Littérature traduite

  • Petit bourg

    Jian Yu

    Avec Yu Jian nous découvrons un petit bourg perdu au nord de l'Amérique, nous le découvrons avec le regard d'un poète chinois contemporain. Dans ce pays si loin de chez lui, il est un observateur tous sens en éveil et, au beau milieu des mille détails de la vie quotidienne, il remarque «parfois un immortel (qui) fait son apparition dans un supermarché».
    Petite ville où il ne se passe pas grand chose assurément, mais ses yeux amusés peuvent y observer que «la classe ouvrière conduit une tondeuse à gazon comme un char d'assaut» ou bien cette Américaine dont «la poitrine généreuse déborde du lit du fleuve». Il lui arrive aussi de s'apercevoir qu'«au gibet d'un poteau de basket / un professeur-démon a été pendu sous la forme d'un filet»

  • Un vol

    Jian Yu

    Yu Jian, dans son avion, " boit au banquet des planètes ". Il traverse l'espace et le temps, dialoguant avec l'Himalaya et T. S. Eliot, se remémorant la Révolution et le maoïsme, raillant les touristes chinois des canaux d'Amsterdam, pour enfin atterrir et arriver à Gand, sans jamais quitter le haut plateau où " les hommes et les dieux vivent en voisins ". Ce long poème narratif qui épouse le déroulement d'un vol évoque un voyage à la fois réel et symbolique.

empty