• L'année 2010 a marqué le cinquantenaire de l'attribution du Prix Nobel de Littérature à Saint-John Perse. L'occasion d'une diffusion nouvelle de cette oeuvre auprès du public étudiant et universitaire, cette année du cinquantenaire fournissait le motif d'une transmission renouvelée, en dehors même des connaisseurs, en un moment où tant de mutations sont intervenues au cours des dernières années, dans les approches critiques. La nouvelle anabase se devait d'être au rendez-vous de cette commémoration.

  • Signe des temps sans doute, cette nouvelle revue entièrement consacrée à Saint-John Perse est issue d'un site internet dédié à l'auteur d'Eloges (www.sjperse.org) créé en 2002. Une revue de ferveur qui se met en cheminement nouveau de la présence dans notre horizon, de cette oeuvre tellurique entre toutes.
    Ouvertes sur une critique qui a su effectuer les mutations nécessaires à un éclairage exigeant, La nouvelle anabase accueillera également la parole des écrivains et des artistes à propos du Prix Nobel de littérature 1960. Ce premier numéro réunit entre autres des articles de Patrick Chamoiseau, d'Ernest Pépin, de Claude Vigée, de Fortuné Chalumeau, ainsi que des analyses de Loïc Céry, Pierre Brunel, Christine Januel, François Le Roux, etc.

  • L'ouvrage en trois volumes propose une étude critique et une anthologie commentée de l'ensemble des textes consacrés par Édouard Glissant aux questions de l'histoire et des mémoires de l'esclavage. Prenant en compte les différents genres pratiqués par l'écrivain (essai, roman, poésie, théâtre), ces textes sont pour la première fois étudiés dans leur intégralité (volumes 1 et 2 : étude critique), impliquant une pensée capitale et une représentation plurielle de l'esclavage. L'anthologie commentée (volume 3) rassemble des extraits significatifs de ces textes.
    Dans ce premier volume (premier temps de l'étude critique), il s'agit autant de rendre compte d'une pensée déterminante de l'histoire où Glissant prône un « rassemblement des mémoires » et une « impétuosité de la connaissance », que de rassembler les mémoires de l'oeuvre elle-même, dans son foisonnement et son éminente précision.

    Cette édition répond au besoin qui se fait sentir depuis plusieurs années, tout à la fois d'une mise en perspective raisonnée à propos du regard porté par Édouard Glissant sur l'esclavage tout au long de son oeuvre (relevant d'une véritable « matrice » de ses écrits), et d'une sélection représentative des lieux clés de cette oeuvre portant trace d'une réflexion et d'une représentation amples autour de ces questions, sur plus de cinquante ans de création. Une pensée qui nous est plus que jamais indispensable aujourd'hui, partout dans le monde.

  • L'ouvrage en trois volumes propose une étude critique et une anthologie commentée de l'ensemble des textes consacrés par Édouard Glissant aux questions de l'histoire et des mémoires de l'esclavage. Prenant en compte les différents genres pratiqués par l'écrivain (essai, roman, poésie, théâtre), ces textes sont pour la première fois étudiés dans leur intégralité (volumes 1 et 2 : étude critique), impliquant une pensée capitale et une représentation plurielle de l'esclavage. L'anthologie commentée (volume 3) rassemble des extraits significatifs de ces textes.
    Dans ce deuxième volume (second temps de l'étude critique), sont envisagées les modalités selon lesquelles Édouard Glissant formule une pensée inédite de l'histoire et une éthique de la mémoire qui visent à renverser les gouffres issus de la traite et de l'esclavage.

    Cette édition répond au besoin qui se fait sentir depuis plusieurs années, tout à la fois d'une mise en perspective raisonnée à propos du regard porté par Édouard Glissant sur l'esclavage tout au long de son oeuvre (relevant d'une véritable « matrice » de ses écrits), et d'une sélection représentative des lieux clés de cette oeuvre portant trace d'une réflexion et d'une représentation amples autour de ces questions, sur plus de cinquante ans de création. Une pensée qui nous est plus que jamais indispensable aujourd'hui, partout dans le monde.

  • Ce deuxième numéro de la revue propose sous un signe fédérateur la "mantique du poème" (art de la divination) : * un essai didactique consacré à une présentation de poèmes : Poétique de l'écart, poésie de la braise, par Loïc Céry et Esa Hartmann.*un dossier philologique à propos de toutes récentes découvertes primordiales sur la génèse de Vents : dossier spécial réalisé par Christian Rivoire et Loïc Céry.* Une suite d'études critiques établie autour des oeuvres.

empty