Langue française

  • Toriki sutra

    Pen Huang Tseu

    Qui est Toriki ?
    Né en 1276 dans la province de Honan, Toriki se met à l'étude sous la direction du grand maître Zen, Basho.
    Parvenu à l'illumination en 1556 il enseigne à son tour.
    Et, ce jusqu'à sa mort survenue en 1722.
    Pris de doutes, au sujet de sa réalisation, il se réincarne en 1847 pour se remettre à l'étude, cette fois sous la direction d'un autre grand maître : Sigmund Freud.
    Certain d'être alors parvenu à la vérité, il quitte son corps en 1934.
    Ses disciples sont très, très peu nombreux. Et d'approche difficile.
    Voici le précieux sceau que nous a laissé le maître.

  • Cet Ouvrage est comme un catalogue d'exposition. « Exposition », de quoi ? De photographies ?
    Oui ; et non :
    Il ne s'agit pas de ces photographies que l'on trouve sur un passeport, photo, dites, d'identité.
    Mais de celles qui sont des Portraits.
    "Portraits", ici, de feuilles, de fleurs. En un noir et blanc qui est proche des lithographies ou d'Eaufortes.
    Avec en regard, des textes courts qui sont comme des Poèmes Proches des Haïhku Japonais.
    Ou des Roubayat d'Omar Khayham.
    Il faut se souvenir de ce que, en Grec, Poein veut dire : donner l'Être Donner naissance.
    Et que Frédérick LEBOYER est l'auteur, universellement connu de :
    « Pour une naissance sans violence » non pas, ouvrage de médecine ou d'obstétrique mais oeuvre littéraire.

empty