Bienvenue sur le site de la librairie La Machine à Lire

La sélection d’été 2014


Retrouvez notre Sélection d’été 2014



La prochaine rencontre...

Au fil de l’eau, sur les traces de Stevenson

Vendredi 5 septembre

18h30

dessin_kayak-514x385.jpgSoirée de lancement et baptême des kayaks de Donatien Garnier.

Né en 1969, Donatien Garnier est journaliste et rédacteur au sein du Collectif Argos depuis 2003. Il est également poète, auteur d’un Recueil d’Écueils, cartographie du phantasme insulaire (éditions Les Bords Perdus, 2006) et, avec Éric des Garets : Match, rugby et poésie (éditions Atelier Baie, 2014).
Grâce à deux kayaks conçus dans les chantiers Dubourdieu à Gujan-Mestras et Bossuet à Arcachon, Donatien Garnier et son ami réalisateur, Florent de la Tullaye rallieront Anvers en Belgique à Pontoise en Ile-de-France comme l’ont fait il y a 143 ans l’auteur et explorateur Robert Louis Stevenson et son ami Walter Simpson. Ce voyage, l’écrivain-voyageur écossais l’a relaté dans un ouvrage paru en 1878 : Voyage en canoë sur les rivières du Nord (An Inland Voyage).



Un peu d'histoire...

En 1979, Henri Martin et Danielle Depierre donnent naissance à La Machine à Lire au 13, rue de la Devise, dans le centre historique du vieux Bordeaux. Depuis 1996, la librairie est installée place du Parlement sur 300 m2, au rez-de-chaussée d’un immeuble du 17e siècle. Depuis 2008, Hélène des Ligneris en est propriétaire.
visu1
visu1
Les libraires de l’équipe se veulent les défenseurs d’un certain esprit de leur métier, sinon d’une certaine idée de la librairie. Ainsi, chacun s’efforce de perpétuer, avec les moyens techniques d’aujourd’hui, le rôle historique joué par la librairie pour œuvrer à la diffusion de la pensée et de la création littéraire dans toute sa diversité, sa créativité, son exigence. Une librairie c’est avant tout le lieu d’une rencontre entre un livre et ses lecteurs, entre un écrivain et ses publics, un lieu de passage où les passeurs se doivent d’être disponibles pour partager leur passion.
La Machine à Lire est un lieu où il fait bon prendre le temps… à la recherche du temps perdu, le temps de l’essentiel et du superflu, de la réflexion et de la rêverie.
visu1
Les rencontres du mois


    Au fil de l’eau, sur les traces de Stevenson

    Vendredi 5 septembre

    18h30…

    Soirée de lancement et baptême des kayaks de Donatien Garnier.
    Né en 1969, Donatien Garnier est journaliste et rédacteur au sein du Collectif Argos depuis 2003. Il est également poète, auteur d’un Recueil d’Écueils, cartographie du phantasme insulaire (éditions Les Bords Perdus, 2006) et, avec Éric des Garets : Match, rugby

    Les Géo-mardis d’ADESS

    Mardi 9 septembre

    18h…

    Slvie Ayral pour son ouvrage La fabrique des garçons. Sanctions et genre au collège publié aux Presses Universitaires de France.
    Ancienne institutrice, puis professeur d’espagnol, Sylvie Ayral est docteur en sciences de l’éducation.
    « Sylvie Ayral nous parle du collège de son double point de vue de chercheuse et d’enseignante du secondaire,

    Claude Labbé

    Vendredi 12 septembre

    18h30…

    Pour son livre : Un certain regard : abécédaire de 14 années de chroniques sur l’architecture moderne et contemporaine (éditions Archibooks).
    Claude Labbé travaille pour la société d’ingénierie Terrell Group.
    « Claude Labbé n’est ni architecte, ni journaliste – il est ingénieur [...] – soient deux bonnes raisons au moins de s’intéresser à

    Claire Mestre

    Mardi 16 septembre

    18h30…

    Autour de son livre : Maladies et violences ordinaires dans un hôpital malgache (éditions L’Harmattan).
    « Au premier regard, Claire Mestre, psychiatre et anthropologue, paraît frêle et délicate, sa voix est posée et douce. Cette première impression échoue vite sur la réalité de son histoire, de ses passions et de son métier

    Philippe Gobert

    Jeudi 18 septembre

    18h30…

    Pour son livre : Science et foi. Une rivalité séculaire (éditions Golias).
    Philippe Gobert est universitaire à la retraite et diacre du diocèse de Grenoble. Il a déjà publié aux éditions Golias : Désarroi et espérance d’un diacre (2011).
    « Le concept d’éternité, qui ne pouvait concerner que Dieu, voici que la

    Yves Le Pestipon

    Lundi 22 septembre

    18h30…

    Autour de son livre Oublier la littérature ? (éditions Ombres Blanches, collection Rue des Gestes).
    Né en 1957, Yves Le Pestipon est professeur de Première supérieure au lycée Fermat à Toulouse. Ancien élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, il est l’auteur d’un ouvrage sur le premier livre des Fables de