Au dernier des romains

Au dernier des romains (IMPRESSION A LA DEMANDE)

À propos

Le dénommé Namatius, enseveli quelque part dans l'île d'Oléron où il commandait la flotte chargée de repousser les pirates saxons, rédige une lettre à l'attention de Sidoine Appolinaire, un aristocrate du Ve siècle de notre ère. En cultivant l'amitié, la poésie, puis en renonçant à sa chevelure, ce denier s'efforce de sauver ce qui reste de Rome et de son domaine assiégé par les Wisigoths.

De multiples voix-fossiles s'élèvent des sables de l'oubli et traversent les portes du temps jusqu'à notre société contemporaine, second pan - inattendu - du récit. La lettre devient dialogue avec l'absent, Sidoine, ou cet autre, non moins hypothétique, qu'on appelle le lecteur.

Dense sans être hermétique, raffiné sans jamais tomber dans la préciosité, l'écriture mime excellemment, avec discrétion et humour, la langue que défend "le dernier des Romains".

A recommander aux amoureux de la littérature, à une époque où, comme le dit l'auteur, "les poètes sont si rares et les barbares si nombreux".


Denis Montebello est né en 1951 à Epinal. Professeur de lettres classiques à la Rochelle, il a publié plusieurs romans et récits. Il a aussi traduit du latin, notamment, L'Ascension du mont Ventoux et la Lettre à la postérité de Pétrarque



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782213604480

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    18.5 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    140 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Denis Montebello

Né en 1951 à Épinal, Denis Montebello vit à La Rochelle. Il est l'auteur d'une
quinzaine de livres parus pour la plupart chez Fayard, aux éditions en ligne publie.
net et au Temps qu'il fait (Bleu cerise, 1995 ; Fouaces et autres viandes célestes,
2004 ; Couteau suisse, 2005 ; Le diable, l'assaisonnement, 2007 ; Tous les deux
comme trois frères, 2012 ; Aller au menu, 2015). Auteur de récits et de romans,
il procède en archéologue du présent. Mais le poète qu'il est cherche aussi la preuve
par l'étymologie.

empty