• Le témoin imprévu

    Gilles Lambert

    " une odeur de chair et de cheveux brûlés flotte constamment dans l'air.
    Les fours incinérateurs ne suffisent plus, on a creusé en lisière de la forêt de grandes fosses oú l'on entasse les cadavres avant de les arroser d'essence, comme à chelmno ou à treblinka. " en octobre 1944, jo wajsblat, un juif polonais de 15 ans, est poussé dans la chambre à gaz. la porte s'est refermée. puis rouverte sur ordre de mengele. survivant de birkenau, il attendra plus de cinquante ans pour révéler son secret.
    Le témoin imprévu parle de son expérience exceptionnelle, mais également des personnages qui l'ont marqué. si raconter son histoire est un moyen de lutter contre la banalisation, comme le souligne gilles lambert, " c'est aussi pour jo wajsblat une ultime façon de s'excuser d'avoir survécu ".

  • Caravage

    Gilles Lambert

    Le célèbre mauvais garçon du baroque italien, Le Caravage (1571-1610) obtient enfin la reconnaissance qu'il mérite. Même si son nom nous est familier, son oeuvre a longtemps été détestée et maintenue dans l'ombre. Non seulement on a jugé son réalisme théâtral passé de mode à son époque, mais ses sujets sacrilèges et son usage de modèles issus du peuple ont été violemment critiqués.



    Pendant des siècles, l'oeuvre considérable du Caravage a souffert d'une mauvaise réputation. Ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle que l'artiste est enfin redécouvert et, à titre pour le moins posthume, reconnu comme un grand maître. Il est aujourd'hui considéré comme le peintre le plus important de la première période baroque. Sans lui, pas de Ribera, de Zurbarán, de Vélasquez, de Vermeer ni de Georges de La Tour. Sans lui, Frans Hals, Rembrandt, Delacroix ou Manet n'auraient jamais été les mêmes.

    Dans ce nouvel ouvrage, 50 de ses meilleurs tableaux ne vous laisseront plus aucun doute sur le génie précurseur du Caravage.

  • Soixante-dix ans après l'appel du 18 juin, quarante ans après la mort du
    général de Gaulle, on pourrait penser que tout a été dit, écrit, publié sur
    l'étonnante aventure du gaullisme. Et pourtant, des questions restent sans
    réponse, certains témoins ont disparu avec leurs secrets. Tel est le cas
    d'André Diethelm, qui pendant treize ans fut un des hommes de confiance du
    général. Son nom n'est connu que des spécialistes de l'histoire de la France
    libre. Avant de devenir le confident du général, André Diethelm, normalien,
    héros de la Guerre de 14-18, inspecteur des Finances, a notamment été envoyé en
    Indochine française. Directeur financier des usines Renault, il a ensuite géré
    une compagnie d'assurances avant d'être happé par la politique : directeur de
    cabinet de Georges Mandel, il assiste en direct à l'effondrement de la IIIe
    République. À Bordeaux, où le gouvernement s'est replié, il croise un général
    encore inconnu, Charles de Gaulle. Indigné par la collaboration, André Diethelm
    le rejoint à Londres. Aussitôt chargé de l'Intérieur dans le premier Comité de
    libération nationale, il ne quittera plus le général. Témoin des moments de
    découragement, il fut le confident et le compagnon des moments difficiles
    (pendant la guerre mais aussi après la « retraite » en 1946). Parmi les
    premiers animateurs du RPF, il siège au Conseil de la République et à
    l'Assemblée, où il préside le groupe gaulliste, tout en travaillant sans
    relâche au retour du général. Mais, décédé prématurément en 1954, André
    Diethelm n'y assista pas. De Gaulle quitte exceptionnellement sa retraite de
    Colombey-les-Deux-Églises pour lui rendre un dernier hommage : « Je ne crois
    pas qu'il existe de compagnon plus fidèle, ni de commis d'une conscience plus
    haute », écrira-t-il dans ses Mémoires. Homme de l'ombre, discret jusqu'à
    l'effacement, André Diethelm n'a laissé ni mémoires, ni archives. Sa vie
    apporte toutefois un éclairage passionnant sur la Première Guerre mondiale,
    l'entre-deux-guerres, la colonisation, la défaite de juin 1940, l'arrivée au
    pouvoir de Pétain, les débuts de la collaboration, l'étonnante aventure de la
    France libre et la IVe République. Gilles Lambert, journaliste au Figaro
    pendant trente ans, grand reporter, est l'auteur de nombreuses biographies,
    dont Le témoin imprévu.

  • L'Egypte, ce n'est pas seulement le Sphinx, Ramsès, Bonaparte et Champollion. C'est aussi Auguste Mariette, sans lequel de nombreux vestiges pharaoniques, temples, hypogées et pyramides auraient tout simplement disparu.
    Professeur de lettres et de dessin à Boulogne-sur-Mer, Auguste Mariette, né en 1821, réalise tôt son rêve et, traversant la Méditerrannée, rejoint les rivages du Nil. En butte à la jalousie des Anglais, à l'hostilité des trafiquants, en dépit des difficultés et de la maladie, il ménera, inébranlable, son combat contre le pillage des antiquités. De l'ouverture de dizaines de chantiers de fouilles à la fondation du musée du Caire - devant lequel se dresse aujourd'hui son tombeau - , des missions secrètes menées pour Napoléon III à la construction du canal de Suez, celui que le Khédive finira par nommer Pacha prendra encore le temps de rédiger le livret d'Aïda, le célèbre opéra de Verdi.
    Mêlant, sur le fond de déserts et de Vallées des Rois, l'épopée, la politique et les sentiments, cettes biographie met en lumière le père de l'Egyptologie moderne, ce Français têtu et attachant à qui le monde des Pharaons doit de n'avoir pas été englouti par les sables et l'oubli.
    Ecrivain, voyageur et journaliste, Gilles Lambert est depuis toujours un grand amoureux de l'Egypte.

  • Si l'exhortation apostolique Amoris laetitia a été violemment prise à partie, on peut également dire qu'elle n'a pas été prise au sérieux et bien peu mise en oeuvre. On attendait du pape François une directive magistérielle universelle alors que, adoptant une approche inédite, il renvoie chacun à la responsabilité et au discernement et invite à pratiquer le dialogue pastoral pour créer des processus et des itinéraires adaptés.
    Le moment est venu de tirer de l'oubli cette exhortation et d'en reprendre sereinement la lecture pour en comprendre le sens et la portée, mais également pour en saisir les interpellations et toute la fécondité potentielle. Six théologiens et pasteurs, de l'Europe et du Québec, ont entrepris de relire Amoris laetitia et d'en faire ressortir les voies d'avenir. L'Église est fermement exhortée à prendre en compte la situation réelle des familles et à écouter avec elles l'Évangile afin de discerner des voies de croissance.

  • Michelangelo Merisi da Caravaggio (1571-1610) n'a jamais laissé indifférent sa vie durant. Mauvais garçon du baroque italien, il était célébré autant que contesté: de tempérament explosif, c'était un artiste révolutionnaire.

    Bien que réputé pour son utilisation spectaculaire de la couleur, de la lumière et de l'ombre, c'est avant tout le naturalisme vigoureusement novateur et les incroyables inventions picturales du Caravage qui gravèrent son nom dans les annales de l'histoire de l'art. Le Caravage fait s'épanouir jusqu'aux scènes bibliques avec une humanité fascinante, souvent viscérale. Cet univers pictural à l'expressivité bouillonnante accompagne une biographie personnelle tout aussi tumultueuse, jalonnée d'histoires de dettes, de jeu, de beuveries et bagarres, et même d'une accusation de meurtre.

    Ce livre rassemble les oeuvres les plus importantes et révolutionnaires du Caravage pour expliquer pourquoi cet artiste est aujourd'hui considéré comme l'un des principaux représentants du baroque qui a exercé une influence majeure sur des artistes tels que Ribera, Vermeer, Rembrandt, Delacroix, Courbet et Manet.

  • Les hydrates de méthane représentent une phase solide constituée de glace et de méthane: elles constituent sur terre plusieurs dizaines de milliers de milliards de tonnes de gaz, ce qui représente un trésor énergétique inouï, ... et dévoile un danger potentiel pour l'humanité, aussi bien sur le plan climatologique que géologique... Cet ouvrage scientifique, écrit par quatre experts, fait le point sur ce phénomène qui intéresse les plus hautes autorités mondiales. L'ouvrage présente ainsi: -définition et propriétés des clathrates -les HM en milieu océanique -les HM du Permafrost -Rappels sur l'effet de serre -Le cycle du méthane -les cycles glaciaires-interglaciaires -le rôle du Méthane dans l'histoire de la Terre -Les HD, source potentielle d'énergie. Préface de Mr Edouard Bard.Jérôme Chappellaz est Directeur adjoint du laboratoire de Glaciologie et de l'environnement (CNRS), Gilles Ramstein est chercheur au laboratoire des Sciences du climat et de l'environnement (CNRS), Jean-Paul Foucher est chercheur au département des géosciences marines (Ifremer), Gérard Lambert est physicien, professeur et directeur de recherches au CNRS; il a dirigé le programme "Planète Terre" au Palais de la découverte.

empty