Le journal d'une femme de chambre (1 cd audio ; 1h11 ; lu par Geneviève Fontanel)

 (Lu par Geneviève Fontanel)

À propos

Le "Journal d'une femme de chambre", d'abord été publié sous forme de feuilleton dans les années 1890 avant d'être édité en 1900, est certainement l'un des textes les plus violents d'Octave Mirbeau. Véritable réquisitoire contre les moeurs bourgeoises, ce monologue féroce et cynique révèle les bassesses et les vices d'une classe sociale triomphante qui, dans le secret des alcôves, libère le poids de ses frustrations et de ses turpitudes.

« J'adore servir à table. C'est là qu'on surprend ses maîtres dans toute la saleté, dans toute la bassesse de leur nature. Tout ce que peut contenir d'infamies et de rêves ignobles le cerveau respectable des honnêtes gens. Ramasser ces aveux, les classer, les étiqueter dans notre mémoire, en attendant de s'en faire une arme terrible, au jour des comptes à rendre, c'est une des grandes et fortes joies de notre métier, et c'est la revanche la plus précieuse de nos humiliations. » O.M.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    3328140020359

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    12.5 cm

  • Largeur

    14.2 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    90 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    CD Audio

Infos supplémentaires : Livre lu  

Octave Mirbeau

Octave Mirbeau (1848-1917) toujours très lu,
est considéré comme une des grandes plumes fin-desiècle.
Journaliste, pamphlétaire, critique d'art,
romancier et auteur dramatique il a imposé avec Le
Jardin des Supplices, Le journal d'une femme de
chambre, Les 21 jours d'un neurasthénique, son théâtre
(Les Affaires sont les Affaires), sa voix d'écrivain engagé,
libertaire et individualiste. Curieux inlassable, il a
découvert nombre de peintres et d'écrivains devenus
incontournables.

empty