Bienvenue sur le site de la librairie La Machine à Lire


La prochaine rencontre...

Éric Mesnard

Jeudi 17 avril

18h30

mesnardPour son ouvrage, co-écrit avec Catherine Coquery-Vidrovitch : Être esclave, Afrique-Amériques, XVe-XIXe siècle publié aux éditions La Découverte.

Éric Mesnard enseigne l’histoire et la géographie à l’université Paris-Est Créteil. Il travaille depuis de nombreuses années sur l’histoire des Antilles et de l’esclavage colonial et est l’auteur de plusieurs articles et livres sur la question.

« Ce livre comble une lacune : l’étude des relations directes entre Afrique et Amérique. La traite dite « en droiture », caractéristique de l’Atlantique sud, a concerné presque la moitié des esclaves transportés. En analysant la totalité de la chaîne, de l’intérieur du continent noir aux plantations, les auteurs éclairent « une partie du trafic négrier interne à l’Afrique, dimension du commerce triangulaire entre l’Europe, l’Afrique et l’Amérique jusqu’ici occultée », comme le souligne la préface de l’historien sénégalais Ibrahima Thioub.

L’identification de ce nouvel acteur, l’Afrique, non comme victime mais comme partenaire du commerce d’êtres humains, est un « pari délicat », admet-il, « car il suppose de s’émanciper des mémoires, victimaires ou non repentantes, en compétition ». Les groupes dominants des sociétés africaines avaient « conservé une autonomie qui leur a permis de négocier, souvent  avantageusement, les modalités de la traite dans leur espace de souveraineté ». Le livre se penche aussi sur la résistance des véritables victimes, les communautés paysannes. »  (Augusta Conchiglia, Le Monde diplomatique)

Le débat, organisé dans le cadre des rencontres Espaces Marx, sera animé par Karfa Sira Diallo.



Un peu d'histoire...

En 1979, Henri Martin et Danielle Depierre donnent naissance à La Machine à Lire au 13, rue de la Devise, dans le centre historique du vieux Bordeaux. Depuis 1996, la librairie est installée place du Parlement sur 300 m2, au rez-de-chaussée d’un immeuble du 17e siècle. Depuis 2008, Hélène des Ligneris en est propriétaire.
visu1
visu1
Les libraires de l’équipe se veulent les défenseurs d’un certain esprit de leur métier, sinon d’une certaine idée de la librairie. Ainsi, chacun s’efforce de perpétuer, avec les moyens techniques d’aujourd’hui, le rôle historique joué par la librairie pour œuvrer à la diffusion de la pensée et de la création littéraire dans toute sa diversité, sa créativité, son exigence. Une librairie c’est avant tout le lieu d’une rencontre entre un livre et ses lecteurs, entre un écrivain et ses publics, un lieu de passage où les passeurs se doivent d’être disponibles pour partager leur passion.
La Machine à Lire est un lieu où il fait bon prendre le temps… à la recherche du temps perdu, le temps de l’essentiel et du superflu, de la réflexion et de la rêverie.
visu1
Les rencontres du mois


    Éric Mesnard

    Jeudi 17 avril

    18h30…

    Pour son ouvrage, co-écrit avec Catherine Coquery-Vidrovitch : Être esclave, Afrique-Amériques, XVe-XIXe siècle publié aux éditions La Découverte.
    Éric Mesnard enseigne l’histoire et la géographie à l’université Paris-Est Créteil. Il travaille depuis de nombreuses années sur l’histoire des Antilles et de l’esclavage colonial et est l’auteur de plusieurs articles et livres

    Jean-Claude Kaufmann

    Mardi 22 avril

    18h30…

    Pour son livre Identités : la bombe à retardement publié aux éditions Textuel.
    Né en 1948, Jean-Claude Kaufmann est sociologue, directeur de recherche au CNRS. Il s’est fait connaître pour l’originalité de ses sujets d’enquête et est l’auteur de nombreux ouvrages et études sur la vie quotidienne et sur la vie

    Danielle Thiéry

    Vendredi 25 avril

    18h30…

    À propos de la parution de son roman Échanges (éditions Versilio).
    Danielle Thiéry a été la première femme de la police française à accéder au grade de commissaire divisionnaire. Elle est l’auteur de la série télévisée Quai n°1, et de vingt-deux polars, traduits à l’étranger et souvent récompensés (prix du polar

    André Vitalis

    Mardi 29 avril

    18h30…

    Autour de son ouvrage co-écrit avec Armand Mattelart : Le profilage des populations. Du livret ouvrier au cybercontrôle (éditions La Découverte).
    André Vitalis, né en 1943, est diplômé de Sciences Po Paris, docteur d’État en sciences politiques et habilité à diriger des recherches en sciences de l’information et de la communication.