• Sandrine Rochel raconte son combat judiciaire pour faire reconnaître l'inceste dont elle a été victime, et de la part de son père, et de celle de sa mère.

    C'est l'histoire d'une résilience et d'un combat qu'elle a gagné : son père a été condamné à sept ans de prison ferme et sa mère à cinq ans.

    C'est la première fois qu'un couple de parents est condamné et que l'inceste maternel est dénoncé de la sorte.

    Notre société est aujourd'hui un lieu où les faits divers et crimes sont systématiquement relatés au public, où l'on culturalise le crime pour l'exorciser avec des films, des romans tels que « Petite table, sois mise » d'Anne Serre qui parle d'inceste sur un ton léger.

    Ici, l'auteur « remet les pendules à l'heure » et raconte son enfer, un témoignage cru et sans tabou, qui raconte par exemple la totalité du déroulement de son procès. Une réalité difficile à lire, mais indispensable.

empty