L'humanité disparaitra, bon débarras ! L'humanité disparaitra, bon débarras !
L'humanité disparaitra, bon débarras !
L'humanité disparaitra, bon débarras !

L'humanité disparaitra, bon débarras !

À propos

Cet essai philosophique et d'humour noir, drôle et pessimiste, provocant et désespéré ne nous parle pas de fin du monde mais de l'extinction d'une espèce bête et méchante ? la nôtre... L'homme se croit tout, mais il n'est rien. Il a en lui « quelque chose d'un peu nazi ». Il prolifère et détruit les conditions mêmes de son existence sur la Terre, tout en rêvant qu'il se prépare un brillant avenir. Collapsus de la biodiversité, mitage de la couche d'ozone, climat en délire, empoisonnement de l'air, de la terre et de l'eau, nouveaux virus, guerre nucléaire : l'Homo sapiens disparaîtra... L'épisode sera tragique et comique à la fois. « J'ai cru en l'humanité, écrit Yves Paccalet : je n'y crois plus... » Sept ans après la première publication de ce pamphlet qui fut un best-seller, l'auteur ajoute quelques pelletées de terre sur notre cercueil annoncé.
Cette « Nouvelle édition revue et aggravée » s'imposait. Toujours plus impitoyable. Toujours plus hilarante...

Création Studio Flammarion

Rayons : Sciences & Techniques > Sciences de la vie

  • EAN

    9782081285088

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    262 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    268 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Yves Paccalet

Yves Paccalet est auteur, philosophe, journaliste et naturaliste. Il a participé à plusieurs expéditions du Commandant Jean-Jacques Cousteau, et a été président de la Green Cross France entre 2006 et 2008. Il a publié plus de 70 ouvrages dont La Vie au bout du monde, Le Destin du Nil, La Mer blessée et Les Îles du Pacifique (tous écrits avec la collaboration de Cousteau et parus chez Flammarion), Humeurs sauvages (Seghers), et L'Australie, le cinquième continent (Arthaud), où il collabore déjà avec Stanislas Fautré.Son blog : http://www.yves-paccalet.fr/blog/

empty