Littérature générale

  • Marguerite Duras

    Laure Adler

    Qui était Marguerite Duras ? Experte en autobiographie, professionnelle de la confession, elle a pris tant de masques et s'est tellement plu à brouiller les pistes que c'est presque une gageure de vouloir distinguer la vérité de la fiction. Ce qu'il y a dans les livres, disait-elle d'ailleurs, est plus véritable que ce que l'auteur a vécu.
    Fruit des relations amicales que Laure Adler eut avec elle pendant une douzaine d'années, et de patientes recherches, cette biographie, sans avoir la prétention de dire la vérité du personnage, tente cependant de démêler les différentes versions que Marguerite Duras a données de sa vie. Elle essaie d'éclairer les zones d'ombre que l'écrivain a mises en scène avec tant de talent : la relation avec l'Amant à la fin de l'enfance, son attitude pendant la guerre et la Libération, ses passions amoureuses, littéraires et politiques. Car la vie de Marguerite Duras fut aussi celle d'une enfant du siècle, d'une femme profondément engagée dans les combats de son temps.

    En stock

    Ajouter au panier
  • A partir d'entretiens et d'archives, l'auteure met en scène une centaine de journées particulières qui ont forgé F. Mitterrand et influé sur son parcours personnel et ses combats politiques, du 26 octobre 1934, où le jeune étudiant d'Angoulême débarque à Paris, à ses derniers instants.

  • Florence, Suzanne, Judith. Elles forment une sarabande dans ma tête. Leur amitié m'a construite et m'a rendue différente. Avec elles, j'ai ressenti ce à quoi nous ne pensions jamais, ce que vivre signifiait. L. A.

    Une nuit d'été, la narratrice se réveille, submergée par une vague de souvenirs qu'elle croyait enfouis dans l'oubli. Sous ses yeux défilent les vies des trois amies avec qui elle a grandi, trois femmes aux destins poignants, trois parties d'elle, qu'elle décide soudain de rassembler.

  • Un essai sur les femmes et le féminisme à travers le regard d'intellectuels ou d'artistes masculins qui ont milité pour l'émancipation féminine : Stéphane

  • Courtisanes, demi-mondaines ou filles à numéro, qui furent-elles ? Comment se déroulaient leurs journées ? Quelle fut leur condition ? Cet ouvrage retrace la vie quotidienne des prostituées en France et leur évolution au cours d'un siècle.

  • A ce soir

    Laure Adler

    • Folio
    • 16 Janvier 2003

    " au moment de prendre le bain, j'ai enlevé ma montre, une montre offerte par l'homme que j'aime et où l'artiste a inscrit sur le cadran, en demi-cercle, à ce soir.
    J'ai constaté que le cadran était totalement embué. on dit que la peur crée des sécrétions toxiques. à ce soir était comme effacé. la date, elle, était bien visible. treize juillet. dix-sept ans après la mort de rémi. le texte qui suit s'est imposé à moi juste après. il a surgi de la nuit. " soupçonné d'un complot contre le chef de l'état français, celui que l'on surnomme " le prince " et dont il fut pourtant l'ami et le confident, le célèbre professeur mariani, spécialiste de l'antiquité romaine mais aussi homme de lettres et de femmes, menacé d'arrestation, n'a d'autre choix que la fuite et l'exil.
    Après trente ans d'absence, son village natal du sud de l'italie accueille avec chaleur et ironie le retour de l'enfant prodigue. soudain replongé dans le décor d'une jeunesse passionnée, en quête de l'obsédant souvenir de laura autrefois aimée d'un amour furieux, mariani est cependant confronté au fascinant journal d'un scribe gaulois qui accompagna les légions de césar. à l'abri, croit-il, des persécutions, mariani traduit fiévreusement les récits du scribe.
    Sous la pointe du calame, l'antiquité déploie ses fastes cruels ; flamboyant et énigmatique, l'imperator, méprisant les signes, ne craint pas les ides de mars. mais à la nuit tombée, les sicaires du prince sont embusqués ; déjà dans les rues du village rôdent les chasseurs de manuscrits. mariani ne voit rien. il attend laura...

  • Elles s'appelaient Divine, Elisa, Marie en Tête, Marie Coups de Sabre, Marguerite, Aglaé, Caca, Bijou, Olympia, Pépé la Panthère, Poil ras, Poil long, Crucifix, Irma, Amanda, Octavie, Belle Cuisse, Titine, Pieds fins, Paulette, La Grimpée, Gina, Nana, Fernande, Rosa...
    On les nommait courtisanes, filles de joie, de nuit, d'allégresse, de beuglant, d'amour, filles en circulation, filles à parties, à barrière, pierreuses, soupeuses, marcheuses, cocottes, hétaïres, horizontales, trotteuses, visiteuses d'artistes, lorettes, frisettes, biches, pieuvres, aquatiques, demi-castors, célibataires joyeuses, vénus crapuleuses...
    A travers le récit de la vie de ces femmes d'amour, Laure Adler voudrait qu'enfin justice leur soit rendue. Ni obscènes, ni esclaves, les prostituées ont marqué du sceau du désir qu'elles inspiraient toute une histoire des moeurs.

    Laure AdIer, éditeur, journaliste à France Culture et à Canal Plus, est une spécialiste de l'histoire des sentiments. Après Secrets d'alcôves, histoire du couple de 1830 à 1930 (Hachette 1983), elle a publié L'Amour à l'arsenic : histoire de Marie Lafarge (Denoël, 1986).

  • Une jeune fille vierge se marie avec un jeune homme chaste. La soirée se termine dans l'alcôve conjugale. La nuit sera longue... Ne commencez jamais votre mariage par un viol, disait Balzac en 1830. On comprend que ce soit d'abord les médecins qui se penchent sur le couple. Soucieux des dégâts accomplis sur le corps de la femme, parfois de façon irrémédiable, ils tentent d'instaurer un ordre moins brutal, mais largement codifié : leurs manuels d'hygiène vont édicter, et pour longtemps, une cartographie du coït matrimonial. Que se passe-t-il dans le lit des époux ? Et surtout que doit-il s'y passer ? L'adultère, inévitable avatar de la situation conjugale, révèle la profonde inégalité entre les hommes et les femmes. Sans rencontrer d'approbation, l'adultère du mari fait l'objet d'une grande tolérance, alors que la femme qui le commet est une criminelle. Le combat pour le divorce fait rage : voté en 1792, supprimé en 1816, il ne sera rétabli qu'en 1884. Ce sont les femmes qui, par milliers, le demandent.
    Comment naissaient, vivaient et se défaisaient les couples ? Les histoires se perdent, mais les écrits restent à partir desquels se réécrit l'Histoire : littérature médicale, juridique, romanesque, théâtre, jettent aujourd'hui toute la lumière sur "un bonheur conjugal" qui n'a pas toujours fait bon ménage avec l'amour.

  • Femmes hors du voile

    Laure Adler

    • Chene
    • 1 Octobre 2008

    La vision occidentale réduit souvent l'existence des femmes en islam au voile, au mariage arrangé, à la violence et au terrorisme. a cause des préjugés ou de l'image globale que l'on a des pays islamiques, on a tendance à mettre les femmes dans le même ';sac médiatique';. pourtant, le statut de la femme varie fortement d'un pays à l'autre. ainsi en arabie saoudite, une femme n'a pas le droit de conduire, mais au pakistan elle peut accéder à la fonction de président. les koweïtiennes ont obtenu récemment le droit de vote et d'éligibilité. la réforme du code de la famille affranchit les marocaines : demeurer au domicile conjugal et refuser la polygame. le prix nobel de la paix attribué à shirin ebadi, une première pour une femme musulmane, a attiré l'attention du monde sur la lutte des iraniennes pour l'égalité des droits. au-delà des frontières des pays, le texte de laure adler et les photographies d'isabelle esraghi invitent à découvrir ces femmes dans l'islam, dans leurs diversités et leurs ressemblances.

  • A partir d'entretiens et d'archives, l'auteure met en scène une centaine de journées particulières qui ont forgé F. Mitterrand et influé sur son parcours personnel et ses combats politiques, du 26 octobre 1934, où le jeune étudiant d'Angoulême débarque à Paris, à ces derniers instants.

  • Du XVIIe siècle à nous jours, l'ouvrage propose un choix de lettres émouvantes, passionnées ou témoignant de la culture scientifique ou politique de celles qui les ont écrites.
    Une cinquantaine de femmes épistolières sont ainsi évoquées, de la princesse Palatine, belle-soeur de Louis XIV à la poétesse américaine Sylvia Plath, en passant par les incontournables George Sand, Colette, Anaïs Nin, Marguerite Yourcenar.

  • L'affaire Lafarge : l'histoire de Marie Cappelle marie presque de force Charles Lafarge. Peu de temps aprs le mariage celui-ci meurt empoisonn... Marie tait-elle coupable?

  • " Ce qui semble apparaître dans cette terra incognita qu'est la littérature épistolaire féminine, c'est qu'elles en ont fait - quoi qu'en disent certains grincheux - leur affaire à elles, leur genre à elles, leur butin, leur trésor, leur carapace, leur habitacle, leur oxygène, leur souffle vital". Laure Adler

  • « Lire, c'est oublier, tout oublier, y compris ses lectures passées, toutes ces histoires qui sommeillent dans nos arrière-mémoires et qui ne demandent qu'à resurgir à l'improviste, ces pages entières qui nous tombent dessus - mais jamais, justement, quand on lit, quand on lit vraiment. Lire, c'est dégager le terrain, faire table rase, retrouver l'innocence.

  • Est proposé un choix de peintures, dessins et photographies du Moyen Age à l'époque contemporaine, consacré au thème de l'amante fatale. Avec également une réflexion sur une thématique longtemps laissée aux seuls mains et regards des hommes.

  • Dresse le portrait d'une cinquantaine d'auteures liées par la même soif d'écriture, depuis le Moyen Age jusqu'à l'époque actuelle : Hildegarde de Bingen, Christine de Pisan, Marguerite Yourcenar, Anaïs Nin en autres. Les obstacles qui se sont sans cesse dressés devant elles les ont vouées à un anticonformisme qui les mettait en danger mais écrire était pour elles une question de survie.

  • À Joëlle Gayot, Pierre Bergé s'est confié dans cinq numéros de l'émission À voix nue, diffusée sur France Culture. Parce que la parole s'envole et que les écrits restent, ils ont décidé tous deux de poursuivre ces entretiens pour en faire un livre. On y voit Pierre Bergé enfant d'anarchistes, défenseur de la cause homosexuelle, grand mécène de la politique, des arts et de la presse, grand lecteur, mélomane, affairiste de talent, esthète, viscéralement de gauche.
    Ces entretiens sont prolongés par des conversations entre Pierre Bergé et Laure Adler, qui nous font découvrir un autre visage de cet homme à part, notamment ses goûts en littérature, de Louise Labé à Julian Barnes en passant par Villon, Clément Marot, Flaubert (son écrivain préféré !), Proust, Stendhal, Rimbaud, Apollinaire, Genet, Jelinek, Coetze, Philippe Roth.

  • Ces entretiens brossent le portrait intellectuel de G. Steiner, dévoilant ses années de formation et la genèse de son oeuvre de critique littéraire et philosophique. ©Electre 2014

  • Marguerite Duras n'aimait pas voyager. Elle a certes vécu jusqu'à la fin de son adolescence en Indochine, mais les descriptions de paysages du bout du monde dont son oeuvre abonde relèvent plus de l'imaginaire que du souvenir, et c'est d'une relecture de L'Ancien Testament qu'elle s'inspirait pour décrire la lumière et l'espace de Palestine.
    Laure Adler, qui a de Marguerite Duras et de son oeuvre une connaissance profonde et empathique, a composé un itinéraire qui, de la mer à la mort, en passant par le temps suspendu des dimanches aux colonies, par l'Italie des soirs d'été " où le Campari apaise la soif des amants ", nous entraîne à la redécouverte d'une oeuvre parmi les plus originales du XXème siècle. " Tout bouge, tout tremble, tout tangue quand son écriture nous prend ", écrit Laure Adler. " Duras nous envoûte, nous déstabilise et nous entraîne à marcher dans les rues en gardant les yeux grands ouverts sur l'apparente banalité du monde. " Duras avait le goût des maisons et des lieux où inventer à partir de trois fois rien un monde, son monde. Son appartement des Roches-Noires à Trouville fut un de ces lieux magiques. Dominique Issermann qui y fut sa voisine nous invite, à travers les trente photographies qui ponctuent ce livre, à revisiter l'univers de Marguerite Duras : sa maison, ses objets - coquillages, vestiges divers rejetés par la mer, bouts de tissus, vaisselle ébréchée, menus trésors amoureusement collectés et disposés, qui lui étaient à eux seuls tout un voyage.
    Pour la première fois dans notre collection : des photographies en couleur.

empty