La terre, les corps, la mort : essai sur la condition terres

À propos

Existe-t-il un lien entre notre rapport à la mort, les représentations que nous formons de celle-ci et la destruction des conditions de la vie sur Terre ?
Autrement dit, la difficulté à accepter la mort, qui prend à l'époque moderne la forme d'un véritable déni, n'est-elle pas l'une des sources, l'une des causes de l'incapacité dans laquelle nous sommes aujourd'hui d'habiter notre foyer, la Terre, sans le détruire ? Si le déni de la Terre et le déni de la mort se sont constitués réciproquement et dans un même élan au sein de l'histoire occidentale, c'est réciproquement que doivent se constituer l'acceptation de la Terre comme foyer et l'acceptation de la mort comme horizon indépassable du vivant. C'est à cette condition que nous pourrons établir peu à peu un autre récit de l'anthropocène

Rayons : Sciences humaines & sociales > Anthropologie > Anthropologie sociale et culturelle > Écologie humaine

  • Auteur(s)

    Pierre Madelin

  • Éditeur

    Dehors

  • Date de parution

    25/08/2022

  • EAN

    9782367510323

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    208 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    244 g

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Pierre Madelin

  • Naissance : 1-1-1986
  • Age : 37 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Né à Paris en 1986, Pierre Madelin a mené des études de philosophie à la Sorbonne avant de devenir traducteur spécialisé dans les «humanités environnementales ». Il vit au Chiapas, au Mexique. "Après le capitalisme" est son premier essai.

empty