Finitude

  • Dans la lignée de Borgès et d'Alberto Manguel, grands amateurs de livres imaginaires, Philippe Claudel brosse le portrait d'une kyrielle d'écrivains en puissance dont les livres n'ont jamais vu le jour. Ces non-écrivains de non-livres se sont vus empêchés d'écrire pour bien des raisons, parfois bêtement prosaïques, parfois pathétiques, hilarantes, voire complètement loufoques. C'est un véritable inventaire à la Prévert d'échecs littéraires ! Irrésistiblement drôle.

empty