• Ce qu'embrasser veut dire : raison, sexe et sentiments Nouv.

    La crise sanitaire semble avoir servi de révélateur à ce qui était une tendance de fond : la mise à distance de l'autre, l'évaluation préalable des conséquences de la prise de contact, nous projetant dans un monde de sécheresse, de froidure et de solitude émotionnelle et physique. En réalité, on observe que cette évolution a provoqué une résistance, comme une révolte, où les baisers occupent à nouveau une place de choix : pour vivre plus chaleureusement ou intensément, il nous faudra prendre le risque de nous embrasser. Revisitant toute l'histoire du baiser, qui fut longtemps une pratique plus politique et religieuse qu'amoureuse, et s'appuyant notamment sur une récente étude sociologique, Kaufmann analyse l'émergence étonnante d'une nouvelle forme de romantisme dans nos sentiments.

  • Le première enquête sur le consentement dans le couple.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Pour Jean-Claude Kaufmann, la crise sanitaire est révélatrice d'un possible "? glissement civilisationnel ? " vers une forme de vie plus simple et tranquille, au risque d'abandonner certaines de nos libertés. Les confinements ont été de plus en plus pénibles à vivre pour certains, piégés dans leur appartement surpeuplé, mais pas pour tout le monde. Une majorité de personnes a même trouvé quelques agréments discrets dans le fait de se laisser un peu aller, de dormir davantage, de faire moins d'efforts vestimentaires.
    L'existence toute simple avec les siens, n'était-ce pas là l'essentiel ?? Ces événements ont agi comme un révélateur personnel. Et comme révélateur de tendances longues de notre société, qui nous entraînent vers un désir toujours plus grand de lenteur, de douceur, de silence, de mollesse existentielle, alternative à une société trépidante et exténuante, qui perd parfois le sens de son agitation. Jean-Claude Kaufmann analyse comment l'élargissement continu du pouvoir de décision des individus a fini par accumuler une surcharge mentale.
    Et pourquoi devoir décider de tout, sans cesse, par soi-même, n'est pas une sinécure. Mais serions-nous véritablement prêts à abandonner certaines de nos libertés pour une vie plus tranquille ?? Pour le sociologue, le nouveau pays de Cocagne dont rêvent certains est traversé par des contradictions qui dessinent les enjeux politiques à venir.

  • Jamais les ruptures conjugales n'ont été aussi nombreuses, et jamais le couple n'a été autant célébré sur l'autel des valeurs contemporaines. Contradiction ? Nullement. C'est justement parce que l'on attend beaucoup du couple qu'il est devenu si difficile à construire. Aujourd'hui, on ne se satisfait plus d'un demi-bonheur. Ce qui hier encore allait de soi est désormais systématiquement mis en question.
    Jean-Claude Kaufmann fait le point sur les différents aspects de la vie en couple. Il nous permet de connaître les mystères du fonctionnement conjugal à l'heure où, depuis une génération au moins, celui-ci évolue très rapidement. Amour, choix du conjoint, étapes du cycle conjugal, gestion de l'insatisfaction et des attentes réciproques, rôles féminins et masculins : les nouvelles règles de la vie à deux.

  • Ce manuel présente de façon concrète les différentes étapes permettant de mener à bien un entretien compréhensif et d'élaborer un cadre d'interprétation. La démarche consiste à s'appuyer sur les catégories de pensée des informateurs, tant pour conduire les entretiens de façon efficace que pour formuler des hypothèses. Elle peut s'appliquer au-delà de l'entretien en face à face, dans les nouveaux espaces d'enquête offerts par Internet.  Jusqu'où et comment est-il possible de théoriser en partant du terrain ?  Cette 4e édition expose les apports les plus récents sur cette question cruciale.   

    Ajouter au panier
    En stock
  • COUPLES QUI RESTENT ENSEMBLE SANS S'AIMER, liens toxiques, relations frustrantes... Beaucoup d'histoires amoureuses ne parviennent pas à se construire, et nombreux sont celles et ceux qui ont le sentiment de s'enliser dans une situation qui ne leur apporte ni équilibre ni épanouissement. * Un DOCU-FICTION épistolaire où l'auteur se met lui-même en scène.* Une EXPLORATION DES FORCES DESTRUCTRICES qui nous empêchent de connaître une vie à deux plus sereine.* Un ouvrage qui ouvre les yeux sur ce que peut être LE VÉRITABLE AMOUR.Jean-Claude Kaufmann est sociologue et directeur de recherche au CNRS. Spécialiste du couple, il est l'auteur de nombreux ouvrages portant sur les attentes des individus à propos de leur vie conjugale et a notamment publié Agacements : les petites guerres du couple, Sex@mour : les nouvelles clés des rencontres amoureuses, et Oser le couple.

  • UN PIÈGE INSIDIEUX DONT JE N'ARRIVE PAS À SORTIR... Jean-Claude Kaufmann analyse avec précision le mécanisme qui conduit au harcèlement intime et à l'enfermement. Les récits de vie qui lui servent de matière questionnent à la fois le couple et le rôle des femmes et des hommes dans la société actuelle.
    Des TÉMOIGNAGES recueillis sur le vif qui lèvent le voile sur un aspect peu traité du couple.Des EXPLICATIONS NOVATRICES et parfois décapantes.«  Jean-Claude Kaufmann sonde la souffrance muette de ces épouses dont l'immense rêve d'amour s'est fracassé sur une réalité décevante.  »   La Croix.  Jean-Claude Kaufmann est sociologue et directeur de recherche au CNRS. Spécialiste du couple, il est l'auteur de nombreux ouvrages portant sur les attentes des individus à propos de leur vie conjugale et a notamment publié Agacements  : les petites guerres du couple, Sex@mour  : les nouvelles clés des rencontres amoureuses et Oser le couple. 

    Ajouter au panier
    En stock
  • Etre sujet de son existence, dessiner le cours de sa vie, implique un travail complexe, éprouvant et risqué.
    En nous ouvrant les portes de la fabrique à s'inventer, ce livre nous donne à voir ce processus de construction où alternent passion créative et désarroi, implosions individuelles et explosions collectives. Jean-Claude Kaufmann examine cette nécessité pour l'individu moderne d'avoir une histoire propre et éclaire ce faisant une notion omniprésente - et cependant extrêmement vague - dans notre société : celle de l'identité.
    Pour le meilleur et pour le pire, nous sommes désormais entrés dans l'âge des identités.

  • La révolte des gilets jaunes a montré combien le pouvoir politique est devenu fragile. Elle exprime une demande grandissante de démocratie directe, qui, il faut le dire, ne pourra jamais être satisfaite.

    Parce que la guerre est définitivement ouverte entre République et démocratie.

    Remontant dans l'histoire, Jean-Claude Kaufmann détaille la mécanique infernale qui nous a menés là, et annonce l'inéluctable approfondissement de la crise. Car nous ne vivons rien de moins que la fin d'une civilisation. Celle qui fut la nôtre, fille des Lumières, et qui disparaît sous nos yeux.

    Nombre d'observateurs ont déjà lancé des cris d'alarme. Sur la catastrophe climatique. Sur les dérives écoeurantes de l'économie financiarisée. Sur la montée des populismes, des nationalismes, des fondamentalismes et des enfermements communautaires. Sur l'emprise grandissante des GAFA. Sur la prolifération des fake news et de la haine qui gangrènent Internet. Sur le peuple des territoires méprisé et oublié.

    Dans cet essai informé et solidement argumenté, Jean-Claude Kaufmann relie ces éléments et les intègre dans un ensemble explicatif unifié. En ressort un tableau impressionnant de ce qui nous entraîne vers l'abîme. Catastrophisme exagéré ? Lisez sa démonstration, et vous verrez aussi pourquoi nous dénions les dangers qui nous guettent, en nous berçant d'illusions dans une bruyante exubérance démocratique qui n'est en fait qu'un chant du cygne...

  • Chercheur au CNRS, Jean-Claude Kaufmann est sociologue de la vie quotidienne et de la construction des identités individuelles.
    Il a notamment publié dans la collection Pluriel L'Invention de soi, Casseroles amour et crises et Quand Je est un autre.L'amour et l'intérêt ont été les deux forces à l'origine de l'individualisme moderne. Or l'amour tend vers le dépassement de soi, l'intérêt vers le calcul égoïste. Jean-Claude Kaufmann propose dans cet ouvrage une histoire du sentiment amoureux. Il y montre que l'amour, s'il a été la voie royale de la conquête de l'intériorité, n'est jamais parvenu à proposer un modèle politique ou collectif viable.
    C'est donc l'intérêt qui l'a emporté dans la régulation sociale, tandis que l'amour pouvait servir de refuge psychologique et de contrepoids. Aujourd'hui où le couple même fait l'objet de spéculations intéressées, où l'on mesure jusqu'aux élans du coeur et aux étreintes des corps, n'est-il pas temps de redécouvrir que la promesse de bonheur de l'amour nécessite une part d'inconnu : l'abandon à l'autre ?

  • La table est le petit théâtre des familles, avec ses jeux de rôles, ses répertoires imposés (raconter sa journée), ses délices et ses crises. Car le face à face rapproché provoque le meilleur comme le pire. Quelquefois même la fuite : la discipline collective est refusée par le mangeur-grignoteur épris de liberté. La table est une épreuve de vérité, qui dit l'état exact des relations conjugales et familiales. L'auteur entraîne le lecteur vers les coulisses : la cuisine. Il pénètre dans la tête du chef, au plus intime de ses pensées contradictoires. Se débarrasser de la corvée ou réaliser des merveilles ? Question difficile car il ne s'agit pas seulement de faire à manger mais de fabriquer du lien social, de l'amour. Jean-Claude Kaufmann nous montre comment, de façon étonnante, la famille se façonne avec les mains... Il croise, à sa manière inimitable, témoignages vivants (dans lesquels chacun peut se reconnaître) et analyse serrée, nourrie d'une érudition historique jamais indigeste, sans oublier sa plume savoureuse, un régal! Jean-Claude Kaufmann est sociologue, Directeur de Recherche au CNRS (Centre de Recherche sur les Liens Sociaux, Université de Paris V-Sorbonne). Il est notamment l'auteur de La Trame conjugale, Le Coeur à l'ouvrage, Premier Matin et La Femme seule et le prince charmant.

  • Les agacements ne surgissent pas par hasard. Jean-Claude Kaufmann nous montre comment et pourquoi l'atmosphère se charge soudain d'électricité dans les couples les plus pacifiques. Ils croient ne faire qu'un, mais ils se trompent! Le choc des cultures continue à faire rage en silence, produisant des décharges émotionnelles quand un objet ou une attitude révèlent pour la millième fois l'intolérable et incompréhensible résistance de l'Autre. D'innombrables tactiques sont alors déployées: guerrières (vengeances secrètes), neutres (bouderies) ou subtilement amoureuses. Car cette histoire agitée heureusement se termine bien: c'est en sachant vaincre les agacements que se fabrique l'amour.

  • Quel bonheur, la nuit venue, de se réfugier sous la couette ! À deux c'est encore mieux. Quoique. Passée la séquence aveugle et sourde de la passion, celui ou celle qui chaque soir se glisse à la même place peut se révéler un redoutable ronfleur, un lutteur sournois jamais fatigué de tirer sur la couette ou un monstre aux pieds froids.
    Conjugal, le lit fut longtemps le lieu consacré des moments essentiels d'une vie. On y naissait, on y mourait. Aujourd'hui, il révèle les attentes contradictoires du couple qui aspire à un bien-être personnel sans renoncer à l'amour fusionnel.
    Spécialiste de l'intime et du quotidien, l'auteur fouille dans le secret des alcôves pour soulever toutes les questions qui, bien qu'en apparence légères, éclairent en profondeur notre intimité.

  • Qu'on la fête, qu'on l'exècre ou bien qu'on la moque, tout le monde connaît la Saint Valentin. Et pourtant qui en connait la véritable histoire ? Cette histoire n'est pas celle soporifique que l'on imagine. Elle est agitée, subversive, ponctuée de surprises et de retournements. Voici un livre consacré aux enjeux réels de la Saint Valentin, qu'il était urgent d'enfin découvrir.    

  • Dans la torpeur de l'été 2016, l'« affaire » du burkini éclate soudain. L'emballement médiatique pousse chacun à se positionner dans l'urgence. Surprise : tous les camps habituels se retrouvent divisés. Droite contre droite, socialistes contres socialistes, écologistes contre écologistes, féministes contre féministes, etc. Les positions sont tranchées mais la confusion règne, ce qui a le don d'agacer le monde politique, désireux d'en finir au plus vite avec cette histoire, pour retrouver les « vrais problèmes » des Français.

  • La crise dans laquelle la France et l'Europe sont en train de s'enfoncer n'est pas seulement financière et économique, mais concerne tout un modèle de société. Car les dérives identitaires pourraient se révéler une véritable bombe à retardement.
    Dans un moment particulièrement délicat de transition entre un ancien en voie de dérèglement et un neuf en pointillés, un péril nous menace. Celui de l'enfermement de chacun dans ses certitudes, désignant l'autre comme un bouc émissaire, coupable de toutes ses souffrances. Un danger qui prend notamment la forme de crispations identitaires et religieuses, voire d'un nationalisme agressif et de racismes.
    Une telle montée des risques se comprend mieux si on la situe au sein des modalités historiques nouvelles de fabrication de l'identité dans nos sociétés individualistes. Jean-Claude Kaufmann livre une pièce essentielle au dossier, en appuyant une vive interpellation politique sur les résultats d'enquêtes menées sur la vie quotidienne en France depuis une trentaine d'années.

  • Cachez ces fesses que nous ne saurions voir ! Dans l'hémisphère Nord, la guerre des fesses sévit avec rage. À coups de régimes, de bistouri, sous la bannière tyrannique de la taille mannequin, il n'est question que de trancher dans ces rotondités. Mais côté Sud, le booty règne en sa pleine gloire callipyge, assumée, sacralisée.
    Si le nez de Cléopâtre, en son temps, eût changé la face de la terre, le galbe des fesses préside, aujourd'hui, au train du monde. Jean-Claude Kaufmann a enquêté sur ce conflit planétaire et sur cette dictature des normes qui évoluent selon les modes et les époques.

  • Un classique de Kaufmann complété par une nouvelle préface. Par l'étude du linge, de sa propreté et de son rangement, le lecteur comprend combien le couple est une unité fragile où beaucoup de choses doivent demeurer cachées.

  • Le matin qui suit la première nuit d'une rencontre n'est pas un moment comme les autres.
    Dans cet instant décisif peut naître une véritable histoire d'amour. c'est sur ce moment très particulier que jean-claude kaufmann porte un regard neuf. d'une plume limpide et colorée, il nous entraîne sur la trace de personnages auxquels il nous est facile de nous identifier. il ne s'agit pourtant pas de roman, mais de faits réels. le moindre geste (le petit bisou pour masquer les blancs de la conversation, la soudaine pudeur à la sortie du lit) est passé au crible sociologique et nous apparaît dans toute sa signification.
    Loin des discours stéréotypés, il nous fait découvrir comment les choses se passent concrètement aujourd'hui dans les tout débuts de la vie à deux. et comment elles sont en train de changer.

  • La table est le petit théâtre des familles : avec ses jeux de rôle, ses répertoires imposés (raconter sa journée), ses délices et ses crises. Car le face-à-face rapproché provoque le meilleur comme le pire. La table est une épreuve de vérité, qui dit l'état exact des relations conjugales et parentales. Dans cet ouvrage, l'auteur montre en effet qu'il n'y a pas une, mais deux histoires de l'alimentation : celle des comportements alimentaires, mais aussi celle des repas, qu'ils entretiennent ou qu'ils défont. Difficile de faire la cuisine quand il ne s'agit pas seulement de préparer à manger, mais de fabriquer du lien social. L'auteur croise à sa manière témoignages vivants, où chacun pourra se reconnaître, et analyses serrées, nourries d'une érudition historique jamais indigeste. Sans oublier sa plume savoureuse. Un régal.

  • Certaines expressions résument l'esprit d'une époque. L'obligation d' « être soi-même » est le mot d'ordre de la nôtre. Tous se passe comme si nous avions un « soi », une identité construite en bloc, définitivement stable et qu'il faudrait affirmer pour être reconnu comme une personne différente, originale. Ce « soi-même » si revendiqué existe t-il vraiment ?
    Jean-Claude Kaufmann, pour avoir perçu le sens de nos comportements les plus anodins, nous connaît mieux que personne. Il inflige ici une sévère et utile correction à quelques-unes de nos croyances les mieux ancrées.
    Non, il n'existe pas de « soi » traversant la vie, égal à lui-même. Il n'existe même pas de « centre » à l'intérieur de nous. Notre identité est extraordinairement multiple et changeante, tissée de moments parfois infimes où chavire tout ce que nous sommes. Je n'est jamais autant Je que lorsqu'il s'invente différent.
    Le sociologue analyse ici ces moments précis où tout bascule, où nous changeons d'identité et devenons tout autre. Que se passe-t-il en nous à ces instantsoe Quels sont les mécanismes, les règles, les étapes ou même les ruses qui les dirigent ? Entre déterminisme social et liberté du sujet, il ouvre une troisième voie en convoquant différentes sciences humaines comme la psychologie, l'anthropologie ou la philosophie. Sa réflexion s'appuie sur le concret des grandes enquêtes menées (Agacements, Premier matin) pour rester toujours au plus proche de nos préoccupations. Un livre novateur à la recherche de ce nouveau savoir-être auquel nous aspirons tous, par-delà toute injonction identitaire, ou absence de repères : un savoir s'inventer différent pour être enfin soi-même.

  • Certaines expressions résument l'esprit d'une époque.
    L'obligation d'" être soi-même " est le mot d'ordre de la nôtre. Mais " soi-même " existe-t-il vraiment ? Jean-Claude Kaufmann inflige ici une sévère et utile correction à quelques-unes de nos croyances les mieux ancrées. Non, il n'existe pas de " soi " traversant la vie égal à lui-même. Notre identité est extraordinairement multiple et changeante : tissée de moments parfois infimes où bascule tout ce que nous sommes.
    Je n'est jamais autant je que lorsqu'il s'invente différent. Et c'est très bien ainsi Ce livre novateur, où la réflexion s'appuie sur le concret des grandes enquêtes menées par l'auteur (Premier matin, Agacements), ouvre la voie de ce nouveau savoir-être, ni rigidité illusoire, ni absence de repères, auquel nous aspirons tous.

  • Quelles forces nous poussent chaque jour à ranger, épousseter, faire les vitres et laver ?
    Dans le domaine ménager, le moindre geste n'est jamais anodin et repose sur des mécanismes d'une précision et d'une subtilité stupéfiantes. Il importe notamment de prendre en compte les émotions et les sensations. Car, entre plaisirs, agacements et coups de nerf, ce sont elles qui nous poussent à l'action. C'est le coeur qui décide ! Le monde sensible a ses raisons que la raison ignore...
    Édition revue et corrigée par l'auteur Préface inédite de l'auteur

  • Plongée en images et en témoignages dans une journée exceptionnelle, c'est l'aventure du Grand jour, des années 1940 à aujourd'hui, que retrace ce beaulivre.
    Il est la première histoire du mariage racontée par les Français eux-mêmes.
    Une histoire éclairée par la plume alerte et accessible de Jean-Claude Kaufmann. De la diversité des expériences au fil des décennies, le célèbre sociologue dégage une évolution étonnante des mentalités et des rituels.
    De la Seconde Guerre mondiale à nos jours, nous avons radicalement changé de société. La modernité a imposé des règles du jeu fondées sur le droit de la personne à inventer sa propre vie. Ainsi, le mariage est devenu une affaire personnelle et non plus celle de la famille ou de la communauté. Après un temps de révolte contre l'institution, la cérémonie du mariage est aujourd'hui rêvée de plus en plus fort par le couple et son organisation ne cesse de monter en puissance. Réussir son mariage est devenu un défi.
    Une cinquantaine de couples livrent ici souvenirs, émotions, et temps forts du Jour J.
    Ils ouvrent leurs albums photo au charme tantôt suranné, tantôt résolument contemporain. Ces archives personnelles sont accompagnées d'une iconographie riche et pétillante : cartes postales, magazines, pièces montées, wedding cakes, robes de princesse, rubans et fleurs. Tout l'univers du mariage est au rendez-vous!

empty