Livres en VO

  • Higher ground

    ,

    • Lannoo
    • 29 Novembre 2016

    The highlands as a place of refuge for the European population. No one knows whether it will ever be possible to return.
    In Higher Ground, Magnum Photographer Carl De Keyzer depicts a fictitious world in which people have fled from the tidal wave. It inspired the famous French author Philippe Claudel to write the short story Ararat in which he examines the psyche of De Keyzer's characters. The result is an intriguing and prophetic book - cinematic, poetic, apocalyptic. Higher ground is the sequel to the highly praised Moments before the flood.
    "The most important thing, it seems to me, is to pretend. To go on pretending. I can't help thinking that none of this is real." "Please forgive me, but I no longer speak to anyone except God." "The funniest thing is that my son, who wasn't awake on the morning I wanted to take this trip - my son whom I'd left sleeping in the hired apartment - do you know what his first name is? Noah. Yes. Noah. I'm not making it up." Les montagnes comme refuge pour la population européenne. Personne ne sait si un retour sera encore possible.
    Carl De Keyzer, photographe de l'agence Magnum, imagine dans Higher Ground un monde où les gens se sont réfugiés pour échapper au déluge. Ce monde a inspiré à l'écrivain Philippe Claudel la nouvelle Ararat, dans laquelle il se penche sur la psyché des personnages de De Keyzer. Cela donne un ouvrage intrigant et prophétique - à la fois cinématographique, poétique et apocalyptique.
    Higher Ground est la suite du très applaudi Moments before the flood.
    « Ce qui me semble le plus important, c'est de faire semblant. De continuer à faire semblant. Je ne peux pas m'empêcher de penser que tout cela n'est pas réel. » « Je vous prie de m'excuses, mais je ne parle plus qu'à Dieu. » « Le plus drôle, c'est que mon fils qui ne s'est pas réveillé le jour où j'ai voulu faire cette excursion, mon fils que j'ai laissé dormir dans l'appartement de location, savez-vous comment il se prrénomme ? Noé. Oui. Noé. Ça ne s'invente pas. »

empty