Littérature générale

  • Le livre de Peter Wohlleben est un compagnon indispensable pour vous guider dans une promenade en forêt ou dans les bois. Arbres, plantes, animaux, champignons... Plus de 250 espèces animales et végétales, certaines très emblématiques et d'autres moins connues, sont présentées ici avec simplicité et originalité.
    Peter Wohlleben met en évidence des relations, des fonctions et des connections existant dans le monde animal et végétal, et nous donne une nouvelle perspective pour la compréhension de notre écosystème. Ce livre répond aux questions que se pose l'amoureux de la nature et de la forêt : pourquoi tel champignon pousse-t-il au pied de tel arbre, qu'ont-ils à se dire ? Pourquoi les arbres, les animaux, les végétaux aiment-ils entretenir des relations avec leur espèce voisine ? Que se passe-t-il au niveau de l'écosystème lorsqu'une espèce disparaît ?

  • Freud

    Ruth Sheppard

    Cette biographie, richement documentée et illustrée, lève le voile sur la vie de ce grand homme, entouré de ses amis, de ses confrères et de sa famille. Elle retrace la genèse des théories qui l'ont rendu célèbre, et révèle son combat contre ses propres névroses et ses tentatives désespérées de se comprendre lui-même.

    Une lettre traitant du « cas Dora », écrite par Freud à Wilhelm Fliess en 1900, ses notes manuscrites sur le « cas de l'homme aux rats », un schéma illustrant sa théorie de la sexualité, des extraits de son journal intime évoquant les prémices de la Seconde Guerre mondiale... Tout cela et bien d'autres documents fascinants sont à découvrir dans ce magnifique ouvrage.

    Ruth Sheppard a écrit et publié de nombreux livres historiques dont Alexander the Great at War et Extraordinary Heroes.

  • « Bois du vin, puisque tu ignores d'où tu es venu ; vis joyeux, puisque tu ignores où tu iras. ».
    Le mathématicien et poète de génie Omar Khayyâm, hanté par l'énigme insoluble de la mort et de notre raison d'être sur cette Terre, nous offre des quatrains d'une beauté saisissante. En utilisant cette forme poétique appelée robâ`î - poème « quaternaire » en persan -, l'auteur met la rigueur mathématique au service de l'art poétique pour tenter de trouver des réponses à son existence.
    Dans la poésie d'Omar Khayyâm, le vin est métaphore, comme la coupe, comme le grain de beauté et la royauté, comme la rose et le rossignol. Il est métaphore de la conscience éveillée, de la beauté et de l'instant devenu éternité. Et c'est cette tradition que le poète reprend et consolide en y ajoutant le noir profond de sa mélancolie.
    Telle une sagesse orientale, l'auteur nous emporte dans une arabesque de mots, mis en images par le pinceau de Lassaâd Metoui, calligraphe de renom qui nous livre ici d'envoûtantes calligraphies.

  • Lorsque l'on demanda à Lawrence Anthony, grand défenseur de la nature, de recueillir un troupeau d'éléphants sauvages et traumatisés dans sa réserve de Thula Thula en Afrique du Sud, son bon sens l'incita tout d'abord à refuser. Quand il sut que les éléphants seraient abattus s'il ne changeait pas d'avis, il décida finalement de les sauver.
    Au cours des années qui suivirent, Lawrence Anthony devint petit à petit un membre de leur famille, créant des liens inaliénables avec les membres du troupeau. Il comprit alors que ces créatures exceptionnelles avaient beaucoup à lui apprendre sur la vie, la loyauté et la liberté.
    L'Homme qui murmurait à l'oreille des Eléphants est le récit captivant, drôle et émouvant de l'aventure vécue par Lawrence Anthony auprès de ces animaux aussi impressionnants que sympathiques. Retraçant la vie dans une réserve Sud-africaine, avec ses personnages hauts en couleurs et parfois ses drames, ce livre emportera tous les amoureux des animaux et de l'aventure dans un tourbillon d'émotions et de bonheur.
    Décédé en 2012, il était l'époux de Françoise Malby-Anthony, auteure d'Un éléphant dans ma cuisine, paru en avril 2019 chez le même éditeur.

  • « En te présentant en siège, tu nous montres déjà ta prise de décision, ton intention, ton programme. Tu nous montres que se positionner dans la vie et assumer ses choix est important. Tu nous montres qu'il faut poser ses limites et se respecter. Je te remercie pour ta présence et ta posture, et pour tout ce que tu m'as apporté durant cette grossesse. Tu as déjà tellement fait. Tu es un rayon de soleil, une étoile, une lumière. Je te remercie car j'étais à la recherche d'authenticité, et je pense que c'est seulement grâce à toi que je vais découvrir réellement ce que cela signifie, et que ma vraie mission de vie va éclore. Dire que tu es là, en moi, et que je vais très bientôt te rencontrer, en personne... C'est presque inimaginable pour moi, incroyable. » Après J'ai dit oui et ça me plaît, Lilou Macé revient avec un récit éminemment personnel. Dotée d'une plume authentique et désireuse de raconter cette incroyable aventure, l'auteure livre ses doutes, ses joies, ses peurs et ses réflexions les plus intimes, tout en partageant de précieux conseils pour aborder pleinement cette nouvelle étape de vie.

  • Au plus profond de l'inconscient collectif humain demeure gravée cette obsession de l'amour et du bonheur.
    Einstein, lui-même, se posait la question de savoir si l'essence de ces valeurs n'était pas la véritable intention de cet univers.
    Le PDG d'une des plus grandes multinationales de l'énergie mondiale qui est française a créé dans son centre de recherche des énergies conventionnelles, un autre centre secret de recherches et de productions de systèmes tirant une énergie implosive du vide de l'espace, in nie, gratuite et non polluante. Les systèmes sont opérationnels et disponibles. Mais la vraie divulgation qui terri e les systèmes au pouvoir, ce sont les contacts discrets et occultes que cette multinationale entretient avec certaines « exocivilisations » et intelligences de l'univers. Notre PDG réussi à réunir à Montréal, d'une façon informelle, des milliers de personnalités qui travaillent déjà secrètement dans une censure totale avec ces entités aliens en dehors d'un véritable contrôle de tous les gouvernements. Et là, va se produire l'impensable, le secret de cette fondation du monde, c'est-à-dire la « Réalité Ultime » que l'humanité n'a jamais connue. C'est le secret le mieux gardé du monde.

  • Françoise Malby-Anthony ne s'attendait pas à vivre dans une réserve animalière sud-africaine. Mais quand elle tombe amoureuse du célèbre écologiste Lawrence Anthony, sa vie prend un tournant inattendu. Ensemble, ils créent la réserve animalière de Thula Thula.

    Lawrence décède en 2012 et Françoise se retrouve seule pour gérer le personnel de la réserve et protéger les animaux des braconniers. Malgré les difficultés, elle découvre la solidarité entre les humains et surtout la connexion exceptionnelle avec son troupeau d'éléphants.

    Découvrez dans cet ouvrage passionnant et richement illustré, ses aventures incroyables et émouvantes à Thula Thula : Tom, l'éléphanteau, séparé du troupeau et qui se retrouve dans la cuisine de Françoise ; la course désespérée pour sauver un bébé éléphant pris au piège par un collet, incapable d'ouvrir la bouche pour téter ; les rhinocéros recueillis au centre de sauvetage ; l'histoire de Charlie, un jeune hippopotame abandonné et qui déteste l'eau ; Duma, un berger allemand devenu une improbable nourrice et meilleure amie pour tous les pachydermes traumatisés de ce havre de paix.

    Une leçon de vie exceptionnelle qui nous apprend à ne jamais baisser les bras face à l'adversité.

    Un bel exemple de survie et de réussite au contact des éléphants.

  • Les haïkus sont des poèmes très courts venus du Japon, composés traditionnellement de dix-sept syllabes, agencées selon la règle 5-7-5. Ils visent à raconter l'évanescence des choses. Les haïkus sont inspirants, déconcertants, et parfois grivois, légers ou plus graves.
    Dans ce recueil magni quement présenté (avec reliure chinoise), nous retrouvons les haïkus des poètes classiques les plus célèbres, comme Matsuo Basho (1644-1694), Yosa Buson (1716-1784), Kobayashi Issa (1763-1828) et Masaoka Shiki (1867-1902).

  • Eve

    William Paul Young

    Ève est une exploration audacieuse du récit de la Création, fidèle aux textes originaux mais comprenant des découvertes à couper le souffle sur qui nous sommes et comment nous sommes faits.
    La Cabane a réveillé les lecteurs à une compréhension non religieuse de Dieu, ÈVE nous libérera des interprétations erronées qui ont compromis le plan divin pour les relations depuis le jardin d'Eden.
    ÈVE ouvre le débat sur l'égalité des hommes et des femmes depuis la Création, sur notre place dans le monde contemporain.
    ÈVE est une invitation à vivre dans l'union en face à face avec le Divin, et une déclaration que chacun d'entre nous est une oeuvre d'art unique et qui ne doit pas être limité par des contraintes ou des lois culturelles.

  • Kama sutra

    Vâtsyâyana

    S'il est une oeuvre qui donne le sens de l'érotisme mieux que toute autre, c'est bien le Kâma sûtra (du sanskrit : Kâma, « le désir », et sûtra, « aphorisme »), recueil indien écrit entre les IVe et VIIe siècles et attribué à Vâtsyâyana.
    Ce traité classique de l'hindouisme prodigue des conseils de séduction pour une vie harmonieuse dans le couple au travers de 64 positions sexuelles, et recommande l'usage de la musique, de la nourriture, des parfums... Il montre ainsi que la sexualité n'est pas tenue à la seule fonction sexuelle ou reproductive, mais qu'elle est avant tout affaire des sens, du désir et de l'imagination.

  • Gesar de ling

    Penick Douglas

    Voici enfin en traduction française, un des livres les plus importants de la littérature traditionnelle tibétaine Gesar de Ling.
    Élaboré au début du XIIè siècle, recrée et magnifié par des bardes visionnaires, les récits de la vie du Roi Gesar de Ling constituent le fond de la culture religieuse et populaire des Tibétains. Du héros, Gésar possède la bravoure sans borne, mais ce n'est pas un surhomme. Il prend en partage son lot de misères humaines, mais grâce à une témérité sans faille, il les transcende pour atteindre le but ultime la bouddhéité.
    C'est pourquoi il incarne les valeurs perpétuelles que sont la dignité, le respect de soi et des autres, le courage d'être soi-même, il est l'incarnation de la vraie liberté. Gesar est le prototype même du Bodhisattva : il incarne l'abnégation totale de soi afin de sauver tous les être vivants. Dans ce récit allégorique et métaphorique, où les démons menacent la paix et la prospérité du royaume de Ling, nous retrouvons cette imagination créatrice qui inspire ce récit traditionnel, et dont les traces sont présentes en Occident à travers le cycle arthurien...
    La traductrice, Anny Le Cam, donne une version contemporaine de ce joyau de la littérature mondiale. Elle respecte scrupuleusement la dimension épique et spirituelle, particulièrement dans les passages versifiés.

  • Le jour de ses 50 ans, Frédéric DEBAN est frappé par un accident de la vie.
    Atteint par une surdité presque totale, son quotidien bascule.
    Ce livre se fait écho du choc subi et de la chronologie des étapes d'un combat qui le mène, avec opiniâtreté, du refus à l'acceptation, face à l'enfer assourdissant que lui impose son nouveau handicap invisible.

  • Fou de chagrin après que sa fille, Missy, ait été enlevée lors d'une excursion en famille dans le parc du lac Wallowa (Oregon) et que les recherches du FBI et de la police aient conclu à sa mort, Mack, le personnage central de La Cabane, un Américain moyen, entre deux âges, se laisse écraser par ce qu'il appelle « La Grande Tristesse ». Quatre ans plus tard, il trouve, glissé sous sa porte, un message énigmatique d'un inconnu qui lui donne rendez-vous le week-end suivant à la cabane. La cabane où l'on a retrouvé la veste pleine de sang de sa fille. Après avoir hésité, il s'y rend.

    Et là, tout bascule. À la quête policière se mêle une autre recherche, personnelle, littéralement initiatique. Mack devient celui qui veut comprendre, aller plus loin...

    Une incroyable rencontre a lieu, impensable, que chacun pourra interpréter selon sa sensibilité. Ce n'est plus l'arrestation du coupable de l'enlèvement et du meurtre de Missy qui importe. Ce qui s'impose au lecteur est le merveilleux sentiment d'aller mieux grâce à ce roman.

  • Le souffle coupé, Sébastien Leblanc - médecin et journaliste - rédige le dossier noir qui, bientôt, endeuillera la suprématie thérapeutique du cartel des grands laboratoires. Soudain, son regard alerte scrute la porte qu'il vient de barricader : la poignée ne vient-elle pas de bouger, imperceptiblement ?

    La peur au ventre, il se remémore, en un éclair, le chemin initiatique qu'il vient de parcourir, de Genève à Chrypre, mandaté par le président du consortium mondial des industries pharmaceutiques pour mission presque impossible : démasquer le plus grand « guérisseur » - que d'aucuns considèrent en maître - des thérapies alternatives.

    Improvisé « agent très spécial », son enquête vient de se clore sur un bilan inattendu qui dépasse tout ce qu'il pouvait supposer, le confronte, personnellement, à ce qu'il n'aurait su imaginer... Dorénavant, il lui faudra coûte que coûte, dévoiler à la face du monde, ce secret qui n'a pas de prix. Bientôt minuit, l'huis reste clos et le seul bruit qui règne, brasse le ressac des flots qui entourent le rocher d'Aphrodite, à quelques encablures de la plage de l'hôtel. Sébastien Leblanc a gagné quelques heures sur la sentence terrible qui plane sur son destin mais pour combien de temps encore...

    Un thriller inédit sur l'univers impitoyable des lobbies pharmaceutiques, des mandarins de l'industrie du « savoir mourir dans les règles ». Une épopée moderne des méthodes traditionnelles qui révèle, dans sa trame, des méthodes de guérison touchant les plans les plus subtiles de notre être. Une réalité qui dépasse la fiction.

    Toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé, n'est pas fortuite...

    1 autre édition :

  • Découvrez le sens caché de l'oeuvre de Lovecraft.
    Howard Phillips Lovecraft (1890-1937) est sans conteste le plus grand auteur américain de récits fantastiques depuis Edgar Poe. Considéré comme le père spirituel de Stephan King, la majorité de ses lecteurs ne voit naturellement en lui que le créateur d'un univers de terreur hanté par les célèbres « Grands Anciens », entités d'outre espace associées aux origines de l'humanité. Momentanément exilés dans une dimension parallèle par les « Autres Dieux » (entendez : les religions monothéistes), ces « Grands Anciens » - dont le retour est attendu par une « cinquième colonne » de dévots restés fidèles à une très antique tradition - s'apprêtent à faire passer notre monde crépusculaire dans le prochain cycle historico-cosmique à travers un mur de feu.
    Et si ce scénario ne relevait pas de la seule fiction ?

  • Arche d'alliance.doc

    Jacques Rolland

    Ce thriller médiéval est truffé d'anagrammes, de rébus, de nombres et de lieux ésotériques, de lettres commandant des espaces et tournant autour d'un mystérieux élément disparu lors de la destruction du temple de salomon.
    Au xiie siècle, une reine presque centenaire a brusquement l'idée de rendre son pays, le yémen, à ses anciens dieux. elle fait appel au trio sulfureux et ô combien incestueux des faraglioni : deux jumelles et leur frère. mais "l'inquisition veille", ainsi que les sinistres chevaliers teutoniques. ce roman policier historique, doublé d'une enquête archéologique, résout une énigme sur laquelle l'humanité s'est interrogée depuis des millénaires.

  • Elle est jeune, fragile, idéaliste. Quand elle rencontre Jacques, de 20 ans son aîné, Sophie s'empresse d'expérimenter ce grand amour qu'elle a toujours attendu. L'homme est séduisant, volubile, brillant, il la subjugue.
    Elle ne détecte pas le piège que le don juan va lui tendre. Sous l'emprise du charmeur qui joue l'absence et le silence entre d'intenses déclarations, Sophie perd ses repères. Sophie tombe dans les excès.
    Parviendra-t-elle à éviter le pire ?

  • Il n'était pas mort pour la France, quelle France ? ni pour l'Algérie, quelle Algérie ? C'était pour moi qu'il était mort.
    Il était mort à ma place. Sa mort n'était pas juste. Mourir à la guerre, à cette guerre, était une malchance. Mourir pour la France, alors qu'une patrie de la France crachait sur ses morts, alors que de tortueux penseurs traitaient publiquement de tortionnaires certains officiers déjà tués au combat, était l'épilogue sinistre d'une mauvaise tragédie.

  • Erotique chinoise

    Alka Pande

    Quand une 'culture courtisane' apparut en Chine au Xe s., son art érotique trouva une toile prête à le recevoir.
    Son but était d'améliorer la santé et la longévité du partenaire masculin. Sept siècles plus tard, sous la dynastie des Ming, l'art parvint à son âge d'or. L'érotique classique alla de l'avant avec élégance, l'artiste s'efforçant de détailler minutieusement le cadre, au lieu de se concentrer seulement sur l'action. Cet ouvrage examine ce monde, l'illustrant avec des dessins choisis.

  • Erotique japonaise

    Lance Dane

    Au XVIe siècle, les japonais ont élaboré un art érotique plus profane correspondant aux désirs et aux besoins de la classe des marchands.
    Les estampes japonaises de cette époque représentent le sommet de la réalisation artistique. Les représentations sont des guerriers sur les champs de bataille, des scènes de dépravation et des dessins lubriques, les délices des Geishas. L'érotique japonaise présente un choix exceptionnel d'images érotiques.

empty