Les hommes en général me plaisent beaucoup

À propos

« Je voyais tous les animaux passer dans un silence de songe. J'ai pensé, ils se toisent pour n'alerter personne, ils se sauvent, les animaux se sauvent et je me suis mise à rire tout doucement pour ne pas qu'ils m'entendent et viennent me dévorer. Après avoir vu, une nuit, les animaux s'enfuir, Lili va au zoo sont-ils revenus ? Près des cages, c'est surtout le fantôme d'un homme aimé qu'elle entrevoit.L'animalité du désir et les souvenirs refont surface... Comment l'a-t-il retrouvée ? Tandis que son compagnon, Samuel, rêve de devenir père, elle se laisse consumer par ses sentiments et ses chimères. Véronique Ovaldé, dans un roman au ton singulier, explore la folie du désir, de l'amour et de la dépendance.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Véronique Ovaldé

  • Éditeur

    J'Ai Lu

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    08/09/2006

  • Collection

    J'ai Lu

  • EAN

    9782290352694

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    85 g

  • Support principal

    Poche

Véronique Ovaldé

  • Naissance : 1-1-1972
  • Age : 52 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Née en 1972, Véronique Ovaldé est notamment l'auteure de Et mon cœur transparent et de Ce que je sais de Vera Candida, tous deux largement
primés et disponibles chez J'ai lu. Elle a également publié Personne n'a peur des gens qui sourient (J'ai lu, 2020) et À cause de la vie (J'ai lu, 2018), une bande dessinée illustrée par Joann Sfar.

empty