Lettres ; 1879-1922 Lettres ; 1879-1922
Lettres ; 1879-1922
Lettres ; 1879-1922

Lettres ; 1879-1922

À propos

Pourquoi lire une correspondance d'écrivain, et celle de proust en particulier? l'intérêt renouvelé des lecteurs pour ce genre s'explique peut-être par les mêmes raisons que celui qu'on porte aux biographies et journaux intimes : un désir de proximité, un désir de comprendre la célébrité.
L'édition de kolb étant une somme impressionnante et d'un accès rendu difficile par son volume même, il s'agissait d'en tirer une sélection au service des non-spécialistes comme des spécialistes. pour en faire un seul volume, un choix drastique s'imposait guidé par la volonté de respecter quatre axes principaux: réactions de proust aux événements majeurs de sa vie et de la société; comédie humaine; formation esthétique, genèse et progression des oeuvres ; stratégie littéraire de l'écrivain.
Cette nouvelle édition, à partir des vingt et un volumes d'origine, est une sélection qui permettra au plus grand nombre d'accéder à cette oeuvre. de plus par rapport à l'édition de référence de kolb, elle apporte quelques inédits, rétablit certains passages tronqués, et corrige certaines erreurs.



Rayons : Littérature générale > Œuvres classiques > Période moderne (< 1799)

  • EAN

    9782259185059

  • Disponibilité

    Indisponible

  • Nombre de pages

    1 355 Pages

  • Longueur

    24.3 cm

  • Largeur

    15.6 cm

  • Épaisseur

    5.6 cm

  • Poids

    1 557 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Marcel Proust

1871-1922 - Fils d'un médecin réputé, Marcel Proust naît à Paris dans une famille fortunée qui lui assure une vie facile et lui permet de fréquenter les salons mondains.
Après des études au lycée Condorcet, il devance l'appel sous les drapeaux. Rendu à la vie civile, il suit à l'Ecole des Sciences politiques les cours d'Albert Sorel et de Leroy-Beaulieu ; à la Sorbonne ceux de Begson dont l'influence sur son oeuvre sera majeure.
Vers 1900, il part à Venise et se consacre à des questions d'esthétique. Il publie une traduction du critique d'art anglais Ruskin (1904) dont les conceptions le marqueront. Après la mort de ses parents, sa santé se détériore. Il vit en reclus et s'épuise au travail. En 1919, il reçoit le prix Goncourt pour "A l'ombre des jeunes filles en fleurs". Trois ans plus tard, une bronchite l'emporte.

empty