• Dialoguer oui, mais comment ?
    Adhérer à une religion, une foi, un dogme, n'est-ce pas affirmer posséder la vérité ?
    Comment alors entrer en dialogue avec l'autre, voire le tout-autre, forcément plus éloigné de ladite vérité ?
    Jamais telle question n'a eu plus de sens que lorsqu'elle a concerné les musulmans et les chrétien : deux traditions monothéistes, universelles, prétendant à la vérité et qui divergent fondamentalement sur la question dogmatique.
    Sans angélisme ni pessimisme, Hicham Abdel Gawad explore les pistes possibles d'un tel dialogue : l'histoire des premiers échanges islamo-chrétiens, les impasses dogmatiques ainsi que les ouvertures éthiques, autant d'éléments destinés à ouvrir les portes d'échanges réels, sans confluence naïve ni schisme aliénant.

  • Hicham Abdel Gawad est professeur de religion islamique. Enseignant impliqué, ouvert et érudit, il a repris dans son livre les 50 questions les plus posées par ses élèves, âgés de 12 à 18 ans.  Ses réponses, son approche dynamique, respectueuse de tous, font de ce livre un grand espace de découverte et de dialogue pour musulmans et non musulmans.  Un livre facile d'accès, en phase avec les socles de compétences. 

  • Comment dialoguer avec une personne plongée dans la radicalisation ? Comment trouver la porte d'entrée d'un dialogue qui mène à la discussion et à un processus de retour vers « un vivre ensemble » de personnes qui refusent celui-ci ?
    C'est à ces questions terriblement d'actualité dans les écoles, les centres sportifs, les groupes de jeunes que les auteurs répondent et proposent des pistes de réfléxion et d'action.
    Laura Passoni, qui a été radicalisée jusqu'à partir en Syrie, dialogue ici avec le professeur Hicham Abdel Gawad. Elle apporte les éléments qui ont conduit à son processus de radicalisation, explique son parcours de pensée et son approche aujourd'hui.
    Le professeur Hicham Abdel Gawad, lui, amène les éléments pratiques pour comprendre ce discours véhiculé par les extrémistes. Il le déconstruit tout en respectant la Foi de son interlocuteur (il n'est pas question ici de vouloir rendre athée qui que ce soit) et amène à une perception qui permet le « vivre ensemble ».

empty