Langue française

  • Il n´est plus dans les moeurs de s´épancher en vers. Et pourtant poésie a gardé sa fraîcheur. J´ai voulu rendre hommage à d´honnêtes confrères dont certains, disparus, sont pleurés par les leurs. Notre métier n´est plus divisible en deux camps : chirurgie d´un côté, médecine de l´autre. De nouveaux aspects sont nés depuis quelques vingt ans et pour les magnifier, ils ont besoin d´apôtres. Afin de classifier les aimables docteurs, la science typologique est grandement utile. Montrer quelques portraits ne fut pas inutile. Et pour les mieux saisir chacun dans leur métier, j´ai, par quelques croquis, mis en situation ces collègues tellement appréciés. Puisses-tu, ô lecteur, aimer la dérision et avoir du plaisir à lire cet essai sur les représentants de notre profession. Bien sûr, étant conscient que ce n´est pas parfait, je demande indulgence et même compassion...

empty