Une écologie décoloniale : Penser l'écologie depuis le monde caribéen

À propos

Un essai qui éclaire les liens qui existent entre la crise écologique et le colonialisme, entre l'exploitation de la nature et l'esclavagisme.

Le monde est en pleine tempête. Derrière sa prétention à l'universalité et son imaginaire d'une arche de Noé, la pensée environnementale s'est construite en occultant les fondations coloniales, patriarcales et racistes de la modernité. Penser l'écologie depuis le monde caribéen confronte cette absence à partir d'une région où impérialismes, esclavagismes et écocides nouèrent violemment les destins des Européens, Amérindiens et Africains. Le navire négrier rappelle que certains sont enchaînés à la cale et parfois jetés par-dessus bord à la seule idée de la tempête. Tel est l'impensé de la double fracture moderne qui sépare les dominations coloniales des destructions environnementales. Or panser cette fracture demeure la clé d'un « habiter ensemble » qui préserve les écosystèmes tout autant que les dignités. L'« écologie décoloniale » a ainsi pour ambition, face à la tempête, de dessiner un monde commun et juste pour humains et non-humains : un navire-monde.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Ecoles / Courants / Thèmes


  • Auteur(s)

    Malcom Ferdinand

  • Éditeur

    Points

  • Distributeur

    Mds

  • Date de parution

    12/01/2024

  • Collection

    Points Terre

  • EAN

    9782757899441

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    416 Pages

  • Longueur

    17.7 cm

  • Largeur

    10.9 cm

  • Épaisseur

    2.3 cm

  • Poids

    332 g

  • Support principal

    Poche

empty