• Je suis née en novembre 1944 dans un village de 350 habitants, Peyraud, situé au nord de la vallée du Rhône ardéchoise.

    Le fleuve avait envahi la vallée et ce fut compliqué de ramener ma mère et moi de la maternité d'Annonay.

    Mon père faisait les trois huit à la gare de Saint Rambert d'Albon, pour lui la journée comptait double, car il cultivait aussi les lopins de terre reçus en héritage. Ma mère, Maria, est née en 1914 à Saint-André-en-Vivarais, dans un rude village du haut Vivarais, balayé l'hiver par la Burle, un vent glacé venu du nord.

    Mes deux soeurs et moi allions à l'une des deux écoles du village, la libre bien sûr, la laïque, c'était pour les enfants de mécréants. Quatre années et demi me séparaient de ma soeur aînée André dite Dédée... et oui il y avait eu la guerre !

    C'est cette vie modeste, la mienne, la vie ordinaire d'une petite paysanne ardéchoise que je vais vous conter.

  • This first monograph on the extraordinary Afro-Brazilian sculptor Sonia Gomes (born 1948) brings together around 100 images of her works. The book traces the path of this artist who, by transforming found and donated materials such as fabric and wire by twisting, tying and sewing, creates sculptures that describe her history as an artist of African descent. Born in Caetanópolis, a town with an important textile industry, Gomes grew up in the midst of textile factories and the strong presence of her grandmother?a black woman, a healer and a midwife, who taught her everything about the basics of sewing. The book includes essays by curators Ricardo Sardenberg and Solange Farkas, as well as a textual work by artist Paulo Nazareth made especially for this volume.

empty