Bienvenue sur le site de la librairie La Machine à Lire


La prochaine rencontre...

Jean-Claude Kaufmann

Mardi 22 avril

18h30

kaufmannPour son livre Identités : la bombe à retardement publié aux éditions Textuel.

Né en 1948, Jean-Claude Kaufmann est sociologue, directeur de recherche au CNRS. Il s’est fait connaître pour l’originalité de ses sujets d’enquête et est l’auteur de nombreux ouvrages et études sur la vie quotidienne et sur la vie de couple.

Parmi ses derniers ouvrages : La guerre des fesses (Lattès, 2013), Casseroles, amour et crises : ce que cuisiner veut dire (Fayard/Pluriel, 2011), Le Sac, un petit monde d’amour (Lattès, 2011), Sex@mour (Armand Colin, 2010).

La crise dans laquelle la France et l’Europe sont en train de s’enfoncer n’est pas seulement financière et économique, mais concerne tout un modèle de société.
Dans un moment particulièrement délicat de transition entre un ancien en voie de dérèglement et un neuf en pointillés, un péril nous menace. Celui de l’enfermement de chacun dans ses certitudes, désignant l’autre comme un bouc émissaire, coupable de toutes ses souffrances. Un danger qui prend notamment la forme de crispations identitaires et religieuses, voire d’un nationalisme agressif et de racismes. Les dérives identitaires pourraient se révéler une véritable bombe à retardement.
Une telle montée des risques se comprend mieux si on la situe au sein des modalités historiques nouvelles de fabrication de l’identité dans nos sociétés individualistes. Jean-Claude Kaufmann livre une pièce essentielle au dossier, en appuyant une vive interpellation politique sur les résultats d’enquêtes menées sur la vie quotidienne en France depuis une trentaine d’années.

La rencontre sera animée par Pierre Mazet.



Un peu d'histoire...

En 1979, Henri Martin et Danielle Depierre donnent naissance à La Machine à Lire au 13, rue de la Devise, dans le centre historique du vieux Bordeaux. Depuis 1996, la librairie est installée place du Parlement sur 300 m2, au rez-de-chaussée d’un immeuble du 17e siècle. Depuis 2008, Hélène des Ligneris en est propriétaire.
visu1
visu1
Les libraires de l’équipe se veulent les défenseurs d’un certain esprit de leur métier, sinon d’une certaine idée de la librairie. Ainsi, chacun s’efforce de perpétuer, avec les moyens techniques d’aujourd’hui, le rôle historique joué par la librairie pour œuvrer à la diffusion de la pensée et de la création littéraire dans toute sa diversité, sa créativité, son exigence. Une librairie c’est avant tout le lieu d’une rencontre entre un livre et ses lecteurs, entre un écrivain et ses publics, un lieu de passage où les passeurs se doivent d’être disponibles pour partager leur passion.
La Machine à Lire est un lieu où il fait bon prendre le temps… à la recherche du temps perdu, le temps de l’essentiel et du superflu, de la réflexion et de la rêverie.
visu1
Les rencontres du mois


    Jean-Claude Kaufmann

    Mardi 22 avril

    18h30…

    Pour son livre Identités : la bombe à retardement publié aux éditions Textuel.
    Né en 1948, Jean-Claude Kaufmann est sociologue, directeur de recherche au CNRS. Il s’est fait connaître pour l’originalité de ses sujets d’enquête et est l’auteur de nombreux ouvrages et études sur la vie quotidienne et sur la vie

    Danielle Thiéry

    Vendredi 25 avril

    18h30…

    À propos de la parution de son roman Échanges (éditions Versilio).
    Danielle Thiéry a été la première femme de la police française à accéder au grade de commissaire divisionnaire. Elle est l’auteur de la série télévisée Quai n°1, et de vingt-deux polars, traduits à l’étranger et souvent récompensés (prix du polar

    André Vitalis

    Mardi 29 avril

    18h30…

    Autour de son ouvrage co-écrit avec Armand Mattelart : Le profilage des populations. Du livret ouvrier au cybercontrôle (éditions La Découverte).
    André Vitalis, né en 1943, est diplômé de Sciences Po Paris, docteur d’État en sciences politiques et habilité à diriger des recherches en sciences de l’information et de la communication.