Littérature générale

  • Voici le 1er livre d'humeur consacré à la période inédite vécue par les français en avril/mai 2020.
    Il rassemble les meilleurs dessins, photos, montages, commentaires facétieux qui ont circulé pendant cette période sur les réseaux sociaux.
    Ce petit livre, par son contenu, peut être mis entre toutes les mains, et par son format, dans toutes les poches.
    Il constitue un charmant cadeau et une bonne action puisque l'intégralité des droits d'auteurs sera versée aux deux associations :
    - La Fondation des hôpitaux de France - et La Voix de l'Enfant.
    Nous espérons que ce livre connaîtra le même succès que « Sous les pavés, la plage », qui avait rassemblé les meilleurs slogans des événements de Mai 68.

  • Stèle pour edern

    Arnaud Le Guern

    Hallier maudit, Hallier bandit, Hallier fripouille, Hallier pirate borgne, Hallier trafiquant de " l'or du temps "...
    Jean-Edern Hallier : une sainte ordure sur laquelle il est interdit de se taire. Urgent : jouir en mots sur la carcasse pourrissante et sublime de Hallier ! C'est mon Edern perso ultravivant que je balance dans la viande amorphe de l'époque tiédasse : l'écrivain monstrueux, le Quichotte cyclopesque à la tête des Zorros métaphysiques de L'Idiot international, le boxeur qui danse et cogne en duo avec Philippe Sollers, le sanglier échappé de ses forêts bretonnes féeriques...
    Ce livre est tout sauf un petit objet littéraire vaguement biographique. Hallier se fout des biographes, on demande des écrivains ! Pour Edern, une Stèle, une Intifada sculptée religieusement par le vent. Musique, rythme, swing, claquement de doigts : voici un western où les Colts trinquent d'une balle, un chorus plein de flammes, un solo sur le même t'aime, un sprint syllabique sur les hautes cimes du Mont-Littérature.
    Jean-Edern est là, planqué dans chaque phrase, sa voix, son souffle, son sourire frankensteinien. Le désordre comme unique mot d'ordre et l'anarchie tendue jusqu'à sa mystique cachée : je style donc je suis !

  • Après le succès international du précédent livre de roland jacquard au nom d'oussama ben laden, devenu un best-seller mondial avec des traductions dans une vingtaine de langues, ce deuxième ouvrage ouvre les archives secrètes d'al-qaida, faisant découvrir les futures menaces, y compris en france, de l'organisation terroriste et les noms de ceux qui peuvent succéder à oussama ben laden.
    Un document choc déjà salué par les médias français (le figaro magazine, paris-match, tf1, europe 1) et internationaux (herald tribune, wall street journal, cnn, time magazine), comme un livre passionnant, bourré de révélations, de documents et de photos inédits. l'auteur a été amené à s'exprimer sur le sujet devant les parlements français et européen, le congrès américain, l'onu, l'institut des hautes études de défense nationale.
    Et il a été consulté par la présidence de la république française et le conseil de l'europe sur les menaces futures du terrorisme de masse, représentées par al-qaida et oussama ben laden.

  • Le 11 septembre 2001, le monde entier est assommé : new york et washington sont en feu.
    Ces actions d'éclat sont attribuées par les services secrets à oussama ben laden, jusqu'alors bien peu connu du public. roland jacquard ouvre ses dossiers et nous dit qui est ce milliardaire arabe. quels sont ses objectifs ? qui sont ses militants ? ses kamikazes ? ses terroristes qui constituent sa fraternité, véritable nébuleuse qui agit de l'algérie aux philippines ? quel est son financement ? qui sont ses taupes, ses relais en france, à londres, en allemagne ou en amérique du nord ? quelles sont leurs opérations du world trade center (déjà !) aux ambassades américaines en afrique orientale, de l'assassinat de touristes à louxor ou de marines en arabie saoudite à l'explosion d'un destroyer à aden ? quelles sont les menaces en france et en europe occidentale ? doit-on craindre les effets mortels des armes nouvelles (bactériologiques, chimiques ou nucléaires) ?
    Avec des faits, des noms, des documents, des précisions, roland jacquard y répond.

  • Avec de la volonté, on arrive. C'est la leçon de ce récit autobiographique d'un jeune Zaïrois. Il rêve de la France pour une vie meilleure et fuit les tares de l'Afrique (situation politique, corruption, etc.). Victor entame un périple qui durera plusieurs années par le Congo-Brazzaville, le Gabon, Cabinda (en pleine guerre indépendantiste). Il devra multiplier les petits boulots pour manger, se déplacer... Ce long voyage est aussi une plongée dans l'Afrique profonde (coutumes, nourriture) soutenu par sa volonté et son optimisme, Victor va y arriver.

  • A travers ces chroniques, un Albanais décrit la décrépitude, les absurdités et la pesanteur du régime communiste à bout de souffle.
    Ces chroniques dépeignent avec dérision et tristesse la société où il a grandi et qu'il voit disparaître.
    Le style est alerte, les personnages typés, drôles et attachants : ce texte est en même temps un témoignage d'histoire contemporaine et une oeuvre littéraire.

  • Des rives de la méditerranée aux confins de l'inde, le monde est un chaudron oú pakistan menaçant par ses convulsions et sa bombe nucléaire, des attentats à bombay qui exacerbent les tensions entre l'inde et son voisin, la guerre à mort entre le hamas et israël qui rappelle que toute solution ne peut être que politique, le guêpier afghan, l'impasse sanglante irakienne, les mystères syriens, les déchirures libanaises et enfin le retour de la russie dans le caucase, ses convoitises en asie central et l'hégémonie énergétique qu'elle souhaite imposer, voici quelques uns des risques qui planent sur le monde.
    Paradoxalement, le seul élément stabilisateur ne serait-il pas l'iran ? ce pays, irrigué par la culture multimillénaire de la perse, a de nombreux atouts: pivot de l'islam chiite, des réserves en hydrocarbures parmi les plus importantes du monde, son histoire et une jeunesse tournée vers l'avenir et la modernité. or avec le prochain scrutin présidentiel en iran (juin 2009), les circonstances semblent propices aux changements en attendant de connaître la politique du nouveau président américain barak obama.
    Voici le dossier qui vous est proposé, sans tabous ni propagande, sur ce pays afin de comprendre le monde tel qu'il va, avec ses périls et ses solutions.

  • Il y a deux ans deux jeunes Provençales, qui ont à peine dépassé les 20 ans, décident de faire le tour d'Europe à pied.
    Il va durer 10 mois à travers l'Italie, la Grèce, la Roumanie, la République Tchèque, la Hongrie, l'Autriche, l'Allemagne, le Danemark, les îles Britannique, l'Irlande et, via la Bretagne avec retour dans le Massif Central.
    Elles vont rencontrer le froid, la fatigue, la pluie, les courbatures, la fringale, le soleil mais aussi des gens extraordinaires dans leur quête de l'unité de civilisation de l'Europe à travers ses mythes, traditions, légendes, monuments et en parcourant son histoire.
    Cette traversée est stimulante et toujours pleine d'allant.
    C'est un hymne à la volonté et à l'espoir.

  • Dans ce récit Sun Myung Moon, né en Corée du Nord, nous fait partager l'histoire de sa famille et de son enfance, l'occupation japonaise, la résistance de la population, la division de son pays endeuillé, ravagé par la guerre de Corée, la dictature communiste qui s'établit au Nord et qui piétine les droits de l'homme.
    Moon, persécuté, torturé, s'enfuit vers la liberté.
    Ce texte n'est pas une simple biographie, il décrit aussi l'oeuvre et la pensée de Moon. En effet touché par l'appel de Dieu, Moon crée l'Eglise de l'Unification (établie aujourd'hui dans 185 pays) où il prêche une coopération, jamais réalisée jusqu'alors, dans les relations interreligieuses avec pour objectif d'apporter au monde une paix durable.
    Moon nous décrit comment et pourquoi il a créé son église, comment il a gagné  " «  ses fidèles »" , comment son église a grandi et s'est répandue loin du foyer initial. Outre ses activités spirituelles, Moon a lancé, à l'échelle mondiale, de nombreux projets dans les domaines de l'éducation, des arts et des médias.

  • Céline est un écrivain majeur du XXe siècle.
    Et pourtant, 50 ans après sa mort, il suscite encore controverses, incompréhension et rejets de toutes sortes. Pour preuve, la récente polémique autour de sa présence dans la liste des « Célébrations officielles » et de son retrait sous le chantage d'un lobby. L'ouvrage tente de démêler le vrai du faux, la réalité du fantasme, la part de l'oeuvre et de l'homme. Pour ce faire, Joseph Vebret a rencontré longuement huit spécialistes incontestés et qui font référence : David Alliot, biographe, l'un des plus jeunes céliniens, mais aussi le plus prolixe, Émile Brami, éditeur, ancien libraire spécialisé dans Céline et ses contemporains, Bruno de Cessole, directeur des pages Culture de Valeurs actuelles, François Gibault, avocat de la veuve de l'écrivain, premier biographe, Marc Laudelout, directeur du Bulletin célinien, Éric Mazet, chercheur scrupuleux qui a mis en lumière des pans entiers de la vie de Céline, Philippe Sollers qui milite pour une réhabilitation de l'homme et Frédéric Vitoux, de l'Académie française et du Nouvel Observateur qui a beaucoup enquêté sur le personnage.
    L'ouvrage est agrémenté de nombreuses notes de bas de page destinées à replacer les personnes, les faits, les organisations, les lieux cités dans le contexte historique et politique de l'époque. Ce n'est ni une biographie complaisante, ni un essai à charge : ce sont les pièces du dossier qui font revivre l'immense écrivain et (re)visiter toute une époque sans rien laisser dans l'ombre. C'est une approche grand public.

  • S'inspirant de la guerre civile qui vient de ravager la Côte d'Ivoire, Venance Konan, dans un esprit voltairien, en écrit le roman profond, tout en marquant les tares, les massacres, les ridicules, les préjugés qui guidaient les divers protagonistes. Venance Konan a de l'esprit mais lucide n'a pas sa langue dans sa poche.

  • Menteries

    Joseph Vebret

    Menteries est une variation en cinq textes autour du mensonge, cinq romans qui se répondent et se complètent pour finalement n'en faire qu'un. Chaque roman peut être lu indifféremment. Certains personnages sont récurrents et apparaissent dans les cinq textes.
    Un livre très travaillé, très écrit, sans être précieux. Le propos est élégant, faussement détaché, dans la tradition des Hussards.
    Un regard parfois cynique sur la nature humaine et les difficiles relations sociales.

  • Dans l'affaire Dominique Strauss-Kahn, pourquoi les journalistes français ont-ils attendu sa chute, pour commencer à enfin sortir du silence et révéler ce qu'ils savaient ?
    Parce que la presse d'opinion a pour priorité de contrecarrer la réélection de Nicolas Sarkozy.
    Du coup, elle communique plus qu'elle n'enquête ou n'informe, reproduisant trop souvent avec complaisance des scénarios mis en scène par des communicants amis.
    Parce que cette presse a docilement accepté de recevoir des centaines de millions de subventions supplémentaires du pouvoir sarkozyste, plutôt que de s'intéresser aux lecteurs.
    Enfin, parce qu'elle s'est de plus en plus vendue à des financiers dits « de gauche », qui, dans la presse comme ailleurs, restent des financiers.
    En suivant notamment de près les exemples de la reprise du Monde par Matthieu Pigasse et la gestion du Nouvel Observateur par Denis Olivennes, on découvre la réalité méconnue de leurs pratiques .
    Si ce 4ème pouvoir ne joue plus son rôle aujourd'hui, c'est qu'il a accepté de se fondre dans le 5ème pouvoir que l'on pénètre ici : celui des vastes réseaux mondiaux dominants, mêlant hommes d'affaires, financiers, médias et politiques, agissant dans la plus grande discrétion, parallèlement à nos structures démocratiques.
    Un voyage dans les coulisses où l'on croise notamment Le Siècle, le Young Leader Arnaud Montebourg, le Bilderberger Manuel Valls, le German Marshall Fund, financeur américain de Terra Nova, initiateur des Primaires du Parti Socialiste,. et où l'on apprend les incroyables conditions de la nomination d'Herman Van Rompuy à la Présidence du Conseil Européen.

  • Un roman sur le rapport névrotique qu'un écrivain peut entretenir avec son oeuvre et, au-delà, son entourage; un roman où tout n'est que littérature, au point d'en devenir l'héroïne même.
    Car après tout, qui sait si la réalité n'est pas dans les livres et la fiction derrière nos fenêtres?.

  • Lecteur insatiable, j'affectionne tout particulièrement les biographies d'écrivains, les correspondances, journaux, entretiens, et autres études critiques permettant d'observer de près l'instant où s'opère le mystère de la création, lorsque les phrases se transmutent en or sous la plume de ces manieurs de mots.
    Depuis que j'anime des revues littéraires, notamment Le magazine des Livres, j'éprouve ce plaisir parfois coupable d'avoir la chance - même momentanée - de devenir leur intime l'espace d'une rencontre, d'un entretien, d'une interview, de les mieux connaître - en apparence tout au moins - et de goûter alors les saveurs de leur encrier. Car les écrivains ne sont pas tout à fait des gens comme les autres ; sinon, pourquoi écriraient-ils ? Ce sont d'étranges " personnages " dont la vie et l'oeuvre viennent de temps à autre à se confondre.
    Leur destin est parfois plus romanesque que les livres qu'ils portent en eux. Voici donc un choix de quarante causeries littéraires - parmi celles réalisées ces cinq dernières années - avec des écrivains reconnus, aussi divers par le style, les thèmes, les genres que par la trajectoire, et des auteurs en devenir, des coups de coeur, dont il ne fait aucun doute pour moi qu'ils s'inscriront un jour dans cette grande fresque, fabuleuse et épique, qui est celle de la littérature.

  • De la guerre de Kippour (ou guerre du Ramadan) à la mort de Yasser Arafat, de la nomination de Jacques Chirac comme Premier ministre au dixième anniversaire de sa présidence, voici trente années de l'histoire tourmentée du couple France-Israël.
    Tensions, malentendus, incompréhensions, ruptures, réconciliations : au fil des événements, Freddy Eytan, avec l'ceil du journaliste et te sérieux du diplomate, retrace les relations tumultueuses des deux pays, y compris dans ses recoins les plus secrets. D'autant que dans ce couple agité s'immisce un troisième partenaire : les Palestiniens. À travers te destin de ce tandem, l'auteur dissèque un conflit complexe et aborde une des questions cruciales du monde d'aujourd'hui : la poudrière du Proche-Orient.
    Un document rare : l'auteur ne philosophe pas sur la situation, il la photographie et nous l'explique sans tabou ni oeillères.

  • Tout responsable politique se sent redevable, devant la société et devant l'Histoire, de son itinéraire public, de son action au service de son pays.
    Mohamed Mzali, à travers ces mémoires, retrace son parcours, celui d'un patriote et d'un militant qui a dédié sa vie au peuple tunisien, dont il s'est toujours senti proche, et à un idéal humaniste auquel il continue, malgré vents et marées, à croire. Après avoir participé aux luttes pour l'indépendance nationale, cet ancien Premier ministre de Bourguiba - le père de la Nation - a oeuvré pour l'édification d'un État moderne et l'avènement d'une démocratie pacifiée.
    L'auteur raconte, après 18 ans d'exil, la Tunisie, et l'Afrique du Nord, face à l'émergence de l'islamisme, face aux turbulences arabes, face aux visées de Kadhafi, face à l'ancienne puissance coloniale et face au problème d'Israël, notamment. Il témoigne de ce qu'il a vu, de ce qu'il a fait. Des révélations éclaireront d'un jour nouveau les péripéties d'une période de l'histoire récente de la Tunisie, parfois " travestie ", et d'une région cruciale du monde.
    Mohamed Mzali donne, sans peur ni bassesse, sa version des faits. Il nous livre ici sa " part de vérité ".

empty