secrets de l'univers, de son fonctionnement et de sa cartographie, apparaît tout naturellement comme un guide didactique qui saura vous initier à l'astronomie et à ces splendeurs célestes qui nous font sentir bien petits.

  • Oubliez les régimes bikini : -5 kg en une semaine, -16 kg en un mois grâce aux protéines et autres promesses abusives des magazines féminins. À la poubelle, les médicaments, les brûle-graisses ou encore les biscuits hyper protéines ! À partir de maintenant, oubliez tout ce que vous savez sur le régime et faites comme Christelle, perdant 17,5 kg en un an, troquant son 44 pour un petit 38. Comment ? En élaborant son propre régime, sa propre hygiène de vie, saine et équilibrée. Car les miracles n'existent pas, mais le travail paie. Christelle Cozzi relate son expérience de chasse aux kilos. L'histoire d'un déclic, le sien, mais qui pourrait tout aussi bien être le nôtre. À mi-chemin entre guide santé et témoignage, ses secrets de bien-être reposent intégralement sur l'équilibre alimentaire, le sport et la volonté. Un cocktail de conseils, de recettes et de bons sens, pour un résultat efficace, sans danger et durable !

  • Pour quel incoterm opter ? Quel mode de transport préférer selon votre marchandise et leurs avantages et inconvénients ? De quels règlements et contraintes s'entourent-ils ? Comment les exploiter au mieux ? Quelles modalités de paiement à l'international pour quels risques ? Et quelles sont les différentes natures de contrat auquel vous pourrez voir à faire ? Un échantillon des problématiques exposées, détaillées et expliquées à travers ce manuel de commerce international qui cumule à la fois clarté pédagogique et mise en situation de l'étudiant grâce à des cas pratiques à résoudre. Destiné aux étudiants de la filière commerce internationale, l'ouvrage conçu par D. Loth associe phase de description et exercices pratiques pour offrir à son lecteur, qu'il évolue en Master, BTS ou IUT, une immersion dans cet univers au fonctionnement complexe. Synthétique, limpide, à mi-chemin entre le cours, la fiche pratique et l'annale, « L'Essentiel des techniques du commerce international » a tout de la référence à posséder.

  • Alors qu'il s'apprête à quitter son poste de praticien hospitalier pour savourer une retraite bien méritée, Jean-Mi apprend en mars 2009 qu'il est atteint d'une maladie incurable la Sclérose Latérale Amyotrophique. Cette maladie rare, plus connue sous le nom de SLA l'enferme, jour après jour, dans une véritable prison. Son quotidien devient vite un calvaire partagé par son épouse et ses enfants qui l'accompagneront jusqu'à l'ultime instant de vie. Malgré tout, il veut épargner aux autres sa propre détresse et son dernier message est plein d'espoir : « Il faut sourire à la vie comme si aujourd'hui n'avait pas de lendemain et aller jusqu'au bout du chemin sans en être effrayé »

  • Chronique du carcinome

    Jean-Paul Badet

    En août 2008, à Lisbonne, J.-P. Badet contracte une maladie virale, une encéphalite, qui le rend amnésique. Les carnets qu'il remplit pendant ses longs séjours à l'hôpital, confus et dispersés, sont impubliables. Quatre ans plus tard, en août 2012, alors qu'il a commencé une chimiothérapie pour traiter une affection cancéreuse, il décide d'en faire la chronique, au jour le jour, une manière de vaincre l'amnésie, mais aussi d'affronter cette nouvelle épreuve qu'il ressent comme un acharnement du sort. Ce sera la "Chronique du Carcinome", du 15 août au 21 décembre, une traversée de la maladie, entre hôpital et domicile, avec ses événements, ses personnages... Avec des livres aussi, puisque les mots sont toujours là, malgré la lassitude et la souffrance. L'expérience du cancer vécue comme une parenthèse... mais une expérience qui n'assourdit pas le bruit du monde et qui ne coupe pas de soi... Bien au contraire, la maladie et son traitement poussent à s'approprier complètement la vie... À se montrer plus attentif à soi et aux autres, aux sensations bonnes et douloureuses, à l'existence tout autour, au trivial et au profond... Et finalement, comme par un renversement magique, c'est le cancer lui-même qui se voit comme placé en sourdine, apprivoisé par un homme qui garde les yeux grands ouverts sur son présent et signe un témoignage plein de fragilités et de forces.

  • Le 11 janvier 1839, l'île de la Martinique subissait le tremblement de terre le plus dramatique de son histoire. Un désastre majeur qui ravagea notamment Fort-Royal, remplacée depuis par l'actuelle capitale Fort-de-France. Riche d'une collection de documents d'époque, anciens ou plus récents, cet ouvrage éclaire d'un jour nouveau ce sinistre meurtrier et méconnu, tout en participant à une véritable prise de conscience de la menace sismique.

  • Longtemps ritualisée, la consommation de drogue a connu, durant la seconde moitié du XXe siècle une métamorphose, donnant jour à un phénomène social nouveau : la toxicomanie. Epargnée jusqu'au milieu des années 1980, l'Afrique subit aujourd'hui de plein fouet les dérives de l'addiction et voit ses sociétés hantées par junkies, dealers et producteurs. Plus précisément, de par sa position stratégique, le Sénégal pourrait rapidement devenir une plaque tournante de ce trafic. Une projection des plus inquiétantes. Mais qui sont les toxicomanes ? A quel profil répondent-ils ? Une question placée au centre de cet ouvrage qui, en étudiant la population toxicomane du Sénégal par la méthode de l'observation participante (centre de santé mentale Dalal Xel - Thiès, groupes de « Fakk man » errants - Thiès, centre Jacques Chirac de Thiaroye - Dakar), établit un panorama objectif de l'addiction au Sénégal et définit déjà certaines mesures prophylactiques dont le pays devrait se doter.

  • L'abécédaire composé par A. Fayssoil ne se restreint pas au seul propos scientifique, mais s'ouvre encore à d'autres dimensions de l'exercice de la médecine. Aussi, aux côtés de définitions de troubles, de maux et de méthodes, insère-t-il des entrées qui concernent des thèmes tels que la (bio)éthique, la philosophie, l'économie, la sociologie. De cet élargissement des perspectives, l'auteur tire ainsi un ouvrage qui aborde les défis scientifiques et moraux de la médecine contemporaine. Après « Pour en finir avec l'infarctus du myocarde », A. Fayssoil poursuit son entreprise de vulgarisation avec cet ouvrage qui balaie les grands sujets qui agitent l'univers des praticiens et chercheurs. De la maladie d'Alzheimer au burn out, de l'état des services d'urgence aux débats qui entourent la fin de vie et la dignité de la personne, ce professionnel nous convie dans un tour d'horizon instructif et synthétique des problématiques médicales modernes.

  • Comment le coeur fonctionne-t-il ? Qu'est-ce que l'insuffisance cardiaque ? Comment et pourquoi se manifeste-t-elle ? Comment y faire face ? Car le diagnostic concerne plus 600 000 personnes en France, un chiffre en constante augmentation, cet ouvrage propose de mieux comprendre la maladie et ses implications. Maladies à risque, examens complémentaires, traitements, interventions... Entre pédagogie, conseils et cas pratiques, ce guide permet à tout un chacun d'appréhender de manière exhaustive les différentes facettes de ce problème majeur de santé publique. Clair, complet, efficace.

  • Les textes réunis dans ce numéro d'"Études caribéennes" par Dominique Augier et par Patrick Watson proposent une réflexion sur le patrimoine marin de la Caraïbe. Après un premier état des lieux de la recherche et une présentation générale des ressources marines à l'échelle de la Caraïbe, des études spécifiques examinent les enjeux liés aux usages et types de consommation, à leurs modalités de protection et systèmes de gouvernance. Les expériences qui y sont proposées insistent sur l'importance environnementale, sociale mais aussi économique pour bon nombre de pays et de communautés côtières. Enfin l'accent mis sur les actions en cours dans l'espace caribéen, au regard des politiques internationales, livre des enseignements originaux et essentiels dans ce domaine.
    Fruit du travail rigoureux et passionné de chercheurs et de spécialistes aussi différents qu'éminents, ce livre regroupe différents articles tous fascinants, dans un souci d'ouverture aux populations concernées. Les analyses et les résultats très spécifiques de recherches liées au milieu marin de la Caraïbe dont il s'agit ici intéresseront les professionnels du secteur, mais également les autochtones soucieux de préserver leur environnement. Un livre complet et pensé dans un esprit de communion entre l'homme et la nature.

  • Grâce à l'exploitation rationnelle de ses ressources naturelles et à la diversification de ses oléoducs et de ses gazoducs, l'Azerbaïdjan est devenu depuis son indépendance un hub énergétique régional essentiel, un acteur crucial au coeur de la plupart des grands projets régionaux et un nouveau partenaire de l'Europe et de sa sécurité. Le pays s'est engagé dans une stratégie ambitieuse de développement économique diversifié en vue de se construire un nouveau destin. Pays le plus ancien dans le domaine de l'exploitation du pétrole, l'Azerbaïdjan sort aujourd'hui de son relatif anonymat international pendant sa période soviétique, en devenant un acteur indépendant sur l'échiquier énergétique eurasiatique. Le spécialiste Fazil Zeynalov propose une étude géostratégique particulièrement pertinente de l'Azerbaïdjan et de sa politique énergétique. Chercheur à l'Université d'État de Bakou, l'auteur dévoile l'histoire de cette réserve énergétique depuis le Moyen Âge, son évolution et ses perspectives, faisant apparaître ainsi avec précision les enjeux géopolitiques de la mer Caspienne. La lecture de cet ouvrage, précis et pédagogique, est recommandée aux chercheurs, enseignants, étudiants ainsi qu'au grand public qui souhaitent comprendre les enjeux internationaux de la mer Caspienne, et plus généralement de la région qui réunit l'Asie à l'Europe.

  • Définir et repenser la créativité, en saisir les infinis rouages. Comprendre le passage du « projeté » au « réalisé », de l' « envisagé » au « construit », de l' « idéel » au « concret ». Ces axes d'analyse guident la réflexion entamée par Marta Franová depuis une trentaine d'années. Une réflexion aujourd'hui parachevée et paradoxalement ouverte dans un essai qui fera date dans l'histoire des idées et des sciences.

  • Promesses, dangers, enjeux et valeurs des outils médiatiques et contenus culturels mis à la disposition des jeunes aujourd'hui forment la matière que questionnent les auteurs qui participent à ce volume I des « Cahiers francophones de l'éducation aux médias ». Articulé en deux parties (« La culture médiatique des jeunes » et « Médias et éducation »), ce premier numéro ausculte ainsi les modes d'appropriation et de réception de ce qui est donné à voir ou à entendre au public (pré)adolescent, sonde les visions que ce dernier a des images dont on l'abreuve, met en évidence les potentiels pédagogiques d'une messagerie dans la naissance d'un argumentaire, décortique encore les discours qui légitiment - ou délégitiment - ces produits et canaux offerts au plus grand nombre. De la mise en scène de soi sur Facebook aux risques du harcèlement virtuel, autant d'analyses riches d'enseignements sur un sujet situé en plein coeur des bouleversements médiatiques de notre temps. Comment un groupe adulé par les jeunes, décrié par la critique, a-t-il gagné son statut contemporain de référence rock ? Comment définir, culturellement parlant, cette nouvelle classe d'âge appelée préadolescence ? Quel est le véritable impact de la téléréalité sur les jeunes ? Et si ceux-ci pouvaient faire de leurs messageries, blogs, forums, des moyens de progresser - ou de détruire ? Les jeunes, victimes, ou au contraire à la pointe des médias modernes ? Un échantillon des problématiques soulevées dans cette nouvelle revue, et qui conduisent souvent à des conclusions paradoxales. Quand elles ne vont pas à l'encontre des préjugés en la matière.

  • « À son lever, le disque lunaire est parfois si énorme, si proche, qu'on le croirait posé sur l'horizon, telle une crêpe géante échappée d'un Mardi gras divin. Si Dieu ne joue pas aux dés - pour citer Einstein qui préférait le déterminisme à l'aléatoire du microcosme quantique -, qu'en est-il de ses lancers de crêpes ? Pile ou face ? Les apparitions lunaires systématiques, si insistantes, telles celles d'un visiteur déterminé au dialogue, en effet, ne semblent guère livrées au hasard. En proposant un monde issu d'une logique d'observabilité, et accédant à la signification, par le biais de ses observateurs, l'aléatoire s'effacera en effet devant une forme nouvelle de déterminisme : celui de l'accès à une réalité. » Quel sens peut-on donner à la présence de la vie sur Terre ? Pourquoi avons-nous une conscience ? Autant de questions jadis réservées au domaine religieux, auxquelles on peut aujourd'hui tenter de répondre d'un point de vue rationnel. Nous vivons dans un monde logique et scientifique et percevons de manière cohérente notre contact avec la réalité. Anne Magnon-Matei revient sur ces ultimes mystères de l'univers et nous propose dans son ouvrage un tour d'horizon pour mieux appréhender le mécanisme logique de l'émergence de la conscience, au sein de notre système Terre-Lune, dans notre monde observable.

  • « Depuis quatre siècles, les gens sont soumis à l'idée d'un cerveau qui recèle notre vie, vit notre vie, enregistre notre vécu, prend nos décisions, gère nos sentiments, nos états d'âme... Pouvons-nous accepter si facilement que la vie qui nous colle à la peau, nous fait tambouriner la poitrine et nous tortille le ventre soit logée dans le crâne et non dans tout le corps jusqu'au bout de nos doigts ? » L'auteur propose une vraie unité de la vie... l'unité de tous les êtres cérébrés de l'évolution, l'unité de leur consistance, matérielle et immatérielle, l'unité de leur vie avec ses deux facettes, la conscience et le comportement. Suivant le simple bon sens, il précise les rôles des unes et des autres colonies cellulaires constituant l'anatomie de tout organisme. Alors le mystère assombrissant le passage du fait physique au fait psychologique fait place à une logique plausible, réaliste, praticable sans discontinuité, éclairant la production de la vie que nous vivons.

  • « «Qui veut aller loin...» L'ondulation subtile mise en «esthésie» par la radiesthésie pourrait-elle être la réponse ? Si j'avais été du type physicien commun [...], mon «voyage» entrevu aurait fait long feu immédiatement et j'aurais manqué le graal de ma vie [...]. Passant outre les imprécations de toutes sortes (dans l'espoir d'aller loin), je ménageai ma monture en refusant obstinément de nier a priori l'hypothèse du «signal du sourcier» en tant qu'objet de la controverse, ressentant d'une manière certainement visionnaire que, la radiesthésie remontant à des pratiques multimillénaires, les prêtres du Pharaon, bien que dénués de toute culture scientifique [...] n'étaient pas moins intelligents que les physiciens d'aujourd'hui et... probablement plus ouverts à l'Esprit, même si s'y glissait quelque croyance superstitieuse. Je m'y refusai ainsi que de participer aux débats sans issue du pour ou du contre. C'est pourquoi, si j'ai décidé d'évoquer aujourd'hui ce que j'ai pu en récolter, de l'esthésiemétrie, c'est parce que je suis sûr de mon propos. » Iconoclaste, J. Soulas l'est assurément avec ce nouvel essai scientifique qui s'attelle à appréhender ce qui échappe à notre perception. Au fil d'une démonstration conjuguant rigueur et ouverture d'esprit, mais encore le fruit de ses recherches antérieures ainsi que son intuition, ce volume repousse encore un peu plus les découvertes de ce physicien hors de toute chapelle.

  • « Depuis quatre siècles, les gens sont soumis à l'idée d'un cerveau qui recèle notre vie, vit notre vie, enregistre notre vécu, prend nos décisions, gère nos sentiments, nos états d'âme... Pouvons-nous accepter si facilement que la vie qui nous colle à la peau, nous fait tambouriner la poitrine et nous tortille le ventre soit logée dans le crâne et non dans tout le corps jusqu'au bout de nos doigts ? » L'auteur propose une vraie unité de la vie... l'unité de tous les êtres cérébrés de l'évolution, l'unité de leur consistance, matérielle et immatérielle, l'unité de leur vie avec ses deux facettes, la conscience et le comportement. Suivant le simple bon sens, il précise les rôles des unes et des autres colonies cellulaires constituant l'anatomie de tout organisme. Alors le mystère assombrissant le passage du fait physique au fait psychologique fait place à une logique plausible, réaliste, praticable sans discontinuité, éclairant la production de la vie que nous vivons.

  • « Compte tenu des moyens que l'État déploie pour la formation et l'entretien des chercheurs, ne serait-ce qu'en termes de traitement salarial, il ne serait pas déplacé ni malvenu que les autorités attendent des fruits des travaux des chercheurs. Ces fruits se mesurent à travers la production scientifique, c'est-à-dire la publication d'ouvrages ou d'articles scientifiques dans lesquels sont consignés des résultats d'une recherche susceptible de faire avancer, même d'un cran, le champ de connaissance qu'est la science. Or, il se dégage au sein de la population un sentiment comme quoi la recherche scientifique au Gabon n'est pas productive. Autrement dit, on ne voit pas les résultats des recherches menées par les chercheurs gabonais à travers les différents laboratoires et autres centres de recherche. » Tout au long de ce volume, un échantillon de la recherche gabonaise fait retour sur cette dernière et examine ses failles et fêlures. De la perception de la société sur elle au problème de la diffusion des savoirs qu'elle produit, de sa relation au politique à son manque de moyens, les auteurs qui se penchent sur ce sujet dressent, avec inquiétude mais aussi avec courage, un paysage scientifique mésestimé, et cela dans tous les sens du terme lorsque l'on sait l'originalité, la modernité et la vitalité des travaux qui se développent et s'écrivent quotidiennement. Entre malaise et passion, des études éclairantes en forme de plaidoyers pour la profession de chercheur.

empty