L'harmattan

  • Une petite fille privilegiee

    Francine Christophe

    • L'harmattan
    • 15 Novembre 2000

    Une petite fille privililégiée, parce que son père était prisonnier de guerre, sa maman, juive, et elle, ne serait pas envoyée dans un camp d'extermination. Mais à Bergen-Belsen, on mourait de faim, de froid, on mourait du typhus. La force du témoignage et de son adaptation dramatique tient à l'emploi du présent de l'indicatif. Il est apparu nécessaire à Philippe Ogouz de transmettre cette parole, de la donner à entendre sur une scène de théâtre.

  • "Ce livre en 2 tomes met au jour pour la première fois, l'essentiel des ""Écrits de Jean Moulin"" lui-même, puisque seul avait paru, posthume et préfacé par le Général de Gaulle, ""Premier combat"", en 1947 aux éditions de Minuit. Le Tome 1 rassemble les écrits de l'homme privé et du haut fonctionnaire. Le Tome 2 réunit l'essentiel des textes rédigés par Jean Moulin ou adressés, à lui, par le général de Gaulle et ses conseillers - concernant la Résistance, textes aujourd'hui rassemblés par Daniel Cordier, son secrétaire et biographe, qui a ouvert pour la première fois sa collection privée."

  • Les oubliés de la guerre des flandres ; les soldats portugais dans la bataille de la Lys (9 avril 1918)

    Manuel Do Nascimento

    • L'harmattan
    • 27 Février 2018

    "La bataille de la Lys (9 avril 1918) est un véritable lieu de mémoire de la conscience collective portugaise. L'effort portugais dans la Grande Guerre n'a pas encore été reconnu comme il le mérite, malgré l'entrée en guerre du Portugal aux côtés de ses alliés. Oublier tous ces soldats portugais, morts pour la liberté de la France, c'est effacer une partie de l'histoire portugaise et française."

  • Elmar Krusman, un suédois d'Estonie au camp de concentration du Struthof

    Nils Blanchard

    • L'harmattan
    • 12 Mars 2021

    "Le camp de concentration de Natzweiler (communément appelé le Struthof) avait cette particularité d'être situé sur l'actuel territoire français. C'était le point central d'une nébuleuse de camps annexes, parmi lesquels celui de Bisingen, de l'autre côté du Rhin, dans le Wurtemberg. Là, un déporté a été enregistré comme Suédois le 1er octobre 1944, avec un convoi venant de Pologne. Il s'appelait Elmar Krusman et avait 23 ans. Il s'est avéré qu'il venait d'Estonie, où existait alors, depuis le Moyen Âge, une communauté suédophone. Que faisait-il là ? Pourquoi avait-il été interné ? Qu'est-il devenu ? Ces questions, relevant d'abord d'une simple curiosité de visiteur, ont amené l'auteur, d'étape en étape, de thème en thème, à écrire ce livre, non sans s'interroger sur ce travail imprévu."

  • "La Nuit des longs couteaux constitua le point d'orgue des tensions qui agitaient le parti nazi en 1934. La rivalité entre la SS, les militaires et les conservateurs, et la SA, l aile sociale-révolutionnaire du parti d Hitler, déboucha sur l'assassinat de centaines de ces derniers lors de la nuit du 29 juin notamment. Une purge violente dont tirèrent profit Himmler et Göring. De sa mise en place à ses répercussions, en passant par son déroulement, ce livre retrace l histoire de ce tournant à l'aide de documents remarquables."

  • Des enfants cachés de la shoah témoignent

    Annie Tschirhart

    • L'harmattan
    • 11 Mai 2021

    "Cet ouvrage a plusieurs objectifs : faire connaître, à partir d'une approche historique des persécutions, les circonstances dans lesquelles des enfants de tous âges ont été confrontés à la séparation brutale avec le milieu familial et ont dû en urgence être cachés, changer de nom, taire leurs origines, parfois embrasser une autre religion. Au traumatisme des persécutions et de la séparation s'est ajouté celui de se découvrir orphelin. Quelles seront alors les répercussions de cette double rupture sachant aussi que les oeuvres éducatives qui les ont sauvés les chargent, pour certaines, d'une double mission : faire vivre le judaïsme et Israël ? Quels adultes s'autoriseront-ils à devenir ? Ce questionnement nous rappelle que devoir de mémoire et devoir d'Histoire sont indispensables à la compréhension de l'Holocauste auprès des jeunes générations. - - "

  • Le bataillon du Pacifique, 1940-1946

    Yacine Benhalima

    • L'harmattan
    • 8 Juillet 2021

    Le Bataillon du Pacifique vit le jour en avril 1941, au lendemain des ralliements des Nouvelles-Hébrides, des Établissements français d'Océanie et de la Nouvelle-Calédonie au général de Gaulle. Composé de 600 volontaires originaires de ces trois territoires, il combattit successivement à Bir Hakeim, à El Alamein, en Tunisie, en Italie et lors du débarquement en Provence. Ses soldats furent très décorés et cités à de nombreuses reprises, comptant plusieurs Compagnons de la Libération dans leurs rangs. Cet ouvrage rend au Bataillon du Pacifique sa place dans l'historiographie de la France Libre. Il aborde l'unité « par le bas », à travers le prisme des relations interpersonnelles, de la culture des volontaires et de ses différentes formes d'expression sur les champs de bataille, tout au long de son parcours.

  • Le blocus de la colonie française de la Côte Française des Somalis et plus particulièrement de son port, Djibouti, entre 1940 et 1942, est l'histoire d'une guerre fratricide entre Français libres et Français de Vichy. Cet ouvrage, divisé en deux parties - "La période italienne (1935-1940)" et "La période anglaise (1940-1943)" - explique comment cette "fracture française" s'est déroulée dans ce coin d'Afrique, qui fut à la fois terre de naissance de la France Libre et laboratoire politique de la "Révolution nationale" instaurée par le régime de Vichy.

  • Ce livre retrace la vie d'un homme ordinaire, lequel a été souvent mobilisé pour une "cause dite juste", se retrouve embrigadé dans des guerres sans reconnaissance. Pire, il est à chaque fois réprimé par ceux qu'il avait servis auparavant. C'est aussi le destin d'un peuple que l'on a spolié d'une liberté et dont l'indépendance le replonge dans un étrange fatalisme.

  • La propagande officielle russe présente la victoire soviétique dans la Seconde Guerre mondiale comme un élément fondateur de l'identité russe actuelle. La victoire soviétique, très présente dans la mémoire populaire, est détournée à des fins politiques, comme si elle était un gage de la moralité innée du régime Poutine et de son droit à la défense de ses intérêts géopolitiques, y compris l'annexion de la Crimée. Dans ce recueil, d'éminents chercheurs et essayistes français et étrangers analysent différents aspects du discours politique russe face à une réalité bien différente.

  • "Ce court récit, qui se veut témoignage pour retrouver les traces de six Guinéens, tirailleurs sénégalais, fusillés à Clamecy le 18 juin 1940, prend en réalité une signification beaucoup plus profonde. Il est primordial de ressentir l'urgence pour la jeunesse guinéenne, pour les étudiants en histoire, les chercheurs de s'emparer d'un sujet pour eux incontournable, celui de l'histoire de leur pays : la Guinée. - "

  • Muntanya Blava : du rêve républicain à l'exil forcé

    Estrem Marie-Louise

    • L'harmattan
    • 23 Février 2022

    Février 1939. C'est l'agonie de la République espagnole. Des centaines de milliers de personnes, tout un peuple fuit, passe les Pyrénées, chassé par la mitraille fasciste allemande, italienne et franquiste. Réfugiés dans un grenier de Prats-de-Mollo, Pyrénées-orientales, deux soldats, amis de toujours, revivent leur République de l'espoir, ses générosités, ses failles, revivent leur « vie d'avant. » Comment en sont-ils arrivés là ? Que sont devenus leurs rêves d'émancipation collective ? Commence alors le chagrin de l'exil, de tous les exils. Quel accueil leur réserve alors la France des droits de l'homme ? Ils croient avoir trouvé la liberté, c'est l'enfermement qui attend ces « indésirables. »

  • Un amour à l'épreuve de la guerre : genèse d'une famille entre 1939 et 1945

    Françoise Deroy-Pineau

    • L'harmattan
    • 16 Mars 2022

    La déclaration de la Deuxième Guerre mondiale en septembre 1939 bouleverse l'amour et la genèse familiale du couple Georges Deroy-Jacqueline Olivier : marié depuis 1936 et parents de Françoise, née en avril 1938. Jacqueline est enceinte d'Élisabeth qui naîtra en mai 1940. Georges sera prisonnier de juin 1940 à avril 1945. La guerre entraîne une rupture radicale. Chacun doit apprendre à vivre par soi-même dans un environnement nouveau, étranger, conflictuel, meurtrier. Comment s'en sont-ils tirés ? Jacqueline et Georges ont laissé des traces écrites. Leurs descendantes ont découvert ces écrits après leur mort. Elles ont composé ce livre qui fait revivre cet amour et la genèse de cette famille à l'épreuve de la guerre.

  • Les relations franco-espagnoles pendant la Deuxième Mondiale

    Michel Catala

    • L'harmattan
    • 3 Mai 2000
  • Les heures sombres de la seconde Guerre mondiale nous sont racontées étape par étape. Commencé il y a plus de 30 ans, le travail de l'auteur a donné naissance à ce premier volume : de 1939 à 1941. Nous pourrons suivre les Alsaciens partout où cette guerre à semé la mort et la misère.

  • Volontaire calédonien du bataillon du pacifique ; journal de guerre (mai 1941-janvier 1944)

    Gaston Rabot

    • L'harmattan
    • 18 Septembre 2019

    "Le caporal Gaston Rabot, volontaire calédonien du Bataillon du Pacifique, quitte Nouméa le 6 mai 1941, avec le Bataillon embarqué à bord du paquebot Zealandia. Il commence à tenir son Journal le 15 mai, dixième jour depuis son départ. Il le tiendra, jour après jour, jusqu'au 8 janvier 1944. Il s'apprête alors à retrouver la Nouvelle-Calédonie, qu'il a quittée 978 jours plus tôt. Ce Journal est un précieux témoignage sur les combats d'un Français libre « de la base » et sur l'état d'esprit de ces hommes qui ont rendu leur honneur à la France provisoirement défaite."

  • "Quels sont les enjeux mémoriels et les représentations de la déportation ? Le rapport des mémoires de la déportation avec les pratiques cognitives et les revendications victimaires à travers l Europe est ici abordé. Puis est envisagée la question des sources et des vecteurs littéraires, cinématographiques, associatifs, muséographiques et musicaux, sans oublier l Internet. Sont enfin analysés les moyens techniques et stylistiques, les buts des auteurs et la réception d oeuvres de domaine aussi différents que l art du virail, la musique, la littérature, les sciences humaines."

  • "La Résistance allemande et autrichienne pendant la Seconde Guerre mondiale est peu connue. Pourtant, journaux et tracts clandestins conçus par des résistants allemands et autrichiens actifs en France constituent des sources permettant de comprendre le fonctionnement de ces réseaux. Par l examen des textes de divers groupes, l analyse de l auteure permet de révéler les enjeux théoriques et de réévaluer le rôle des Autrichiens et des groupes de gauche non alignés sur la politique de la IIIe Internationale. Deux philosophies politiques sont concurrentes : les communistes cherchent à renverser le régime nazi pour rétablir les structures préexistantes et accroître l'influence soviétique tandis que les Revolutionäre Kommunisten et les trotskystes étendent les enjeux au renversement du « capitalisme » et dépassent ainsi la résistance nationale traditionnelle. - - "

  • "Franz von Papen demeure aujourd'hui un homme politique très controversé et sa responsabilité dans l'accession de Hitler au pouvoir comme l'empreinte politique qu'il a laissée dans l'histoire de l'Allemagne sont des sujets incontournables. Ce livre revient sur les faits marquants de la carrière politique de Papen de 1932 à 1934 et analyse le rôle important qu'il occupa. De son ascension à sa chute, de ses relations avec Paul von Hindenburg et Adolf Hitler, du Concordat avec le Vatican à la crise de la Nuit des longs couteaux, de son soutien à Hitler à son incroyable discours de Marburg, le lecteur se retrouve plongé sur les traces de Papen au coeur des événements qui jalonnèrent la fin de la République de Weimar et le début du gouvernement Hitler. - "

  • "Septembre 1939. Frania Eisenbach a 13 ans lorsque l'armée allemande envahit la Pologne. Son père et plus de soixante membres de sa famille ont disparu dans la tourmente nazie. Meurtrie à jamais par l'enfer du ghetto et de la vie concentrationnaire, c'est en France que Frania, réfugiée, choisit de s'installer. Elle attendra plus de cinquante ans avant de pouvoir témoigner. Elle participe à de nombreuses conférences, intervient sans relâche dans les collèges, les lycées et au sein de prisons. Sa force de conviction contribue à faire des jeunes, comme elle dit, des « passeurs de mémoire ». Un collège du Val d'Oise, à Ménucourt où elle se rend régulièrement, porte aujourd'hui son nom. - - - - - - - "

  • Un autre regard sur de Gaulle ; front populaire, Vichy, Alger, Londres, Pentagone, 1936-1944

    Robert Odic

    • L'harmattan
    • 26 Février 2021

    "Le général Robert Odic a été le témoin à Vichy, à Alger et à Londres de deux mouvements : celui de la révolution nationale et celui du gaullisme. Sous le Front populaire, ses responsabilités au ministère de la guerre puis de commandant en chef de la zone aérienne Sud en 1940 lui permettent d'expliquer la défaite militaire. Chef d'état-major à Vichy, il comprend vite la nature du régime de Vichy. À Alger, il témoigne de sa résistance à l'ennemi en réorganisant l'armée et en s'opposant à la collaboration de Vichy. Ses entretiens avec le général de Gaulle à Londres en 1941-1942 sont racontés de façon détaillée avec des paroles historiques. Il en fait le rapport à l'amiral Leahy, bras droit du président Roosevelt, quand il travaille ensuite au Pentagone. Il juge sévèrement le coup d'État du général de Gaulle grâce à sa connaissance approfondie de la loi Theveneuc. Il développe sa vision européenne et mondiale des relations avec les États-Unis et la Russie. C'est l'itinéraire d'un général républicain, d'un homme d'honneur et d'un résistant."

empty